Publicité
Publicité
Constructeurs - 05/11/2021 - #Volkswagen , #Tesla

"Aujourd'hui est le bon moment pour une révolution chez Volkswagen", selon Herbert Diess

Par AFP

(AFP) - Le patron du géant de l'automobile Volkswagen, Herbert Diess, a pressé jeudi ses employés à se préparer à une "révolution", pour lui permettre d'affronter la nouvelle concurrence de Tesla et des fabricants chinois, qui menacent des emplois en Allemagne.

"Je m'inquiète pour Wolfsburg", l'usine principale et historique du groupe, a déclaré Herbert Diess, à la tête du groupe Volkswagen depuis 2018, et dont l'avenir au sein du constructeur est en débats.

"Dans le nouveau monde automobile, une concurrence jamais vue nous attend", a-t-il mis en garde, en évoquant la "productivité impressionnante" prévue à la nouvelle usine de Tesla en Allemagne, qui doit ouvrir dans les prochains mois.

"Aujourd'hui est le bon moment pour une révolution chez VW", a jugé M. Diess, qui a provoqué des remous le mois dernier en agitant en interne le spectre de 30.000 suppressions de postes.

Il s'est adressé aux employés de l'usine de Wolfsburg lors d'une réunion organisée par le comité d'entreprise, récemment très critique à son égard. Des "discussions" sont même en cours sur son maintien à la tête du groupe, a indiqué mercredi une source proche du conseil de surveillance.

La réunion n'a pas calmé les esprits.

"Il n'y a pas une personne de trop ici", a lancé Daniela Cavallo, la présidente de l'influent "Betriebsrat" qui représente les salariés, attaquant M. Diess, très présent sur les réseaux sociaux.

"Vous nous fournissez régulièrement de jolies photos de vos voyages, mais malheureusement toujours pas de semi-conducteurs", a-t-elle déploré, alors que plusieurs usines du groupe sont régulièrement à l'arrêt ces derniers mois en raison de la pénurie mondiale de puces électroniques.

Alors que la marque VW a produit jusqu'ici cette année 27% de voitures en moins que prévu, "le manque de puces va nous accompagner aussi l'année prochaine", a dit M. Diess, même si "l'approvisionnement s'améliore".

Projet Trinity  

Pour M. Diess, la "révolution pour Wolfsburg" est le projet "Trinity" : une nouvelle série de voitures électriques et connectées produites à partir de 2026, qui entraînera aussi une vaste réorganisation du site historique d'ici 2030 pour, notamment, réduire les délais de production.

La transition vers la voiture connectée est "beaucoup plus compliquée que le passage des moteurs à combustion vers l'électrique", a assuré M. Diess. "Ce sera surtout l'offre en logiciels qui décidera des parts de marché".

Alors que Tesla devait, à ses débuts, affronter des problèmes de production, "notre principal concurrent apprend très vite" et "la qualité s'améliore", a noté M. Diess.

Le constructeur américain prévoit de fabriquer une voiture en 10 heures, a-t-il relevé, alors que la plus grande usine électrique de Volkswagen, à Zwickau, passe actuellement encore "plus de 30 heures" sur un modèle.

Mais si "Tesla est la référence, d'autres start-up solides arrivent sur notre marché", a par ailleurs averti le patron. Il dit avoir "testé ces dernières semaines plusieurs voitures chinoises" et "il faut avouer qu'elles sont vraiment pas mal".

Mme Cavallo a demandé qu'un autre modèle électrique soit produit à Wolfsburg "bien avant Trinity", assurant que "le comité d'entreprise a envie de changement".

Volkswagen, qui investit des dizaines de milliards d'euros dans son électrification, compte vendre 50% de véhicules électriques d'ici 2030. Dix ans plus tard, la proportion doit quasiment atteindre 100% sur ses principaux marchés.

"Je veux que vos enfants et petits-enfants aient encore en 2030 un emploi chez nous à Wolfsburg", a dit Herbert Diess, lançant "un appel" aux salariés pour "rendre Volkswagen apte à affronter l'avenir".

Le directoire présentera le 9 décembre une "vision 2030" pour l'usine lors d'une réunion du conseil de surveillance consacré aux plans d'investissement pluriannuel.

Réactions

Comment tout cela va se terminer?
Le patron avoue que même les Chinoises sont meilleures,le piège électrique se referme lentement mais sûrement ,le mur approche.
L’Allemagne arc-bouté sur le cartel du charbon va nous enfumer encore plus et là pas de logiciel truqué,préparons nos poumons((
Quand à la Chine elle n’a jamais autant pollué,pire que les Teutons,200 Jets privés à la COP 26 ,je serais curieux de connaître le bilan carbone de ce raoult inutile.
Allez Tesla va embaucher dans son usine graffée truffée de panneaux solaires et toilettes sèches et Mme Cavallo partira à Berlin en Y.
Ainsi va le Monde dirait notre grand penseur d’Autoactu ,les porteurs d’eau et allumeurs de bec de gaz vont disparaître pour laisser la place à……..

