Publicité
Publicité
Marchés - 10/01/2023 - #Aston Martin , #Lotus

Royaume-Uni : Britishvolt en pourparlers pour vendre une majorité de l'entreprise

Par AFP

(AFP) - Britishvolt, qui porte un projet de méga-usine de batteries pour véhicules électriques dans le nord-est de l'Angleterre et a récemment échappé à la faillite, a annoncé lundi être en pourparlers pour vendre une majorité de l'entreprise.

La start-up "est en pourparlers avec un consortium d'investisseurs concernant la vente éventuelle d'une majorité de l'entreprise", a-t-elle indiqué dans un communiqué transmis à l'AFP, sans donner de détails sur les parties prenantes à ces discussions.

 

L'objectif est de "donner à Britishvolt la durabilité et le financement à long terme" nécessaires pour développer "une activité de recherche et développement ainsi que de fabrication de cellules de batteries solide et viable au Royaume-Uni", selon ce communiqué.

 

Britishvolt, dont le projet affiche un coût total de 3,8 milliards de livres, avait annoncé début novembre avoir reçu un financement de court terme lui permettant d'échapper au redressement judiciaire et disait continuer à chercher un financement de long terme.

 

Ses quelque 300 employés avaient aussi accepté une réduction de salaire temporaire en novembre.

 

L'entreprise avait reconnu en août des difficultés liées aux "conditions du marché, y compris l'inflation galopante et la hausse des taux d'intérêt", invoquant aussi "les incertitudes géopolitiques" et "la crise énergétique mondiale", repoussant la date de début de production, initialement envisagée dès fin 2023, à 2025.

 

Britishvolt a levé jusqu'ici 200 millions de livres et conclu en janvier 2022 un partenariat de long terme avec le spécialiste en bâtiments logistiques Tritax et le géant britannique de la gestion d'actifs Abrdn, portant sur un financement de 1,7 milliard de livres.

 

Le projet avait aussi reçu le soutien du gouvernement de l'ancien Premier ministre Boris Johnson, avec un financement chiffré par la presse locale à 100 millions de livres, qui n'a pas encore été versé.

 

Britishvolt a signé des protocoles d'accord en vue d'une collaboration avec les constructeurs automobiles britanniques Aston Martin et Lotus.

 

La start-up vise une production annuelle de plus de 300.000 batteries de véhicules électriques à Blyth, au nord de Newcastle, avec une capacité totale de production de 30GWh d'ici la fin de la décennie.

 

L'entreprise a annoncé son intention d'employer directement 3.000 personnes et assuré que l'usine permettrait aussi de créer 5.000 emplois indirects au Royaume-Uni.

Réactions

C'est sûr que démarrer un business au Royaume-Uni c'est pas le meilleur des plans en ce moment.
Le pays parle maintenant de Regrexit...et du droit à l'erreur...
;0)

Je ne comprends pas le concept de l'association "start up" et usine de batterie.
La première est par définition une entreprise avec très peu de capitaux propres alors que la deuxième exige énormément de capitaux à investir avant de produire la première batterie...

C'est du crownfounding industriel leur truc ?

En effet porte nawak,mais quand on voit les clients ( Lotus et l’Aston a Martin)plus Boris parti avec les 100M£ ça fait beaucoup ,je ne vois pas le rapport avec le Brexit !

Le rapport est qu'avec la récession, les taux d'intérêts qui flambent, le cout de l'énergie incontrôlé et tout le reste, investir dans le pays devient un cauchemar depuis le Brexit et qu'il bien d'autres pays plus cool pour monter une usine.
;0)

En parlant de Royaume Uni Lucos, notre voyage en Ecosse se précise, ce sera du 13 au 27 juillet. Les étapes sont presque toutes définies, reste à finaliser le programme :)

Emmenez des denrées et des Sterlings d’après Lucos le pays plonge dans la récession et l’hyperinflation.
Bonne chance porte Nawak

Super !
A cette période il fait encore jour très tard et vous aurez du ciel rose les soirs.
Mais attention en Ecosse un dicton dit que c'est le seul pays où vous pouvez avoir les 4 saisons le même jour... et le pire c'est que c'est vrai !
;0))

C'est noté Lucos, comme j'ai gardé vos précédentes info sur ce beau pays ;)

Vous passerez probablement pas loin de chez Britishvolt !
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Le drôle de mois de décembre des concessionnaires Stellantis…

La part très élevée dans la dernière semaine des immatriculations de décembre des marques Peugeot, Citroën et Opel, est un signe visible des limites de l’optimisation à l’extrême en vigueur chez Stellantis. Le changement de prestataire logistique a déréglé un système bien huilé créant des tensions avec les concessionnaires sur la pratique des immatriculations par "anticipation" avec un effet boule de neige. Explications.

Marchés - 18/01/2023

ZFE : L’Etat tente de calmer la grogne avec la nomination d’un interlocuteur national ZFE, Edouard Manini

Si personne (élus locaux y compris) ne comprend rien aux ZFE, c’est normal. Cette réglementation qui aura des conséquences majeures sur le quotidien de nombreux Français est en effet le résultat d’une construction baroque avec trois niveaux de textes législatifs. Sans parler de la verbalisation… Edouard Manini, le Monsieur ZFE qui vient d’être nommé doit ramener un peu d’harmonie et de coordination.