Publicité
Publicité
Constructeurs - 15/04/2022 - #Volkswagen , #Porsche

Volkswagen : bénéfice en hausse au premier trimestre, incertitudes liées à l'Ukraine

Par AFP

Volkswagen : bénéfice en hausse au premier trimestre, incertitudes liées à l'Ukraine

(AFP) - Le géant automobile Volkswagen a dégagé au premier trimestre 2022 un bénéfice d'exploitation de 8,5 milliards d'euros, selon des chiffres préliminaires publiés jeudi, soit une hausse de 77% sur un an attribuable en grande partie à un effet comptable.

Mais le constructeur fait aussi état de "conséquences" de la guerre en Ukraine sur ses activités, à travers la hausse des prix des matières premières et des difficultés d'approvisionnement. Il souligne "le risque d'un impact négatif" malgré l'impossibilité de "prédire avec certitude" les effets du conflit.

"A côté d'une évolution opérationnelle robuste", des effets comptables liés "en grande partie à des contrats de matières premières" ont un effet positif "considérable" de quelque 3,5 milliards d'euros, note Volkswagen dans un communiqué.

L'invasion russe de l'Ukraine a entraîné une forte hausse des prix des matières premières, mais la plupart des entreprises sont protégées, au moins en partie, par des contrats à long terme et des opérations financières visant à atténuer les variations des cours.

D'un point de vue opérationnel, "de premières conséquences (de la guerre en Ukraine) sont identifiables sur les chaînes d'approvisionnement" qui "concernent également Volkswagen".

Le groupe a notamment vu ses ventes baisser de 22% sur un an pour la période de janvier à mars, à 1,9 million d'unités, avec une baisse de 31% pour le seul mois de mars.

Le manque de pièces détachées produites en Ukraine a entraîné rapidement après le début de l'invasion des interruptions de production dans les usines automobiles du reste de l'Europe.

L'Ukraine est notamment le principal fournisseur européen des faisceaux de câblage, des pièces décrites comme le "système nerveux" des voitures et produites généralement sur mesure pour chaque modèle.

Sur les prochains mois, "l'évolution sur les marchés de matières premières reste imprévisible, ce qui pourrait avoir à nouveau d'importants effets sur la valorisation" de ces outils comptables, explique le constructeur.

La Chine inquiète

Par ailleurs "un impact négatif peut découler du rebond de la pandémie de Covid-19", explique le constructeur.

Principale inquiétude : la Chine, qui fait face ces dernières semaines à une vague d'infections. Des millions d'habitants y ont été confinés à la hâte, notamment à Shanghai, la capitale économique.

En Chine, les ventes ont baissé de 37% en mars et de 24% au premier trimestre.

"En raison de la flambée de coronavirus, les points de vente ont dû fermer par moments dans plusieurs régions et des défis logistiques perdurent", explique dans un communiqué la marque Porsche, pour laquelle le pays est le plus grand marché.

Ses ventes y ont reculé de 20% sur un an au premier trimestre, et de 5% au niveau mondial.

Aux Etats-Unis, le constructeur de bolides, que le groupe Volkswagen veut partiellement introduire en Bourse avant la fin de l'année, a écoulé 13.000 unités contre 17.400 sur les trois premiers mois de 2021 après "de graves problèmes de livraison".

Il a notamment pâti du naufrage du navire marchand "Flicity Ace", qui a coulé au large des Açores début mars après un incendie et transportait quelque 4.000 véhicules du groupe vers les USA, dont 1.100 Porsche.

Publicité

Réactions

L’incendie du Flicity serait parti d’un …..VE ou hybride,pas de VE dans un lieu clos et encore moins de recharge qui produit de l’hydrogène hautement inflammable .
Vive le vilebrequin même Atkinson le paresseux)))

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Le groupe Mary acquiert une douzième concession Citroën

Le groupe Mary a repris le fonds de commerce Citroën de Noyon, dans l'Oise, pesant 8 millions d'euros de chiffre d'affaires, pour intégrer l'activité dans sa concession Peugeot, située juste à côté, sous la responsabilité du directeur, Franck Guelbone.