Publicité
Publicité
Equipementiers - 08/12/2021 - #Renault

"Noël à l'usine" : les salariés occupent la SAM

(AFP) - Les 340 métallos de la SAM, sous-traitant aveyronnais de Renault en cessation d'activité faute de repreneur, ont entamé mardi une occupation de leur usine, prévoyant de passer les fêtes sur le site "pour protéger les machines".

Auteur : AFP

Partager cet article

La liquidation de l'entreprise en faillite a été prononcée le 26 novembre.

Quelque jour plus tôt, Renault avait annoncé sa décision de ne pas soutenir le projet de reprise par l'un des ex-cadres estimant qu'il "ne présent(ait) pas les conditions de pérennité et de sécurité nécessaires".

En revanche, le constructeur avait annoncé qu'il poursuivrait "le dialogue avec les salariés de SAM afin de leur proposer des solutions alternatives d'emploi au sein du Renault Group".

"Nous passerons les réveillons de Noël et du nouvel an sur place pour protéger les machines afin qu'elles ne soient pas vendues", a indiqué à l'AFP David Gistau, l'un des représentants CGT de la Société aveyronnaise de métallurgie (SAM) installée à Viviez, sur les hauteurs de l'ancien bassin minier de Decazeville,

"De Renault, on n'a rien, ce n'était que des mots", a ajouté David Gistau, soulignant que les salariés avaient symboliquement brûlé mardi après-midi les propositions de reclassement des mandataires judiciaires qu'ils viennent de recevoir et qu'ils jugent "indécentes".

"Un CDD de deux mois à Toulouse pour quelqu'un qui habite à Decazeville, un poste d'ingénieur de production proposé à une secrétaire ou des propositions d'emplois dans des fonderies à l'autre bout de la France... nous ce que l'on veut c'est vivre et travailler au pays", affirme le syndicaliste, qui s'attend à ce que les premières lettres de licenciement arrivent "la semaine prochaine".

Reprise en 2017 par le groupe chinois Jinjiang, la SAM a été placée en redressement judiciaire le 10 décembre 2019, puis, le 16 septembre dernier, en liquidation judiciaire avec prolongation d'activité.

Jeudi un nouveau rassemblement de soutien est organisé devant l'usine. La semaine dernière plusieurs milliers de personnes, parmi lesquelles le leader de la CGT Philippe Martinez, s'étaient rassemblées à Viviez pour dénoncer "la casse" de ce site industriel.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Ce qui est surprenant cette affaire, c'est que tout le monde engueule le client français et pas le propriétaire chinois de la boite ??
;0)

Lucos , Le 08/12/2021 à 09:14

Qui donne les volumes de production ?
Qui paie les salaires, les investissements, les frais généraux, les frais fixes etc ?
Ce ne sont pas les mêmes.
Deux mondes différents qui n'ont pas réussi à trouver un terrain d'entente.
;-(

Clerion , Le 08/12/2021 à 09:32

Y a aussi, qui va chercher les volumes de production !
Les clients font ce qu'ils veulent non ?
;0)

Lucos , Le 08/12/2021 à 13:09

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 08/12/2021

SUV : l’écart se creuse entre les "pour" et les "contre" en Europe

Selon une étude de l’Observatoire Cetelem, la majorité des non-possesseurs de SUV au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, souhaitent qu’on limite les ventes de ces véhicules. Au contraire des possesseurs de SUV qui sont notamment 68% au Royaume-Uni à vouloir en racheter un. Cette opposition entre "SUVistes" et "non-SUVistes" est moins forte en Chine et aux Etats-Unis, où les intentions d'achat sont fortes dans les deux populations.

Marchés

Les ouvertures et reprises de concessions en novembre

En complément des mouvements de concentration déjà évoqués en novembre, nous avons appris que Suzuki a signé avec deux nouveaux partenaires, que Hyundai s'installe à Dieppe, que le groupe Savy se développe chez BMW, et que le groupe ABVV installe Skoda à Epinay.

Réseaux

Stellantis se rêve en icone de la Tech

Trois plateformes software maison, STLA Brain, STLA SmartCockpit, et STLA AutoDrive, un partenariat avec Foxconn pour faire ses propres semi-conducteurs, un chiffre d’affaires avec des marges du niveau de celles des entreprises de la Tech : Stellantis présentait hier ses ambitions dans le domaine des services connectés. Comme on pouvait s’y attendre, elles sont immenses…

Constructeurs

Catégorie Equipementiers

Michelin perturbé par les hoquets de l'industrie mondiale

(AFP) - Michelin a indiqué vendredi que sa production était perturbée depuis le début de l'année 2022 par les effets de la guerre en Ukraine, qui est venue s'ajouter à pandémie de Covid, à la hausse des coûts de matières premières et de l'énergie, et aux problèmes logistiques.

16/05/2022

Thyssenkrupp relève ses prévisions annuelles pour 2022

(Reuters) - Thyssenkrupp a relevé mercredi ses perspectives de chiffre d'affaires et de bénéfice d'exploitation pour 2022, mais a revu à la baisse ses prévisions de flux de trésorerie disponible, en raison d'une hausse des prix de vente et du coûts des matières premières.

13/05/2022

Le Royaume-Uni impose de nouvelles sanctions commerciales contre la Russie

(AFP) - Le gouvernement britannique a annoncé dimanche un nouveau train de sanctions commerciales contre la Russie et le Bélarus en raison de l'invasion de l'Ukraine, avec des interdictions d'exportation visant l'industrie russe et la hausse de tarifs douaniers, notamment sur le palladium.

10/05/2022

Infineon relève de nouveau ses perspectives pour 2022

(Reuters) - Infineon, le principal fournisseur de puces électroniques de l'industrie automobile, a relevé lundi ses perspectives annuelles après un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 22%, dans un contexte de pénurie de semi-conducteurs.

10/05/2022

Volkswagen choisit les puces Qualcomm pour la conduite autonome

(AFP) - Le groupe Volkswagen a annoncé mardi avoir choisi les puces du géant américain des semi-conducteurs Qualcomm pour équiper dès le "milieu de la décennie" ses futures voitures autonomes pour lesquelles il développe en interne le logiciel.

04/05/2022

Bénéfice trimestriel en hausse, BP augmente ses rachats d'actions

(Reuters) - BP a annoncé une augmentation de ses projets de rachats d'actions après avoir publié un bénéfice courant trimestriel de 6,25 milliards de dollars (5,95 milliards d'euros), au plus haut depuis plus de dix ans et malgré des charges exceptionnelles de 24 milliards de dollars liées à son retrait annoncé de Russie.

04/05/2022