Publicité
Equipementiers - 28/04/2021

ABB s'inquiète de la pénurie de certains composants et confirme un bon trimestre

(AFP) - Le groupe suisse d'ingénierie ABB s'est inquiété mardi de la pénurie de certains composants qui risquent d'allonger les délais de livraison pour les trimestres à venir et annoncé qu'il étudiait la possiblité d'introduire en bourse sa division e-mobility.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe très diversifié, qui fabrique aussi bien des robots que des moteurs de trains ou des bornes de recharge pour voitures électriques, a enregistré une hausse de 34% de son bénéfice net au premier trimestre à 504 millions de dollars pour une progression de 11% de son chiffre d'affaires à

6,9 milliards de dollars par rapport aux trois premiers mois de 2020, quand la pandémie de Covid-19 ne faisait que commencer.

Les commandes ont progressé de 6% à 7,76 milliards de dollars, a précisé l'entreprise dans un communiqué.

"La reprise de l'activité s'est poursuivie par rapport à son point le plus bas de l'été 2020. La demande a été particulièrement forte dans nos activités de cycles courts, au-delà de nos attentes", s'est réjoui le PDG du groupe Björn Rosengren.

Toutefois, à l'instar de nombreuses entreprises, ABB s'inquiète de la pénurie sur certains composants et produits.

"Bien qu'il n'y ait pas eu d'impact matériel sur les résultats de la période sous revue (le 1er trimestre Ndlr), l'approvisionnement progressivement plus tendus de certains composants comme les semi-conducteurs et les plastiques nous inquiètent", a poursuivi le PDG. La pénurie de semi-conducteurs affecte en particulier l'industrie automobile, des constructeurs ayant été forcés de réduire leur production.

ABB a réitéré ses prévisions pour 2021. Il les avait relevées le 15 avril.

Pour l'ensemble de l'année, ABB s'attend toujours à une croissance de ses ventes de l'ordre de 5%.

Pour le 2ème trimestre, il table sur une progression des commandes et du chiffres d'affaires "supérieure à 10%", les commandes progressant plus fortement que le chiffre d'affaires.

En 2020, ABB avait vu son chiffre d'affaires se contracter de 7% à 26,1 milliards de dollars face à la baisse des investissements liée à la crise sanitaire.

Le directeur financier de l'entreprise, Timo Ihamuotila s'est félicité d'une marge à 13,8% au premier trimestre.

Il a souligné "un fort développement dans les activités de cycle court comme l'alimentaire ou le bâtiment résidentiel. Nous avions une forte croissance dans ce cycle court en Chine mais aussi de 15% aux Etats-Unis", a-t-il indiqué, soulignant toutefois qu'il était possible que ce soit dû à des clients constituant des stocks pendant le premier trimestre. "Certains de nos clients s'inquiètent des contraintes d'approvisionnement sur le marché" et la croissance reprend fortement dans certaines régions, a expliqué M. Ihamuotila.

Il est resté relativement vague sur l'avenir de la division e-mobility, qui regroupe les solutions de rechargement pour véhicules électriques et affiche un chiffre d'affaires encore relativement modeste par rapport à d'autres divisions mais une croissance très rapide liée au développement des parcs de véhicules électriques.

L'idée est d'en faire une entité légale propre après en avoir fait une division à part entière. "Cela nous permettra de voir quelle est la meilleure façon de susciter de la croissance et de la valeur dans ces activités, cela pourrait être 100% (détenu par) ABB ou cela pourrait être une entité cotée séparément", a indiqué le directeur financier.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 28/04/2021

Au Brésil, Fiat présente le nouveau pick-up Toro, et "tease" son futur SUV

Troisième constructeur brésilien derrière GM et Volkswagen l’année dernière, Fiat s’est emparé du leadership sur le premier trimestre 2021, avec 20,5% de parts de marché, profitant de la bonne santé relative du marché des VUL qu’elle domine très largement. Anticipant néanmoins une forte réaction de la concurrence dans la catégorie, Fiat propose un Toro profondément rénové, avec un nouveau moteur inédit particulièrement performant et un contenu technologique inédit. Le constructeur italien prépare également son offensive prochaine sur le VP révélée par le teasing de son futur SUV urbain.

Constructeurs

Catégorie Equipementiers

Le cuivre et le minerai de fer atteignent des records historiques

(AFP) - Ils n'ont jamais été aussi chers : le cuivre, baromètre de l'économie mondiale, ainsi que le minerai de fer ont atteint vendredi des sommets historiques, tirés par la forte demande notamment en Chine où l'activité repart après la pandémie.

10/05/2021

Clap de fin pour l'usine Bridgestone de Béthune

(AFP) - "C'est un gros gâchis" : les 863 salariés de Bridgestone à Béthune ont fait vendredi leurs adieux à l'usine de pneumatiques dont le géant japonais avait annoncé la fermeture en septembre, inquiets pour l'avenir malgré un plan social généreux et des pistes de revitalisation du site.

03/05/2021

STMicroelectronics prévoit une croissance accélérée cette année

(AFP) - Le fabricant franco-italien de composants électroniques STMicroelectronics anticipe désormais une croissance de 18,4% de son chiffre d'affaires en 2021, dopé par la forte augmentation de la demande mondiale en semi-conducteurs, a-t-il annoncé jeudi en présentant ses résultats trimestriels.

30/04/2021

Le repreneur d'entreprises Frank Supplisson mis en examen

(AFP) - Le repreneur d'entreprises en difficulté Frank Supplisson a été mis en examen notamment pour "abus de biens sociaux" dans le cadre de la reprise du groupe sidérurgique Ascométal en 2014, a confirmé jeudi le parquet de Nanterre, sollicité par l'AFP.

30/04/2021