Publicité
Publicité
Marchés - 14/04/2021

Véhicules électriques : l'UE doit accélérer l'installation des bornes de recharge

(AFP) - L'Union européenne doit accélérer l'installation des points de recharge pour véhicules électriques si elle veut remplir son objectif d'atteindre un million de bornes d'ici 2025, indique la Cour des comptes européenne dans un rapport publié mardi.

Auteur : AFP

Partager cet article

"L'Union européenne est encore loin de l'objectif qu'elle s'est fixé dans le cadre du Pacte vert (...) et elle ne s'est pas dotée d'une feuille de route stratégique globale pour l'électromobilité", épingle l'institution européenne dans un communiqué.

Elle note que "parcourir l'UE au volant d'un véhicule électrique reste compliqué".

"Les auditeurs ont constaté que la disponibilité des bornes de recharge ouvertes au public variait considérablement d'un pays à l'autre, que les systèmes de paiement n'étaient pas harmonisés, et que les utilisateurs n'avaient pas accès à suffisamment d'informations en temps réel", ajoute la Cour des comptes.

L'UE comptait en 2020 quelque 224.500 points de recharge accessibles au public, selon des données de la Commission européenne.

"L'an dernier, une voiture sur dix vendue dans l'UE était un véhicule électrique rechargeable, mais les infrastructures de recharge sont inégalement réparties sur le territoire européen", souligne Ladislav Balko, responsable du rapport de la Cour des comptes.

Dans l'UE, l'Allemagne, la France et les Pays-Bas concentrent à eux trois la grande majorité (69%) des points de recharge.

"La Commission devrait soutenir davantage le développement du maillage au niveau européen et devrait s'assurer que le financement de l'UE parvienne là où le besoin est le plus impérieux", ajoute M. Balko.

Le rapport avertit que "si le déploiement des infrastructures continue au rythme de la période 2014-2020, il y a fort à parier que l'objectif du million de points de recharge ouverts au public à l'horizon 2025 ne sera pas atteint".

"Pour combler l'écart, environ 150.000 nouveaux points seront nécessaires chaque année, soit approximativement 3.000 par semaine".

La Commission a accepté les recommandations des auditeurs, tout en précisant qu'elle n'était pas habilitée "à coordonner le déploiement d'infrastructures dans les États membres", ce qui "relève de (leur) seule responsabilité".

Bruxelles a présenté en décembre 2020 une feuille de route pour une "mobilité durable" avec l'ambition d'avoir au moins 30 millions de voitures "zéro émission" sur les routes européennes d'ici 2030, ce qui nécessite que 3 millions de points publics de recharge soient accessibles à cette date.

Selon le rapport de la Cour des comptes, "quelque 2 millions de véhicules électriques (sont) actuellement immatriculés dans l'UE".

L'UE entend réduire d'ici à 2050 les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports de 90% par rapport à 1990, dans le cadre de ses efforts vers une économie neutre pour le climat.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Le pacte vert avec de l’électricité Allemande ou pire Polonaise,triste tout cela !
L’Union ferait bien de fournir une chaise biplace pour caser Wonder leyden au lieu de dépenser des fortunes pour des bornes vides((((

Alain Boise, Le 14/04/2021 à 00:10

Elle note que "parcourir l'UE au volant d'un véhicule électrique reste compliqué".
Hé bien c'est tant mieux !
Le VE n'est pas conçu pour parcourir l'Europe.

Bruno Haas, Le 14/04/2021 à 09:53

Alain, excellent le coup de la chaise biplace !

Bruno Haas, Le 14/04/2021 à 09:55

BP, Shell, Total & co font des milliards d'EUR de bénéfice, et ils ne peuvent pas installer de station de charge? Ils n'ont attendu personne pour mettre des cuves d'essence partout, je ne vois pas le problème.
VW, Mercedes, BMW font aussi des milliards d'EUR de bénéfice, et ils ne peuvent pas installer de station de charge? Un micro-constructeur comme Tesla y arrive, je ne vois pas le problème.
Hormis être pingre, et un manque de vision, dans les 2 cas.

Arnaud C., Le 14/04/2021 à 11:25

"La Commission a accepté les recommandations des auditeurs, tout en précisant qu'elle n'était pas habilitée "à coordonner le déploiement d'infrastructures dans les États membres", ce qui "relève de (leur) seule responsabilité".
Non, mais Allo quoi !
La commission qui oublie sa mission principale qui est de proposer et de mettre en œuvre les politiques communautaires !
Et grossièrement depuis 1958 quand même...
;0)

Lucos , Le 14/04/2021 à 12:05

Le PB vient du fait que les opérateurs historique de l'électricité et des carburants n'y vont pas pour l'instant car non seulement le parc roulant est ridicule, mais il n'y a aucune vraie demande des clients.
Mettre une prise toutes les 3 min. en Europe sans clients est inintéressant aujourd'hui pour les sociétés commerciales qui attendent que le parc augmente, alors que les politiques attendent que les milliers de bornes installées créent le parc !
C'est le VE qui se mord la prise..
;0)

Lucos , Le 14/04/2021 à 12:10

Yaka Fokon ?
;0)

Ade Airix, Le 14/04/2021 à 12:15

Alain Boise, Le 14/04/2021 à 00:10
"Wonder" leyden s'impose en matière de bornes … Moins en matière de siège ...
;0))

Ade Airix, Le 14/04/2021 à 12:20

Une borne ne sera jamais rentable ,une pompe oui!

Alain Boise, Le 14/04/2021 à 14:40

Tesla perd des sous sur ses bornes à 38 Cents le kWh!

Alain Boise, Le 14/04/2021 à 14:43

Alain,
Qu'ils gagnent de l'argent ou pas, tout cela n'est absolument pas notre problème.
;0)

Lucos , Le 14/04/2021 à 21:31

Je sais vous aimez les subventions perpétuelles((((

Alain Boise, Le 14/04/2021 à 21:45

Si vous n'avez pas encore compris depuis tout ce temps que je trouve ridicule de mettre des bornes partout...
;0)

Lucos , Le 14/04/2021 à 22:45

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/04/2021

Les grandes entreprises devront avoir 70% de leurs achats en "véhicules à faibles émissions" en 2030

Les députés ont voté vendredi dernier un renforcement des obligations d’achats de "véhicules à faibles émissions" qui monte à 70% pour l’Etat à partir de 2027 et pour les collectivités territoriales et les entreprises (dont la flotte est supérieure à 100 véhicules) à partir de 2030. Lors des discussions la ministre de la Transition Ecologique, Barbara Pompili, a avoué que l’Etat ne respectait pas l’objectif actuel en la matière… alors que les entreprises sont déjà au-delà de leur objectif.

Marchés

Vers les dépôts de bilan de trois fonderies du groupe Gupta

(AFP) - Trois équipementiers automobiles de la Vienne et de l'Indre appartenant au groupe Alvance du magnat de l'acier indo-britannique Sanjeev Gupta, en difficulté financière, doivent tenir jeudi des CSE extraordinaires, préludes à de probables déclarations de cessation de paiements, a-t-on appris mardi de source syndicale.

Equipementiers

Catégorie Marchés

Eté morose pour le marché automobile européen

(AFP) - Le marché automobile européen, qui avait repris du poil de la bête au printemps après une année 2020 minée par la crise sanitaire, a rechuté en juillet et en août, selon des chiffres publiés jeudi.

17/09/2021