Publicité
Ressources Humaines - 22/03/2022

Accord pour une hausse de 3,1% des salaires des ingénieurs et cadres de la métallurgie

(AFP) - Les ingénieurs et cadres de l'automobile, de l'aéronautique et d'autres secteurs de la métallurgie vont voir leurs salaires minima revalorisés de 3,1% en 2022, selon un accord conclu entre le patronat et trois organisations syndicales, annoncé au lendemain de manifestations sur le sujet.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Cette revalorisation tient compte des perspectives d'inflation pour l'année 2022 ainsi que de la situation économique contrastée des entreprises de la branche", a commenté le syndicat CFE-CGC, dans un communiqué.

A la demande du syndicat, cette revalorisation est assortie de deux clauses : "un rendez-vous anticipé, dès la fin de cette année, pour les négociations des SMH (salaires minima hiérarchiques) ingénieurs et Cadres 2023" sur la base d'un bilan économique de l'année 2022 et "l'engagement de négociations dès le 1er trimestre 2023 sur la nouvelle grille unique de classification applicable en 2024".

Les ingénieurs et cadres représentent environ 330.000 des 1,5 million de salariés de la métallurgie de France, qui regroupe des secteurs aussi essentiels que l'automobile, l'aéronautique ou la sidérurgie.

Si ces salaires minimum concernent une petite partie d'entre eux, ils sont souvent pris en référence et pas uniquement pour les cadres.

Car, si une convention collective unique doit rassembler l'ensemble des employés du secteur en 2024, actuellement les salaires minima des non-cadres sont négociés dans plus de 70 territoires.

"Très souvent, les territoires regardent ce qui est conclu au niveau des ingénieurs et cadres, pour s'ajuster sur un point de référence", a expliqué à l'AFP Gabriel Artero, président de la CFE-CGC Métallurgie.

Outre la CFE-CGC, la CFDT et FO ont également signé avec l'UIMM, organisation patronale, a indiqué cette dernière dans un communiqué.

"Ces négociations se sont déroulées dans un contexte d'augmentation sensible de l'inflation, en rupture avec les années précédentes", a souligné la CFDT, qui a revendiqué "la prise en compte de ce contexte d'inflation, et une clause de revoyure, compte tenu de l'incertitude de son évolution réelle en 2022".

D'ores et déjà, ce niveau de revalorisation de 3,1% "constitue une forte évolution par rapport aux niveaux des années précédentes, et intègre de facto la prise en compte du changement du contexte de l'inflation", a-t-elle toutefois souligné.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Les ingénieurs étant payés largement au dessus du minimum syndical cela va surtout influencer les autres catégories.
;0)

Lucos , Le 22/03/2022 à 08:47

Feu ma Mère avait raison j’aurais dû travailler à l’école comme Lucos!

Alain Boise, Le 22/03/2022 à 10:03

En fait j'ai rien foutu, j'ai juste assuré le coup sur mes capacités naturelles...
;0)))

Lucos , Le 22/03/2022 à 11:06

Ce que je sous-entendais Alain, ce n'est pas que les salaires soient astronomiques, mais que le minimal syndical est si bas qu'à ce prix personne vient bosser pour vous.
Et puis si on donne des cacahouètes, on a des singes...
;0))

Lucos , Le 22/03/2022 à 11:08

Il faut aussi probablement y voir une volonté de rendre plus attrayante la filière.
N'oublions pas qu'un ingénieur généraliste peut par exemple travailler aussi bien dans la production secteur métallurgie que dans l'agroalimentaire ou le pharmaceutique.
Et avec les minimums hiérarchiques conventionnels dans chaque convention les moyens de comparaison sont faciles.
Et on n'attire pas les abeilles avec du vinaigre...

Clerion , Le 22/03/2022 à 13:49

C'est très zoologique aujourd'hui je trouve !
;0))

Lucos , Le 22/03/2022 à 15:03

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 22/03/2022

Carburants : ce qu'il faut savoir sur le bioéthanol

(AFP) - Après une année 2021 record, les professionnels s'attendent à ce que les ventes de bioéthanol augmentent encore fortement cette année. Confrontés aux augmentations inédites des prix de l'essence et du diesel, de nombreux automobilistes choisissent ce carburant moitié moins cher, mais qui n'est pas forcément une solution au changement climatique.

Marchés

L’organisation du travail de Stellantis, un atout pour le recrutement des femmes, estime Xavier Chéreau, directeur RH et transformation

Le groupe Stellantis mène une politique offensive de promotion des femmes avec l’objectif d’en compter plus de 35% au niveau des postes de direction en 2030. Dans cette compétition aux talents féminins le recours massif au télétravail est un avantage compétitif, nous explique Xavier Chéreau, directeur RH et transformation de Stellantis.

Constructeurs

Catégorie Ressources Humaines

Sortir du paradigme "Je suis ce que je fais"

Auteur du Leadership au féminin, ouvrage de référence sur le sujet, Eléna Fourès est l'une des meilleures expertes dans l'accompagnement de dirigeants avec des références prestigieuses. Le cabinet qu'elle a créé en 1995, Idem per Idem, est spécialisé dans le domaine du changement et sur les thèmes du rayonnement du leader et de la culture corporate.

28/06/2022

Hertz France recrute

Le loueur courte durée recrute 80 postes en France, dont des mécaniciens et préparateurs automobiles.

13/06/2022

Stellantis : coup de pouce de 3,2% pour les salaires en France

(AFP) - Stellantis, qui a dévoilé mercredi d'énormes profits, a proposé pour ses salariés français une enveloppe globale d'augmentation salariale de 3,2% avec une hausse générale pour tous les ouvriers de 2,8% à l'issue des négociations annuelles obligatoires (NAO) achevées mardi soir.

24/02/2022

La métallurgie bien partie pour avoir "sa" convention collective

(AFP) - Un "rendez-vous social historique" : au terme de plus de cinq ans de négociations, les quelque 1,5 million de salariés de la métallurgie, devraient être bientôt rassemblés dans une seule et unique convention collective nationale, alors que leurs droits étaient régis jusqu'ici par une multitude d'accords.

01/02/2022

Métallurgie: la convention collective unique sur de bons rails

(AFP) - Trois des principaux syndicats de la métallurgie ont obtenu l'accord de leurs instances pour entériner la mise en place d'une convention collective nationale unique au lieu des dizaines existantes aujourd'hui, une évolution historique pour les droits des salariés du secteur.

31/01/2022