Publicité
Publicité
Constructeurs - 02/11/2021

Pénurie de puces et flambée des matières premières creusent les pertes de Tata Motors en Inde

(AFP) - Le constructeur automobile indien Tata Motors a annoncé lundi avoir enregistré des pertes pour le troisième trimestre consécutif, frappé de plein fouet par la pénurie de puces et la montée des prix des matières premières.

Auteur : AFP

Partager cet article

Au deuxième trimestre de son exercice décalé 2021-2022, ses pertes nettes ont été multipliées par près de 15, à 44,41 milliards de roupies (510 millions d'euros), contre 3,14 milliards à la même période l'an passé.
Son chiffre d'affaires a toutefois progressé de 14,7%, à 613,78 milliards de roupies, grâce à un redressement du marché domestique.
"Les problèmes de semi-conducteurs et la hausse du prix des matières premières vont continuer à affecter le groupe à court terme et nous faisons de notre mieux pour les gérer", a déclaré Tata Motors dans un communiqué.   

Sa filiale Jaguar Land Rover, plus gros producteur de voitures en Grande-Bretagne, a été particulièrement touchée par la pénurie de puces, avec des revenus en recul de 11,1% par rapport à la même période de 2020.
"La pénurie mondiale de semi-conducteurs demeure problématique, mais je suis satisfait des actions que nous avons mises en place pour en réduire l'impact", a assuré le directeur général de Jaguar Land Rover Thierry Bolloré, dans un communiqué.
"Avec une forte demande des clients (et) un carnet de commandes record, nous sommes bien placés pour revenir à une forte performance financière lorsque la situation s'améliorera concernant l'offre de semi-conducteurs", a-t-il ajouté.   

L'activité du groupe en Inde s'est fortement redressée au cours du trimestre, à la faveur du rebond de l'économie qui avait été durement affectée par la pandémie: son chiffre d'affaires sur le marché intérieur a progressé de 90,7%, grâce à une amélioration des ventes, aussi bien pour les véhicules de tourisme que pour les utilitaires.
Les revenus liés à l'activité récente de véhicules électriques ont triplé, grâce à la vente record de 2.704 voitures sur le trimestre.
Le titre de Tata Motors a clôturé en hausse de 0,56% à la Bourse de Bombay, avant l'annonce des résultats.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

J'ai un message personnel pour notre ami Thierry :
Ramasse un maximum de monnaie tant qu'il est temps, car il ne va pas sentir très bon !! Les armoires indiennes risquent de se vendre très peu dans l'avenir !
Il ne va pas y avoir assez de Maharadjahs avec des prises de courant !
Les armoires diesel Toyota sont de plus en plus performants, sobres et nettement plus fiables. Des merveilles en boite auto et je pense aussi aux Ford Raptor. En VE Toyota est en train de nos dire que leurs batteries seront garanties 10 ans et pas huit. Ces japs toujours dans la surenchère !!
Daimler, Land Rover et autres teutons sont et resteront des petits joueurs sur la corde raide !

Durand Pierre, Le 02/11/2021 à 10:19

Tatata...
;0)

Lucos , Le 02/11/2021 à 22:42

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/11/2021

Elon Musk pourra-t-il encore longtemps transformer son récit en réalité ?

Le modèle des start-ups et le fait qu’elles réclament le droit de perdre de l’argent et d’être soutenues dans leurs volontés de croissance pendant de longues périodes brouillent les repères : là où l’on déploie d’habitude des critères économiques et comptables clairs au terme desquels les entreprises se doivent d’être profitables, il nous est demandé de "changer de paradigme" et de tenter d’évaluer la soutenabilité de la promesse de succès à terme. Le cas Tesla montre que si une proportion suffisante d’investisseurs y croit, l’innovateur peut bénéficier pendant plus d’une décennie d’une espèce de régime de subvention privée qui permet à l’entreprise de fonctionner à perte et d’avoir finalement raison contre les sceptiques. En 2021, fort de cette histoire, Elon Musk se lance dans un nouveau récit et promet de fabriquer demain 20 millions de voitures par an. Trouvera-t-il encore le soutien des marchés ?

Analyse

Japon : nouveau plongeon des ventes automobiles en octobre

(AFP) - Les ventes de véhicules neufs au Japon se sont effondrées de 30% en octobre, comme en septembre, selon de nouveaux chiffres mensuels publiés lundi reflétant toujours les difficultés actuelles des constructeurs automobiles nippons face aux pénuries mondiales de pièces.

Marchés

Catégorie Constructeurs

Renault Nissan : De Meo pourrait retourner au Japon dès juin

(Reuters) - Le directeur général de Renault pourrait retourner au Japon en juin pour le deuxième mois d'affilée, a dit à Reuters une source proche du dossier, signe d'une intensification des échanges avec Nissan sur le projet d'entité électrique du constructeur automobile français.

23/05/2022

Lancia prépare son retour dans cinq pays européens pour 2026

Lancia a annoncé vendredi les grandes lignes de son plan pour revenir sur les grands marchés d’Europe de l’Ouest avec une gamme de 3 modèles tous entièrement électriques et un positionnement premium. Le réseau sera peu dense et la moitié des ventes se feront en ligne. Dans chaque pays, la direction de la marque est confiée au directeur d'Alfa Romeo et donc à Paola Picchierri pour la France.

23/05/2022

Le design Renault retrouve l’inspiration avec Gilles Vidal

Renault a présenté hier le premier concept car de l’ère Gilles Vidal. Un design puissant et épuré qui réinterprète avec bonheur le cœur de gamme de la marque. Baptisé "Scénic Vision", il définit l’orientation design des prochaines années et aussi dans quel esprit la marque veut incarner la notion "ESG". Précisions avec Gilles Vidal.

20/05/2022