Publicité
Publicité
Analyse - 21/10/2021

Bagnole de pauvre

Dans bien des cas, ce sont les voitures les moins chères qui revêtent le plus de valeur pour leur propriétaire. Du moins tant qu’ils ont le droit de s’en servir…

Bagnole de pauvre

Renault 5 Campus Bordeaux : Il y a très longtemps, c’était une voiture neuve… (crédit : voitures.renault.free.fr )

Auteur : Jean-Philippe Thery

Partager cet article

C’était il y a une quinzaine d’années, au restaurant d’entreprise.

Comme tous les jours à l’heure de la pause repas, je poussais mon plateau en plastique gris sur une rampe de tube en inox. Après avoir évité le buffet des desserts et ignoré les entrées, je m’apprêtais comme de coutume à saluer celui qui servait les plats chauds, et dont je savais qu’il répondrait à mon invariable "Bonjour Monsieur, comment allez-vous aujourd’hui ?" par un immense sourire. Comme d’habitude, avant que je ne me décide entre la cuisse-de-poulet-frites ou le filet-de-tilapia-sauce-citron-riz-blanc, nous échangerions quelques-unes de ces banalités dont on use quand on ne se connaît pas vraiment, mais qu’on a quand même envie de se dire des choses. Je n’étais pas sûr de tout comprendre, entre le brouhaha ambient et sa façon bien à lui de parler par saccades, avec un fort accent. Un accent "issu de l’immigration" comme on dit avec une prudence tout administrative, mais surtout un accent ensoleillé et pourvoyeur d’une bonne humeur bienvenue après avoir passé une matinée sur Excel.

Mais ce jour-là, le Monsieur qui servait les plats chauds et dont je ne connaissais pas le nom n’avait aucune envie de sourire. Il faut dire, comme il me l’expliqua d’une voix que la tristesse rendait à peine audible, qu’on lui avait brûlé sa voiture dans la nuit. Ceux qui ont vécu novembre 2005 se rappelleront en effet que les médias livraient alors quotidiennement le triste décompte des voitures détruites la veille, après qu’aient démarré à Clichy-sous-Bois les émeutes qui allaient durer tout le mois, portant à plus de 9.000 le nombre de carcasses calcinées. Pour une fois cependant, ce que j’écoutais habituellement comme le simple énoncé d’une statistique se traduisait de façon tangible par l’expression d’un véritable désespoir sur un visage connu, et d’ordinaire si avenant.

Sa voiture, je la connaissais pour l’avoir vu repartir avec. Une Renault 5 Campus hors d’âge, d’un bordeaux délavé, à bord de laquelle il emmenait semble-t-il certains de ses compagnons de travail. Une vieille guimbarde, surtout comparée aux voitures de fonction changées tous les six mois qui occupaient le parking de la filiale du constructeur pour laquelle je travaillais alors. Mais une auto dont la valeur à ses yeux surpassait celle que nous attribuions aux berlines et 4x4 rutilants mis à notre disposition, et pour lesquels nous n’étions pas les derniers à râler si la couleur ne correspondait pas à celle sollicitée.

Pris au dépourvu par l’expression de ce qui constituait une véritable détresse, je crois m’être contenté de bafouiller quelques mots qu’on dit de circonstance. Mais j’ai surtout manqué d’imagination, quand un courriel interne et une cagnotte promptement organisée auraient sans doute permis de recueillir les fonds permettant de remplacer sa voiture. Il y avait bien quelque part dans notre réseau de concessionnaires une Micra en quête d’une seconde vie, qui aurait pu lui rendre sa mobilité perdue en même temps que le sourire. Mais je me suis remis sur Excel, et me suis empressé d’oublier ce triste épisode.

Enfin pas tant que ça, puisque je vous en parle aujourd’hui.

Parce que ce qui est arrivé il y a 20 ans au Monsieur qui servait les plats chauds et dont je n’ai jamais su le nom est en passe de se reproduire, mais cette fois à une tout autre échelle. Non pas que je me sois mis soudainement à la littérature dystopique, ou que frappé d’une subite paranoïa, je prédise une nouvelle vague d’insurrection incendiaire dans les périphéries. Non, ce dont je vous parle est en passe de véritablement se produire. Et c’est même organisé par les autorités.