Qu'attend Herbert Diess de ses salariés ? Concrètement.

Ce qui me fait rire jaune (sans mauvais jeu de mots) c'est qu'ils prévoient de vendre 100% de voitures électriques... Mais y'a-t-il des acheteurs ?
Ensuite des voitures connectées... mais qui en veut ?
En fait tous les patrons des OEM et autres gros équipementiers de rang 1 ne visent qu'une chose : augmenter les packages technologiques pour pouvoir vendre plus cher et faire plus de marge.
Mais Madame et Messieurs rappelez-vous que, même si c'est une évidence, pour vendre il faut qu'il y ait des acheteurs. Et force est de constater que compte tenue de l'inflation des prix de vente sous couvert de ce fameux package soi-disant technologique dont la grande majorité n'a que faire, les prix deviennent tellement stratosphériques que personne ne peut ni ne veut payer.
Que font vos marketeux ? Faites les descendre de leur tour d'ivoire et aller dans la concession ou le garage du coin qu'ils prennent la température, la vraie !
Les prix ont explosé en 10 ans. Démonstration, je reprends mon catalogue de 2011, la Peugeot 308 en entrée de gamme était à 18 000. Je viens d'aller sur le site de Peugeot, le nouvelle 308 est à partir 24 800€... soit une augmentation de 40% !!! Non mais allo quoi !
Faites des bagnoles simples et solides.
Je m'était juré de ne jamais acheter de Dacia car fabriquées en Roumanie, mais je vais finir par changer d'avis !

Du coup j'ai parcouru un peu le site de Peugeot.
Du délire à l'état pur. Le second de niveau de finition débute à ... 28 200 !
Par conte, ils sont gentils chez Peugeot : pour vous éviter d'avoir une crise cardiaque il est écrit "Prix catalogue (hors remise) à partir de..."
"Hors remise" écrit en toutes lettres!
Tout juste s'ils ne vous disent pas :"non mais ne regardez pas le prix au bout de la phrase et venez nous voir qu'on discute."
C'est la première fois que je vois cela ! Hallucinant !

Comprends pas plus haut y’a écrit Plus de remises?

Et pendant ce temps là,vous commandez votre 3 en .....5 clics et 100€ d’acompte.
Lorsque Elon va casser les prix à Berlin ça va swinguer....

Once more, +1 pour F&R.
Vite, des Méharis, des 4L, des Deuches, des Samba cabriolet, sans un gramme d'électronique, que des câbles, des gros fils électriques, des ampoules faciles à changer, une manivelle just in case, des pneus de 145 maxi, des freins à tambour à l'arrière ! Vite !

Diess va finir par aller chez Musk ...mes prévisions pessimistes vont finir par se réaliser...surproduction de VE qui ne vont pas trouver preneur !
Comparez le prix catalogue des ID3/4 et 5 et pour me même argent (quelques option en plus au moins) nous pouvons avoir une des trois !!
VW va casser les prix à mort sans faire de bruit, attendez pour prendre la 5...il y a moins de plastique dur dedans, sinon achetez une Tesla Made in Germany.
Musk a foutu le bazar en cassant les prix et il peut les casser encore !
Avec les différentes aides et et limites de prix, la Tesla est en ce moment l'objet de spéculations dans le prix des occasions !
C'est en France que les prix sont les plus bas...et les allemands, belges, hollandais et danois viennent les acheter en France.
Diess est gentil en promettant la suppression de 30000 emplois...ce sera 60000 minimum !!
Après avoir roulé sur les autoroutes à 300 km/h (les riches) ils fabriquent des VE pour rouler au max 160/180 km/h pied au plancher en payant un max.
C'est la déchéance, et aucun intérêt d'acheter teuton, car c'est une industrie auto en décadence ! Chez les pauvres (il y en a beaucoup en Allemagne) le roi sera toujours le diesel même au delà de 2035.
Un automobiliste teuton tant qu'il aura le macaron du CT collé à son pare brise et à jour il est inattaquable !
Leur grand business sera de fourguer dans le reste de l'Europe tout le caca qui brille et on s'en fout de ce qu'il y a sous le capot !!

