Publicité
Publicité
Constructeurs - 11/10/2021

Tesla fête son usine berlinoise, en attendant le permis de construire

(AFP) - Opération séduction à Berlin: le constructeur Tesla ouvre samedi au public sa "giga-usine" allemande pour une cérémonie aux allures d'inauguration, alors que l'entreprise n'a toujours pas reçu de permis de construire et que certains riverains s'opposent au projet.

Auteur : AFP

Partager cet article

Au programme : concert de musique électro, grande roue et "food trucks" végétariens, pour une journée que le groupe américain veut à l'image de Berlin, capitale européenne de la fête.
L'emblématique patron du groupe, Elon Musk, sera présent et plusieurs milliers de personnes sont attendues pour arpenter les allées de la future première usine européenne de Tesla, après deux ans de chantier.

Toutes les invitations pour l'événement ont été distribuées après inscription en ligne, faisant de nombreux déçus tant les demandes ont été nombreuses.
"Giga-fête, nous arrivons!", jubilait au contraire sur Twitter un heureux élu, postant une photo de son précieux sésame.
Au moment où les portes s'ouvriront, vers 10h00 (08h00 GMT), des riverains pourraient néanmoins jouer les trouble-fêtes : ils invitent à manifester contre l'impact environnemental du site.   

"Aucune date"
A travers ces "portes ouvertes", le constructeur américain veut montrer patte blanche auprès des habitants, après plusieurs mois de polémiques ayant émaillé le chantier.
Tesla a en effet bénéficié d'une procédure exceptionnelle et controversée d'autorisation préalable, qui lui a permis de débuter les travaux dès 2019, avant même de recevoir un permis de construire.
Or, aucun agrément définitif n'a depuis été délivré par les autorités locales, qui évaluent encore l'impact de l'usine sur l'environnement, alors même que les travaux sont presque terminés.

Ce régime d'exception -et la situation ubuesque qui en découle- a suscité la colère de certains riverains, s'inquiétant d'une atteinte aux ressources en eau et sur la biodiversité de la région.
Manifestations, recours en justice, lettres ouvertes... des opposants, soutenus par des associations, ont tout fait pour retarder le projet.
"Tesla doit se soumettre aux mêmes procédures que les autres entreprises", protestait récemment l'association Grüne Liga.
L'an dernier, la justice a même contraint Tesla à suspendre son chantier en raison du risque de destruction d'habitat naturel d'espèces protégées de lézards et de serpents.

Une consultation publique, prévue dans le cadre de la procédure d'obtention du permis, est ouverte jusqu'au 14 octobre.
D'ici là, aucune autorisation définitive ne devrait être accordée, indispensable pour que l'usine lance la production.
"Aucune date n'est encore fixée" pour délivrer cette autorisation, a assuré à l'AFP le ministère de l'Environnement du Brandebourg, la région où est implantée l'usine. 

Retards
L'usine, annoncée en grande pompe en novembre 2019, est située à Grünheide, en banlieue de Berlin, et s'étendra sur 300 hectares, pour une production de 500.000 véhicules électriques par an.
Elon Musk prévoit également d'y construire "la plus grande fabrique de batteries au monde". 
L'installation doit bénéficier des technologies dernier cri, avec notamment "la plus grande machine de moulage de pièces détachées au monde", note Ferdinand Dudenhöffer, expert automobile et directeur de l'institut allemand Center Automotive Research.
"Cela permettra de diminuer considérablement les coûts de production et rendre les produits de meilleure qualité", estime-t-il.
Un parfum de secret entoure cependant le chantier où la presse n'est admise qu'au compte-goutte. Mais les entretiens de recrutement vont bon train, selon plusieurs témoignages, suscitant également des avertissements des syndicats sur le respect du droit du travail et de la syndicalisation.

Le groupe devra démonter l'usine à ses frais si aucun permis de construire ne lui était délivré.
Une issue jugée "improbable" par Ferdinand Dudenhöffer, en raison du "soutien politique" au projet. "L'ensemble des partis politiques y sont favorables", rappelle l'expert. 
Mais des "modifications de l'édifice" pourraient être demandées, retardant l'ouverture.
Celle-ci, initialement prévue en juillet, a déjà été repoussée à fin 2021/début 2022. 
Les nombreux contre-temps ont "irrité" Tesla, selon une lettre ouverte du groupe publiée en mars, dans laquelle il a appelé à une "réforme" des procédures d'autorisation dans le pays.
Malgré la réputation d'efficacité de l'Allemagne, les grands projets d'infrastructures y sont souvent ralentis par une bureaucratie jugée excessive par le monde économique.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

On croit raver !
Les lézards sont invités ?
;0)

Lucos , Le 11/10/2021 à 05:31

L’AFP est en progrès :
- Elle ne parle pas du fantasque milliardaire
- Elle mesure l’emprise de l’usine en hectare et non pas en nombre de terrains de foot.
Enorme progrès.
Sinon, les salopettes des ouvriers en peau de serpent et les gants en lézard ça aurait de la gueule.