En 2019, il s’est vendu en France 2,61 voitures d’occasion pour une neuve, ce qui fait dire à ma petite Casio que celles-ci représentent presque les trois quarts des transactions réalisées sur le marché automobile. Voilà une réalité qu’on a tendance à oublier lorsque -comme moi- on a passé l’essentiel de sa carrière dans les couloirs feutrés des bureaux d’un constructeur. Ce qui n’est évidemment pas le cas d’un certain nombre d’entre vous qui ont un vrai métier, particulièrement ceux dont l’activité concerne justement les véhicules de seconde main (ou plus). Pour autant, même les spécialistes du VO devront reconnaître qu’ils n’opèrent que sur une partie minoritaire du marché, puisque les 2/3 des ventes s’y effectuent entre particuliers, notamment s’agissant des véhicules les plus anciens et les moins chers.

Or selon le CCFA[1], la moyenne d’âge des 40 millions de véhicules environ qui constituaient le parc automobile roulant dans notre beau pays approchait les 11 ans en 2020. Un bon tiers d’entre eux -la majorité de ceux qui fréquentent justement les show-rooms des constructeurs et distributeurs a moins de 5 ans. Et pour faire simple, les tranches d’âges situées entre 5 et 9 ans,10 et 14 ans et 15 ans ou plus représentent chacune d’entre elles environ un véhicule sur 5.

Ce qui signifie qu’en vertu (à voir…) des dispositions adoptées dans le cadre de la loi "Climat et Résilience" publiée au Journal Officiel le 22 août de cette année, en complément de la Loi d’Orientation des Mobilités promulguée en décembre 2019, nombre de ces véhicules devraient se voir progressivement empêchés de rouler, par la faute des ZFE (Zones à Faibles Emissions) dont la mise en place a déjà commencé. En région parisienne les véhicules arborant l’infâme vignette Crit’Air 2 seront ainsi priés de rester au parking en journée, afin de méditer de 8h à 20h sur les vilaines émissions dont ils se rendent coupables. Entre temps, leurs collègues Crit’Air 3 auront subi le même sort dès juillet 2022, alors qu’on sait déjà les 4 et 5 "vehicules non grata" sur le territoire délimité par le périmètre de l’A86.

Pour le reste, c’est le flou le plus complet puisqu’à peine cinq ZFE ont été établies à ce jour (Paris et Grand Paris, Grenoble, Lyon et Rouen), et que les dates de mise en place des cinq prochaines (Marseille, Montpellier, Nice, Strasbourg et Toulon) restent à déterminer, chacune d’entre elles étant libre d’établir ses propres règles. Et le chaos ne s’arrêtera pas là puisque les zones urbaines de plus de 150.000 habitants seront tenues d’en faire autant en 2025 au plus tard, ce qui en portera le total à une vingtaine, sans compter celles de taille plus modeste qui auraient décidé de faire du zèle.

Il y a des jours comme ça, où on arriverait presque à regretter le centralisme. D’ailleurs, et malgré tout le soin que j’ai apporté à la documentation de ce sujet, je ne garantis pas la totale exactitude des informations figurant dans le paragraphe précédent, puisque s’agissant de lutter contre le réchauffement climatique, les autorités ne pouvaient sans doute pas faire moins que de nous pondre une véritable usine à gaz. Des gaz à effet de "serre la vis", puisque si en l’absence de règles clairement définies, il est encore impossible de calculer le nombre exact de véhicules affectés, l’impact en sera considérable pour une partie non négligeable de la population, dont je ne suis pas certain qu’elle réalise encore véritablement ce qui l’attend.

Je fais ici allusion à ces automobilistes qu’on ne rencontre pas dans les réseaux, dont le budget destiné à l’achat d’une automobile est très inférieur au prix moyen d’une voiture en France, qu’elle soit évidemment neuve (environ 27.000 euros), ou d’occasion (entre 15 et 16.000 euros). Mais surtout, il est encore très en dessous du tarif de la Dacia Sandero dans sa version Sce 65 "Essentiel", qu’on ne pourra pas accuser d’usurper sa dénomination puisqu’ à 9.990 euros, celle-ci est actuellement la voiture la moins chère disponible dans l’hexagone. Bref, il est question de ceux qui disposent d’à peine quelques milliers d’euros pour avoir un volant, considérant qu’en l’espèce, les "quelques" se comptent sur les seuls doigts d’une main.

Or ceux-là risquent de ne pas être tout à fait d’accord avec le Petit Robert, qui définit la transition comme un "passage d'un état à un autre, en général lent et graduel", puisque les attend une transition plus énergique qu’énergétique, voire carrément brutale quand il se retrouveront à pied. Et bon courage pour expliquer à ceux d’entre eux ayant perdu le droit d’utiliser leur voiture qu’ils devront désormais transiter par transport "doux", en allongeant leur temps de trajet à bord de wagons ou de bus surpeuplés.

C’est ce que certains appellent sauver la planète. Et sauver la planète, ça donne tout de même le droit de prendre les décisions qui s’imposent, surtout aux autres. N’attendez donc pas que les édiles concernés lésinent sur les efforts sollicités à toute une partie de la population -quand bien même s’agit-il de celle qui a le plus de mal à boucler les fins de mois- alors qu’il s’agit d’améliorer considérablement la qualité de l’air en ville, et de diminuer drastiquement la température moyenne de notre belle planète bleue.

Sauf que non. Les deux cent quarante ZFE mises en place en Europe depuis 1996 n’ont eu qu’un impact marginal sur la qualité de l’air européen. Tenez, prenez par exemple l’Allemagne, où la baisse du nombre de particules fines PM 10 (de 10 micromètres) mesurée dans 19 villes du pays a été de -tenez-vous bien-d’à peine 1% ! C’est un peu mieux pour les émissions de NOx (oxydes d’azote) qui y ont diminué de 4%, même si les transports sont responsables de plus de la moitié d’entre elles. Et que dire alors des Pays-Bas, où les relevés de concentrations des mêmes particules avant et après l’implantation des ZFE ne se sont traduits par aucun écart "statistiquement significatif" selon les aveux- même de l’ADEME[2].

Plutôt que de vous asséner de nouvelles statistiques, je renvoie ceux qui souhaiteraient en savoir davantage à l’excellent document publié récemment par la Ligue de Défense des Conducteurs, intitulé "ZFE, la grande cacophonie", dans lequel j’ai d’ailleurs puisé ces exemples. Quant aux sceptiques que ces derniers ne suffiraient à convaincre, je leur propose de méditer sur les données issues de la métropole du Grand Paris, qui nous promet une baisse vertigineuse de 8% des émissions de NOx, de 4% pour les particules PM 10 et 6% pour les PM 2,5, suite à la mise au ban des véhicules Crit’Air 4 en juin 2021. A bien y réfléchir, il semblerait que la douceur transitionnelle concerne plutôt les résultats que les mesures concernées, dont on comprend qu’elles sont actées sans véritable souci d’efficacité.

Quant à ceux qui ne seraient pas plus émus par le sort de ces automobilistes redevenus piétons de force que par l’histoire de l’homme à la voiture brûlée, je leur rappellerai volontiers avec l’aimable concours de l’INSEE, que 7 français sur 10 se rendent à leur travail en voiture, et que cette proportion est plus élevée au sein des CSP les moins favorisées. Et je leur pose la question suivante : qui servira les plats chauds demain à la cantoche, si on empêche ceux qui nous rendent d’immenses services au quotidien de se déplacer ?

[1] Comité des Constructeurs Français d’Automobile, récemment intégré à la PFA

[2] Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Utiliser la « norme »Crit est elle la bonne solution?puisque que l’on découvre que cette norme est bidon sinon elle offrirait la 1 aux Diesels neufs car ils sont dans les clous pour l’obtenir….mais quand on veut tuer le chien!
De toutes façons à 2€ le litre le gars de la cantoche il va venir à pied ou même pas venir car il n’y a pas beaucoup d’écart entre rien foutre et travailler pour ces petits boulots.
Le plus drôle c’est la Hollande( non pas l’autre)et son échec malgré tt ses caisses électrifiés…mdr.
Allez sur électricity map.com des vrais vainqueurs les Bataves donneurs de leçons ((((

Alain Boise, Le 21/10/2021 à 03:12

et bien tous ces gens à pied vont mettre un gilet jaune pour qu'ils soient bien vus des autres.
Et puis ils vont se regrouper, et etc... etc....
Et ils auront bien raison au début puis après cela partira en vrille....

Porte Nawak, Le 21/10/2021 à 08:14

Vous ne devez pas bosser dans la Bagnole car les pros qui sont les premiers à demander des primes à la casse, applaudissent bien évidemment à ce genre de mesures qui permettent simplement de renouveler le parc et surtout de vendre des VN. Choisi ton campa camarade !
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 08:25

Si c'est à moi que vous posez la question Lucos, si je travaille dans la bagnole, dans la conception plus précisément.
Comme écrit dans l'article, les personnes qui n'ont que 3 ou 4 milles euro à mettre dans une bagnole ne passeront JAMAIS le pas de porte d'une concession même avec quelques primes.
Ses pros rêvent éveillés...

Porte Nawak, Le 21/10/2021 à 08:46

Une seule ville a eu des résultats significatifs de l'ordre de - 30% en global, il s'agit de Londres mais uniquement dans et grace à "l'Ultra ZFE" qu'ils ont inventée dans l'hypercentre. (Ultra low emission zone).
En revanche une autre étude a montré qu'il n'y avait absolument pas moins d'infections pulmonaire chez les enfants !
Tout ça pour ça ?
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 08:48

Porte Nawak,
Ces gens là ne la passaient pas déjà. Ce sont les classes moyennes qui vont changer. La demande est importante sur Paris en ce moment sur du Micro hybride au minimum.
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 08:50

@Lucos
Excellente remarque concernant Londres. Ce chiffre est d'ailleurs cité dans le document de la Ligue de Défense des conducteurs que j'ai mentionné.
En revanche, j'ignore si les mêmes mesures ont été effectuées aux limites de la ZFE le matin quand nombre de banlieusards cherchent une place pour garer leur voiture, afin de ne pas payer la "congestion charge" et terminer leur trajet en bus ou métro.
Congestion charge pour laquelle les propriétaires d'Aston-Martin remercient...

Jean-Philippe Thery, Le 21/10/2021 à 09:00

C'est mieux écrit que si c'était Alain, mais c'est encore un article qui n'est que dans la critique et ne propose rien de mieux.

Arnaud C., Le 21/10/2021 à 09:04

De toutes façons impossible de se garer à Londres, c'est un enfer pour trouver une place et les petits malins qui vous louent un emplacement dans une friche urbaine vous demandent 50 £/jour.
Donc même sans ZFE, low ou pas, Londres c'est maintenant en train et taxi. (Je n'ai toujours pas compris comment marche leur métro...)
;0))

Lucos , Le 21/10/2021 à 09:09

@lucos, certes mais le sujet de l'article, ce n'est pas les classes moyennes.

Porte Nawak, Le 21/10/2021 à 09:12

Les ZFE n'ont que peu d'impact réel, tout simplement parce que si elles existent juridiquement, en pratique les restrictions / contraintes sont quasiment inexistantes. Exemptions, dérogations, sensibilisation ... les interdictions ne se font pas sentir en pratique. Tradition bien française de présenter une Loi puis de s'employer à définir toutes les dérogations nécessaires pour calmer les groupes de pression : professionnels, collectionneurs, handicapés, ... et tant d'autres.

Et puis les ZFE et les grosses agglos, ce n'est pas la France : notre pays compte 36.800 communes. Les veilles thermiques auront tout le loisir de finir leur vie dans des zones moins urbanisées.

Pour le reste, le changement à marche forcée vers le VE est bien lancé, on en croise plusieurs par jour, ils sont en train de se banaliser. Bien entendu, tout le monde ne pourra pas s'offrir une TM3 neuve mais les Spring et ses avatars à venir vont monter en puissance et se déployer comme les Sandero en leur temps. Sans oublier le marché de l'occasion électrique qui va de facto lui aussi monter en puissance.

Bien sur, des micros vont se tendre et ça va (un peu) râler (le fond de commerce de la presse) mais le monde change. Et certains vont souffrir. A moins de comprendre qu'ils doivent suivre le changement et non pas tenter de résister.

Nrbert Boutboul, Le 21/10/2021 à 09:22

La démonstration Française du mode de gestion via la fameuse Crit'air n'est qu'une partie.
Si vous regardez comment c'est géré dans les autres pays européens, chacun a pris un référentiel...différent ! Bravo. Comment fait un Belge qui arrive à Paris ? Un Français à Frankfurt ?
Le seul pays, qui pour moi a pris la bonne voie est l'Autriche : pas de système alambiqué, la vignette est représentative de la norme d'homologation du véhicule. Avantage, quand la norme évolue, la vignette aussi. Demandez donc à nos chers (très chers même) politiques comment ils vont faire avec Euro7 : instauration de la Crit'air 0,5 ?
L'autre avantage autrichien est qu'il y a neutralité technologique. L'important étant de passer la norme, que vous soyez essence ou diesel, ou autre.
Comme le souligne JPT, chaque agglomération ZFE pourra éditer ses propres règles : quand chacun fait ce qu'il veut, personnellement j'appelle cela l'anarchie. Du coup avant d'aller dans une autre ville dans notre beau pays qu'est la France (ou l'égalité fait partie de la devise), il faudra se renseigner sur les règles locales en vigueur... Déjà l'autre jour je suis passé à Lyon et j'ai découvert des nouveaux panneaux qui n'existe pas dans le code de la route ! Ils sont fort ces écolos. Mais c'est surtout la démonstration qu'on va vers du grand n'importe quoi. La France est la reine des solutions complexes, et autre usine à gaz.
Regardez ce qui se passe actuellement avec les tarifs des carburants en hause. Le gouvernement réfléchit à mettre ne place un système de chèque énergie... Quelle usine à gaz ! On prend le pognon, on nomme une commission avec quelques énarques grassement payés pour calculer selon des règles (distance domicile travail, existence de solution transport en commun, possibilité de covoiturer, niveau de salaire, âge du conducteur, et j'en passe) pour rendre un peu d'argent. Ce système va (nous) couter une fortune ! Alors que le moyen le plus simple de rendre l'argent est surtout de ne pas le prendre ! Alors les journalistes nous expliquent que l'état va perdre beaucoup (5 milliards si baisse de 10 centimes). Non, il ne va rien perdre ! Il ne va juste pas gagner une somme qu'il n'avait pas prévu de gagner dans son budget...Pas besoin de commission et je ne sais quel processus à je ne sais combien d'étages.
Pour les villes, pareil, faites simple au lieu de critères complexes à géométrie variable : vous ne voulez plus de bagnoles ? Alors interdisez les totalement (là je vais me faire des copains...) et mettez des parkings relais partout avec des transports en commun propres, fréquents et allant partout. Vous payez votre parking et le ticket vous sert pour le transport.

Fred Et Rick, Le 21/10/2021 à 09:29

@Porte nawak, c'est vrai !
La combine bien répandue aujourd'hui est de se trouver un youngtimer pas cher de plus de 30 ans et de la passer en "collection" sur la carte grise avec la FFVE, ce qui permet d'être exempt de la majorité des restrictions de circulation.
L'autre combine est de se déclarer comme pro d'une activité touristique avec un véhicule de + de 30 ans. Genre je fais visiter Montmartre avec ma 2CV6 (les "4" montent pas la côte..)
;0)
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 09:32

Tenter de résister ….plus d’huile à vendre ,plus d’entretien,il ne restera que les emmerdes ,une vidange chez Tesla c’est tout les 80000kms,une batterie chez Peugeot pour un utilitaire est facturé 15 k€( en garantie),bref pas simple.
Un de mes clients Letton achètent à tour de bras dès Tesla d’occasion aux US,grosse organisation pour un marché compliqué car tenu à distance par Elon pour les mises à jour et autres joiyausetés!
A M le Professeur Arnaud C j’ai fait des propositions ( pose d’un câble du continent) etc etc,que déjà le reste du Monde soit aussi propre que la France après nous verrons

Alain Boise, Le 21/10/2021 à 09:37

Oui remettons des chevaux devant nos cabriolets (Dédicace JP) pour sauver les emplois de décrotteur de rue...
Boise Président !*
;0)
* Mais a-t-il un plafond d'uranium ??

Lucos , Le 21/10/2021 à 09:44

Quel part représente l’après vente dans vos affaires? 1% ?30%? Donc continuez à parler de charrette à chevaux et vous serez dans la prochaine!

