Publicité
Publicité
Equipementiers - 08/12/2021 - #Volkswagen

Automobile : Bosch rassemble les logiciels dans une nouvelle entité

Par AFP

(AFP) - Le premier équipementier automobile mondial Bosch a annoncé mardi qu'il allait rassembler dans une filiale unique les activités de développement de logiciels pour la voiture connectée du futur.

L'entité ETAS, existante, doit rassembler dès mi-2022 quelque 2.300 employés aujourd'hui répartis dans différentes branches du groupe, qui travaillent sur le système d'exploitation automobiles, élément crucial et stratégique pour le secteur.

L'opération "crée une plateforme centrale pour développer de manière plus rapide, plus efficace et avec des partenaires" les logiciels et applications "cloud", un marché pour lequel Bosch s'attend à une croissance annuelle de plus de 10%.

Car que ce soit pour gérer le moteur, l'assistant de navigation, le freinage ou le système multimédia, plus de cent millions de lignes de code sont aujourd'hui nécessaires là où une dizaine de millions suffisaient il y 10 ans. Et la tendance ne cesse de s'accentuer.

Bosch veut notamment se concentrer sur des logiciels régissant une série de fonctionnalités de base, différentes des systèmes d'assistance de conduite ou multimédia, que les constructeurs automobiles tiennent de plus en plus à faire eux-mêmes.

Ces derniers font en effet face à une concurrence acharnée des géants des nouvelles technologies, comme Apple ou Microsoft, dans ce domaine, qui prend une part de plus en plus grande dans la valeur ajoutée du secteur.

Moyennant des milliards d'euros d'investissements, Volkswagen a par exemple créé une unité dédiée, "Cariad", appelée à devenir la deuxième plus grande entreprise de logiciels en Europe derrière le spécialiste allemand SAP.

A terme, 10.000 employés doivent y oeuvrer pour développer, d'ici 2025, 60% des logiciels des modèles du groupe, contre 10% actuellement.

Face à cette évolution, les équipementiers comme Bosch doivent trouver une nouvelle place dans l'écosystème automobile.

En se réorganisant, "nous allons encore mieux répondre aux demandes du marché, qui ont évolué", a noté Christoph Hartung, directeur de ETAS et responsable de la branche automobile de Bosch.

Publicité

Réactions

Au passage ils feraient bien de renforcer les équipes microcontrolers et couches d'abstraction pour gagner en agilité et éviter les problèmes de pénurie observés en ce moment. C'est moins sexy que "ADAS" ou "multimedia", mais ces derniers ne sont utiles que si le véhicule peut rouler.

Entre les GAFA qui ont flairé un bon filon pour vendre leurs prestations aux constructeurs, et ceux-ci qui ne veulent pas se faire déposséder de leurs compétences en softs...
Il y a la troisième voie, celle des équipementiers "historiques".
La guerre économique des softs est déclarée...

Voyez que tout le monde est sur les logiciels...
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Marchés

SUV : l’écart se creuse entre les "pour" et les "contre" en Europe

Selon une étude de l’Observatoire Cetelem, la majorité des non-possesseurs de SUV au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, souhaitent qu’on limite les ventes de ces véhicules. Au contraire des possesseurs de SUV qui sont notamment 68% au Royaume-Uni à vouloir en racheter un. Cette opposition entre "SUVistes" et "non-SUVistes" est moins forte en Chine et aux Etats-Unis, où les intentions d'achat sont fortes dans les deux populations.

Réseaux

Les ouvertures et reprises de concessions en novembre

En complément des mouvements de concentration déjà évoqués en novembre, nous avons appris que Suzuki a signé avec deux nouveaux partenaires, que Hyundai s'installe à Dieppe, que le groupe Savy se développe chez BMW, et que le groupe ABVV installe Skoda à Epinay.

Constructeurs

Stellantis se rêve en icone de la Tech

Trois plateformes software maison, STLA Brain, STLA SmartCockpit, et STLA AutoDrive, un partenariat avec Foxconn pour faire ses propres semi-conducteurs, un chiffre d’affaires avec des marges du niveau de celles des entreprises de la Tech : Stellantis présentait hier ses ambitions dans le domaine des services connectés. Comme on pouvait s’y attendre, elles sont immenses…