Bruno Haas, Le 11/10/2021 à 11:11

Et on envoie YMCA sur la sono..
;))

Lucos , Le 11/10/2021 à 11:56

J’ai peur que les anti Tesla soient déçus… et que la furie des achats Tesla continue !!
Même dans le sud de l’Europe et sans dépenser un sou en publicité le cousin ricain fantasque… a par exemple une show room dans l’hypermarché très chic à Lisbonne
et le riche vient comme un poulet attiré par le bon grain tout seul lui manger dans la main !
Pire l’hôtesse du show room est capable de citer par chœur toutes les 12 bornes superchargeurs Tesla du pays ( elle l’a fait devant moi) et est au courant des prix en France et est incollable sur ce qui ce passe sur les blogs et forums anglais et français des utilisateurs…
Elle fait des crédits jusqu’à 10 ans au TEG de 1,5 % … pour des pauvres qui veulent payer une T3 au minimum 53000 euros !
Vu que les frontières du pays nord, sud, est,, ouest ne dépasse pas 300/450 km … c’est du gâteau pour une long rang T3 !
Désolé de faire du chagrin aux anti Tesla … par contre les portugais boudent les VE teutons… mais pas les coréennes ! Ils comparent…
Ils voient très rarement des PHEV… mais le prix de l’électricité en hausse et le carburant aussi va les rendre intelligents !!

Durand Pierre, Le 11/10/2021 à 12:55

Donc augmentons le prix de l'électricité et des carburants , ça nous fera des prix Nobel portugais ?
;0)

Lucos , Le 11/10/2021 à 13:14

Pas si sûr… mais les Carlos et les Tavares… ne sont pas si bêtes que cela… (voyez les retournements de veste électrique) et n’oubliez pas que le savoir ne prend pas de place dans le cerveau !! Avec le réchauffement climatique il y a une crainte que le réchauffement des cerveaux rendent les choses plus compliquées !!
Par contre il n’y aura pas beaucoup de candidats pour le prix Nobel du bon sens… ici et ailleurs !!
Je suis confiant car en temps de pénurie, la bonne et la mauvaise came se vend sans difficulté !
Est-ce que c’est l’offre qui crée la demande ou l’inverse ?
Regardez il y a des idiots riches qui ce sont précipités pour acheter des centaines d’Aston Martin juste parce qu’ils ont vu le film de l’autre zozo ( trop payé) de James Bond !!
C’est vrai que la qualité n’est pas mauvaise ( encore que…) mais toujours bien fini … et très peu vont valoir quelque chose plus tard s’il elles n’ont pas un Pedigree ou n’ont pas kappartenu à une star !!

Durand Pierre, Le 11/10/2021 à 14:47

Aucun retournement de veste Jo voyons, juste de la real politique et bien forcé par la réglementation si on veux vendre...
;0)

Lucos , Le 11/10/2021 à 15:15

Bien résumé… si on veux vendre !!
Ils sont quand même bien embêtés par les attentistes de tout poil !!
Hidalgo à Paris n’a rien fait pour les bornes de recharge… politiques et incompétence crasse !
Quartiers avec des commerces de la mort lente en hausse !
Signalétique et marquage au sol pour le 30 km/h totalement absentes…. Etc, etc !!

Durand Pierre, Le 11/10/2021 à 15:36

Grünheide qui signifie lande verte.
ça c'était avant...

Clerion , Le 11/10/2021 à 16:54

Bruno Haas est très drôle !

Jean-Michel Prillieux, Le 13/10/2021 à 10:36

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 11/10/2021

Emil Frey France et Arval créent Autosphere Lease

Le loueur Arval va travailler en marque blanche pour le groupe Emil Frey France qui prévoit de lancer son offre de LLD Autosphere Lease en février 2022. Les deux partenaires vont également étudier les synergies possibles sur le VO (achat, vente et reconditionnement) et l’après-vente.

Services

L’industrie automobile droguée au chômage partiel pourra-t-elle décrocher sans dommages ?

La fin du "quoiqu’il en coûte" qui est désormais actée en France suscite de vives craintes et certains autres états hésitent à assécher les financements de leurs dispositifs de chômage partiel. Au vu de la situation automobile, ces craintes paraissent justifiées : il était très nécessaire d’adopter ces dispositifs et il est urgent maintenant de les abandonner. Il faut toutefois avoir conscience du risque de voir réapparaître suite à ces abandons la douloureuse question des surcapacités. Le financement du chômage partiel permet aux constructeurs de vivre dans une très artificielle situation sous capacitaire : le retour à la normale est en train de s’opérer.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Crash d'une Tesla au Texas : le conducteur était bien au volant

(AFP) - Une personne était bien au volant lors de la collision mortelle d'une Tesla au Texas en avril, contrairement à ce qu'avait initialement annoncé la police locale, a indiqué jeudi dans un rapport préliminaire l'agence américaine de sécurité routière.

22/10/2021

Le gouvernement français favorable aux "zones franches" automobiles, selon Luc Chatel

La baisse du prix de revient de fabrication automobile en France reste un enjeu majeur pour la filière automobile pour atteindre 2 millions de véhicules électriques produits, a dit Luc Chatel, Président de la PFA lors d’un point presse. Il a annoncé que le gouvernement était favorable à son idée de création de "zones franches".

20/10/2021

Toyota va construire une usine de batteries aux Etats-Unis

(AFP) - Le géant automobile japonais Toyota a annoncé lundi qu'il allait investir 3,4 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) d'ici 2030 aux Etats-Unis dans les batteries électriques, notamment dans la construction d'une usine dédiée à cette production dans le pays.

19/10/2021