Alain Boise, Le 21/10/2021 à 10:07

Il est impossible d'être contre l'évolution ou alors il faut rouvrir vos mines de charbon favorites en Lorraine et dans le Nord* pour sauver les milliers d'emplois de mineurs, annuler l'école obligatoire pour sauver les écrivains publics, interdire les frigos pour sauver les livreurs de glace, couper l'eau pour sauver les porteur d'eau, réinstaller une monarchie pour sauver les emplois de fou du roi...
Soyons sérieux..
;0)
* Les Hauts de France = Savoie !

Lucos , Le 21/10/2021 à 10:14

L'anecdote du serveur de la cantine est très triste...

L'efficacité des ZFE est loin d'être prouvée, mais aucun politique voudra revenir en arrière. C'est comme les 80 km/h qui n'ont strictement rien apporté en terme de sécurité mais qui ont rapporté sans doute plus de pognon qu'une limitation à 90.

Bruno Haas, Le 21/10/2021 à 10:18

Toujours dans le déni avec vos scènettes,ici c’est la vraie vie avec des ateliers à faire fonctionner,qui vous parle de progrès avec le VE c’est une décision politique ce n’est pas une évolution technique,de toute les façons c’est vous qui monterez dedans ( la charrette ) pas moi (((

Alain Boise, Le 21/10/2021 à 10:18

Allez Lucos encore une heure de présence et vous irez voir le Monsieur de la cantine avec sa Campus…..ça passe vite une matinée chez vous)))

Alain Boise, Le 21/10/2021 à 10:21

Boise,
pour votre info je m'occupe humblement du SAV de 400 concessions...
Alors : Maroilles !
;0))

Lucos , Le 21/10/2021 à 10:22

Séverisation du contrôle technique, augmentation des prix des carburants, restrictions de circulation, augmentation folle du prix des VN, disparition des "petites voitures" dans les catalogues des constructeurs, culpabilisation permanente de l'automobiliste, le tableau peut paraître bien sombre pour le citoyen Français dont les besoins de mobilité vont pourtant croissant.

Ce n'est plus St Christophe qui veille sur l'automobiliste, mais Saint Sébastien, transpercé de mille flèches !

S'il est aisé, l'automobiliste paye - ou pas - des malus d'un niveau indécent, passe par la case "achat au nom de l'entreprise", et/ou trimballe 250 kilos de batterie pour zapper la TVS.
Non aisé, mais en capacité d'être encore client VN (pour combien de temps?), le client "pivot" est en plein désarroi : low cost ou généraliste ? Premium d'occasion ? quel type de motorisation ? l'occasion plutôt que le neuf ? l'électrique ? (autonomie, borne, coût facial) Suis-je un assassin de planète/piétons avec ma voiture de 1400 kgs ? Pourquoi n'y a t-il plus de voitures "simples" sur le marché ? pourquoi la prime à la casse ne me concerne pas ?
Le pas riche du tout se débrouille sur les sites d'annonces gratuites, et les tutos bricolo pour décolmater son FAP et ses injecteurs ...
Le très pauvre vit sa vie avec toutes les autos des jadis prospères segment A et B, sous les 1000 euros.
Automobilistes, de quoi vous plaignez-vous ?

- Euroncap vous veut du bien : l'armada d'aides à la conduite et système de sécurité de toutes sortes ont fait exploser le poids, la sophistication et le prix des autos.
- le législateur (team EELV/LFI friendly pour l'Europe; team Pompili et sa horde d'amateurs pour la France) chasse le CO2 (qui n'est pas un polluant, faut-il le rappeler) , et les particules, qui s'échappent joyeusement 1000 fois plus de nos cheminées que de nos pots d'échappement.
- les constructeurs jouent cette course à l'armement, délaissant non sans un certain mépris, le consommateur "moyen", qui roula jadis en Renault 19 GTS neuve, en GOLF, qu'il avait le loisir de choisir parmi une dizaine de motorisations, en Panda acheté 29600 francs à coup de Balladurette, et qu'il possède parfois encore, 25 ans après. Le pricing Power est dans toutes les bouches, à défaut d'être à la portée de toutes les bourses .

industriels, distributeurs, défendons avec force et lucidité LA solution de mobilité la plus pertinente, l'Automobile.
Soyons force de proposition, et soyons dans la nuance. Eclairons nos politiques en proie à l'amateurisme ou à l'hystérie selon leur étiquette. Ouvrons le débat avec Euroncap, et tous les faiseurs de normes et les troubles afférents; car des autos plus simples ont leur place, à côté de démonstrations technologiques luxueuses qui la méritent tout autant. Acceptons l'idée que les autos n'ont plus leur place dans le cœur des villes, et qu'il faut du coup leur en faire une en périphérie toute proche.