Reçu Diess sur dix !
Les trolls racontent toujours autant de conneries ici .
Atchao, bon WE..
;0)

On voit que des trolls dérangent d'autres trolls. Il faut s'y faire ! Cela gratte souvent ou cela démange !
Tomber de l'armoire cela rend après muet ! Attendez de voir...
Cela chie auprès des syndicats IG Metal ...mais pour comprendre il faut connaitre l'Allemagne depuis un moment !
Moi j'ai vu du sang sur la moquette dans ma carrière dans certaines boites internationales. Bisounours va !!

Finalement ont voit la qualité d'un grand troll en chef...il ne s’inscrit jamais en faux. D'un revers de manche...il dit ...un tel ne dit que des conneries !
Dans un conseil d’administration (si, si j'ai été présent dans divers CA à divers titres) j'ai vu le président du CA dire à un patron de boite...vous avez été formidable mais nous avons à l'unanimité décidé de vous virer !
C'est cela du "sang" sur la moquette !!
Même Lagardère qui était juridiquement invirable à été finalement viré !
Les trolls prétentieux croient que les autres trolls ne sont pas informés ni documentés !
Le groupe VW en Allemagne est traité avec beaucoup de mépris par certains copains hauts placés de la profession qui parlent sobrement...de la gabegie interne, de leur mauvaise stratégie qui dure, de leur mauvaise productivité...mais l'Allemagne sauvera toujours le soldat VW ! Pas de risque de faillite !! C'est paradoxal.
Le doute n'assaillit jamais le grand troll en chef !! Il ne sent pas ou plus ce qui se passe sous lui !! Il n'a que des certitudes !!

Au vu d'un WE pas terrible au point climat et soleil en Région Parisienne... je me suis amusé à regarder la conférence (visible sur YouTube) du Prof Jancovici qu'il a fait récemment pour les élèves de l'Ecole Polytechnique... sur l'énergie (presque 2 heures avec le débat à la fin) et pour un troll comme moi, je me suis élevé dans ma condition !!
Mais il y a fait un autre débat sur l'énergie aussi sur le site d'info "Blast" et il a parlé de pas mal de détails techniques sur les centrales nuc de quatrième génération !!
S'il y a à l'avenir le moindre incident sur notre parc , il dit...les projecteurs seront tellement braqués dessus, que la quatrième génération, selon moi, aura un mal fout à s'installer à l'avenir (les centrales a sels fondus par exemple).
A l’École Polytechnique ils ont parlé de voitures...et de patrons de boite ou de groupes qui maintenant se confrontent à une nouvelle génération de polytechniciens qui choisissent leur boite et leurs patrons et qui se cassent quand ils ne sont pas contents et quand la boite n'a pas d'avenir dans les technologies décarbonées, ils en ont les moyens et la formation qui le leur permet de choisir leurs employeurs !!
Rien a voir avec des vieux trolls enchainées dans des boites aux SAV de produits à obsolescence programmée et sale sur des technologies vieilles et sans avenir !!
Les moteurs thermiques sont morts bientôt et les usagers automobiliste de toute l'Europe vont se plier aux exigences des VE (nécessité de programmer ses parcours) ou des PHEV (moins contraignants) mais en contrepartie ne plus subir le vieux monde des thermiques sales et polluantes, avec ses truands et gougnafiers de toute espèce !
Certains constructeurs auto surtout teutons ne l'ont pas encore compris, et leurs messages marketing culpabilisantes dans le tout électrique et à marche forcée sont contreproductives.
Il est faux de dire que les VE se vendent par millions...et leurs caractéristiques anarchiques sans standardisation sont également contreproductives !!
Il y aura beaucoup de pertes financières chez les constructeurs auto dans l'avenir !
Nous attendons ici le troll savant qui va s'inscrire en faux !
Bon WE.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

La crise d'approvisionnement révèle les problèmes d’aujourd’hui, et ne dit rien des solutions pour demain

Nombreux sont ceux à voir une crise comme le déclencheur d’une ère nouvelle, l’accès au monde de demain. Seulement, au rôle de déclencheur du Covid s’ajoute celui de révélateur. La crise liée à la pandémie révèle bien plus les problèmes d’hier et d’aujourd’hui qu’elle ne nous entraine vers l’automobile de demain. Tout manque pour faire repartir l’industrie.

Constructeurs - 29/11/2022

Lancia révèle sa nouvelle identité de marque

Lancia organisait hier "the Lancia Design Day", un événement qui pouvait être l’occasion de révéler, espérait-on, le concept-car de la future Ypsilon qui sera commercialisée "début 2024". C’est malheureusement un peu trop tôt pour la future "marque de l’élégance italienne" du groupe Stellantis, qui a en revanche révélé son nouveau logo et sa nouvelle identité de marque.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.