Publicité
Equipementiers - 20/12/2021

Pièces aéronautiques : Mecachrome et WeAre veulent fusionner

(AFP) - Les entreprises spécialisées dans les pièces aéronautiques et automobiles de précision Mecachrome et WeAre Groupe ont annoncé vendredi vouloir fusionner pour former un ensemble de 3.600 personnes et réalisant un chiffre d'affaires annuel de 450 millions d'euros.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Le projet de rapprochement de ces deux acteurs majeurs du secteur (...) constitue une opération majeure pour la consolidation du marché de l'aéronautique. Il donnera naissance à un groupe français multi-technologies de premier plan dans les secteurs stratégiques de l'aéronautique, du spatial, de la défense et de l'automobile", ont affirmé les entreprises dans un communiqué.
Ce projet est soutenu par la société d'investissement Tikehau Ace Capital et Bpifrance, la banque publique d'investissement, selon ses promoteurs.   

Les termes financiers de ce rapprochement dans la filière aéronautique, un mouvement par ailleurs encouragé par le gouvernement français pour renforcer un écosystème encore très éclaté, n'ont pas été divulgués, ni les éventuelles conséquences en terme d'emploi.
Dans un courrier transmis à l'AFP, la fédération FO de la métallurgie salue une "opération prometteuse", visant à "créer un leader européen des pièces élémentaires en France" et à consolider les sous-traitants du secteur. 
Les syndicats FO du groupe Mecachrome resteront toutefois "vigilants sur la pérennité de l'ensemble des sites en France", et sur la préservation des emplois, afin que les salariés ne "paient pas le prix" de ce rapprochement.   

Si les négociations en cours aboutissent, le nouveau "champion" ambitionne à terme de réaliser un chiffre d'affaires annuel de 750 millions d'euros, selon le communiqué.

WeAre, fondé en 2016 et agrégeant plusieurs petites sociétés, est spécialisé dans l'élaboration de pièces de dimensions réduites (tournage, fraisage, impression 3D...) et dispose de dix sites industriels en France et en Afrique du Nord.

De son côté, Mecachrome, qui se définit comme expert dans "la conception, l'ingénierie, l'usinage et l'assemblage de pièces et d'ensembles de haute précision, destinés aux domaines de l'aéronautique, de l'automobile, du sport automobile, de la défense et de l'énergie", a traversé une période difficile à cause de l'arrêt de l'Airbus A380 et du ralentissement de l'activité aérospatiale à la suite du Covid-19.
La société a eu recours à un plan de sauvegarde de l'emploi, allégé en 2020 grâce à un accord d'activité partielle longue durée.     

Conséquence de la crise sanitaire, 8.800 emplois ont été supprimés dans l'ensemble de la filière aéronautique sur l'année 2020 (-5,% des effectifs), estime l'Insee.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Tikehau Ace Capital, Une firme qui s'illustra antérieurement en F1, des sites en pays de Loire, non loin du terroir de l'ancien 1er ministre ... aurait il contribué à ce rapprochement ?
;0)

Ade Airix, Le 20/12/2021 à 12:03

Tikehau Ace Capital, Une firme qui s'illustra antérieurement en F1, des sites en pays de Loire, non loin du terroir de l'ancien 1er ministre ... aurait il contribué à ce rapprochement ?
;0)

Ade Airix, Le 20/12/2021 à 12:03

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 20/12/2021

Stellantis rationalise son activité financement en Europe

Partenaires de trois banques pour ses activités de financement en Europe, Stellantis a décidé de rationaliser ses accords, en travaillant le financement "classique" avec Santander (pour la France, l’Italie et Espagne) et BNP Paribas (pour l’Allemagne et le Royaume-Uni) et le financement en LLD avec le Crédit Agricole (dans 18 pays).

Constructeurs

La France joue-t-elle gagnante sur l’électrique ?

Alors que, depuis le 14 juillet, on pouvait avoir le sentiment que les chances de voir se confirmer à Bruxelles l’objectif de mettre un terme à la commercialisation de véhicules à moteurs thermiques ou hybrides dès 2035 étaient grandes, l’année 2021 se termine dans un doute accru. En effet, à mesure que ce scénario se précise, chacun tente de se projeter dans les huit à quinze années à venir et les perspectives examinées se révèlent alors assez peu enthousiasmantes et donnent des arguments à tous ceux qui souhaitent contrebalancer "l’urgence climatique" par une "urgence sociale".

Analyse

Deux premières Alpine remises à la gendarmerie

(AFP) - Deux premières Alpine A110 aux couleurs de la gendarmerie, des voitures de sport fabriquées en France par le groupe Renault, ont été remises vendredi à la gendarmerie nationale et ont été présentées au ministère de l'Intérieur.

Constructeurs

Catégorie Equipementiers

Mastics et joints : un plan social annulé par la justice

(AFP) - Un plan social qui avait conduit au licenciement de quelque 200 salariés de l'usine de mastics PPG Sealants Europe, en région parisienne, a été annulé récemment par la cour administrative d'appel de Versailles, a-t-on appris de sources concordantes.

24/05/2022

Le pneu sans air, la révolution est en route

(AFP) - Increvables, sans entretien, les pneus sans air pourraient bientôt équiper des utilitaires avant de révolutionner les voitures, selon les promesses de Goodyear, Michelin ou Bridgestone.

19/05/2022

Michelin perturbé par les hoquets de l'industrie mondiale

(AFP) - Michelin a indiqué vendredi que sa production était perturbée depuis le début de l'année 2022 par les effets de la guerre en Ukraine, qui est venue s'ajouter à pandémie de Covid, à la hausse des coûts de matières premières et de l'énergie, et aux problèmes logistiques.

16/05/2022