Cessons enfin tout mépris de classe, au risque de provoquer puis de subir de grands désordres !

Philippe Beauge, Le 21/10/2021 à 10:28

A la cantine c'est une dame chez nous et elle s'est acheté, ou plutôt loué, une bagnole micro hybrid en super promo, maxiprimes, je lâche tout, financement interdit par la convention des Iles Caïman pour 99€ par mois sur 3 ans !
Et en plus l'entretien est inclus (donc captive !)
Et avec tout ça elle vient en bus au boulot et va en WE à la campagne, donc jamais de ZFE...
Ne pas considérer les "pauvres" comme des idiots et les commerciaux de l'auto comme des incapables..
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 10:29

@Philippe
Le CO² devient un polluant dès lors qu'il perturbe un écosystème. Ne pas confondre avec les poisons comme le CO et les Nox par exemple.
Les constructeurs se montent le chou tout seuls au sujet de l'EuroNCAP. Les clients ne savent même pas que ça existe ou s'en foutent royalement. Après il reste que sauver des vies est essentiel et donc obligatoire ?
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 10:54

C’est foutu d’avance… j’ai écouté le Prof Jancovici sur France Inter ce matin et je vais acheter sa BD sur l’énergie !!
Je veux me marrer et pas polluer idiot !!
Nous serons condamnés à rester IronMan … jusqu’au bout… personne veut passer à la charrette à bras et nous allons boire jusqu’à la dernière goutte de pétrole !
La solution viendra et selon un volcanologue de l’explosion d’un super volcan qui mettra suffisamment de cendres pour refroidir la Terre et recommencer à faire des bouilloires pour se réchauffer !
C’est un situation un peu radicale mais cela évitera l’effort d’une guerre mondiale radioactive qui refroidira tout le monde d’une autre manière !

Durand Pierre, Le 21/10/2021 à 13:55

Faut changer de came Jo, la vôtre rend triste..
;0))

Lucos , Le 21/10/2021 à 15:22

Bon !
J'avais laissé la politesse à ADRX pour faire le job, mais comme il n'est pas venu !
La R5 "Campus" en photo, et bien ce n'est pas une "Campus", mais une "Supercampus" !
Série spéciale assez rare de quelques milliers d'exemplaires.
Et puis 44ch sur les 135R13, ça ne s'oublie pas...
;0))
PS : faut tout faire ici...

Lucos , Le 21/10/2021 à 16:32

Des actes plutôt que des paroles ?

D’abord il faut saluer le courage du chroniqueur pour confesser l’anecdote de la voiture brûlée et surtout de ce qui ne fût pas fait, par lui, à l’époque … Il y a une certaine grandeur à décrire ses propres faiblesses …
Sinon … Il y a, en effet, un vrai sujet sur les VO à petit prix et gros kilométrage ou antériorité de plus 8 ans … Certains groupes de distribution tentent de s’y intéresser, par la force des choses, en « remarketant » ce type de VO avec des formules comprenant une mise à niveau, au moins mécanique, et une garantie adaptée …Au mieux, « on » reste sur des VO à "quelques" milliers d’euros se comptant sur les seuls doigts d’une main. Ces initiatives pour louables qu’elles soient ne touchent pas les VO à très très bas prix (deux doigts et en dessous, en étant « gentil ») pour d’évidentes raisons … Jean Philippe Thery aborde le sujet dans son papier, d’ailleurs.

Concernant le commentaire de Philippe Beauge de 10:28,
je trouve sa conclusion :
« Cessons enfin tout mépris de classe, au risque de provoquer puis de subir de grands désordres » !
un peu étonnante ( ?). