Publicité
Publicité
Marchés - 02/11/2021

Chute de la production industrielle au Japon en septembre face aux pénuries

(AFP) - La production industrielle au Japon a baissé plus fortement que prévu en septembre (-5,4% sur un mois), principalement du fait du secteur automobile nippon, touché de plein fouet par les perturbations de ses approvisionnements, selon des chiffres officiels publiés vendredi.

Auteur : AFP

Partager cet article

Il s'agit du troisième mois de déclin d'affilée de la production industrielle dans la troisième économie mondiale, et son recul le plus marqué depuis mai.

Les économistes du consensus de l'agence Bloomberg s'attendaient à un recul moins important, avec une prévision médiane de -2,7%.

Les difficultés actuelles de l'industrie automobile sont la principale cause. La production des constructeurs est durement affectée par les pénuries mondiales de semi-conducteurs et d'autres pièces provoquées par la pandémie.

Jeudi, le géant Toyota a ainsi annoncé un effondrement de 56,1% de sa production au Japon en septembre sur un an, toutes marques du groupe confondues (-38% pour sa production au niveau mondial), qu'il a imputé aux perturbations de ses chaînes d'approvisionnement en Asie du Sud-Est.

Les expéditions de biens manufacturés nippons ont chuté de 6,2% en septembre sur un an, tandis que les stocks ont augmenté de 3,7%, selon les chiffres préliminaires du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti).

Le pire pourrait toutefois avoir été atteint en septembre : car les industriels japonais s'attendent à un vif rebond de leur production dès octobre, ainsi qu'en novembre, selon un sondage réalisé chaque mois par le Meti.

"Il y a encore des incertitudes pour le secteur automobile, mais une reprise ferme de la production est attendue" dans les secteurs de l'électronique et des biens d'équipement, selon une note d'économistes de Mitsubishi UFJ Morgan Stanley publiée vendredi.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Les écolos ont du souci à se faire...sur un effet d'inertie (perte de production de plus de 8 millions de voitures)....l'industrie auto mondiale va se rattraper et produire davantage et ceci dans tous les pays de constructeurs auto, car les ménages ont accumulé de l'épargne et la voiture est le deuxième poste en dépenses !!
Je sors mon mouchoir pour les écolos purs et durs...mais tant pis pour leur gueule et leur incompétence, car en niant l'existant thermique dont nous héritons tous, leurs rêves d'un monde décarboné s'éloigne à 2070 !!
Regardez ce qui ont dit à Glasgow les guignol Poutine et indien Modi.
Le guignol chinois a dit causez toujours vous m'intéressez !!

Durand Pierre, Le 02/11/2021 à 10:35

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/11/2021

Elon Musk pourra-t-il encore longtemps transformer son récit en réalité ?

Le modèle des start-ups et le fait qu’elles réclament le droit de perdre de l’argent et d’être soutenues dans leurs volontés de croissance pendant de longues périodes brouillent les repères : là où l’on déploie d’habitude des critères économiques et comptables clairs au terme desquels les entreprises se doivent d’être profitables, il nous est demandé de "changer de paradigme" et de tenter d’évaluer la soutenabilité de la promesse de succès à terme. Le cas Tesla montre que si une proportion suffisante d’investisseurs y croit, l’innovateur peut bénéficier pendant plus d’une décennie d’une espèce de régime de subvention privée qui permet à l’entreprise de fonctionner à perte et d’avoir finalement raison contre les sceptiques. En 2021, fort de cette histoire, Elon Musk se lance dans un nouveau récit et promet de fabriquer demain 20 millions de voitures par an. Trouvera-t-il encore le soutien des marchés ?

Analyse

Japon : nouveau plongeon des ventes automobiles en octobre

(AFP) - Les ventes de véhicules neufs au Japon se sont effondrées de 30% en octobre, comme en septembre, selon de nouveaux chiffres mensuels publiés lundi reflétant toujours les difficultés actuelles des constructeurs automobiles nippons face aux pénuries mondiales de pièces.

Marchés

Catégorie Marchés

Djebbari écarte les accusations après l'annonce de son départ dans le privé

(Reuters) - Jean-Baptiste Djebbari, chargé des Transports dans le gouvernement sortant et dont la nomination en tant qu'administrateur de la start-up Hopium a été annoncée lundi avant même la démission de l'exécutif, a évoqué mardi un "hasard de calendrier" et assuré avoir respecté les règles pour ce départ dans le privé.

18/05/2022

Coronavirus : Shanghaï espère entamer bientôt la levée des restrictions

(Reuters) - Les autorités municipales de la mégalopole chinoise de Shanghaï visent une situation "zéro Covid" à l'échelle communautaire dans les prochains jours et commenceront ensuite à progressivement lever les restrictions de déplacement et à rouvrir les magasins, a déclaré vendredi Wu Qing, maire-adjoint de la ville.

16/05/2022

Marc Bruschet (Mobilians) : "Nous devons nous préparer à un marché VP à 1,4 million d’unités"

Fin connaisseur du marché automobile français, Marc Bruschet patron d’un groupe de distribution installé dans le sud-est de la France et président de la branche concessionnaire de Mobilians (ex-CNPA) estime que les chiffres du premier quadrimestre mettent les immatriculations sur une tendance à 1,4 million de VP pour l’année 2022. Sans mesures de soutien, cette situation risque de conduire à "des ajustements d’effectifs" conséquents dans la filière aval.

13/05/2022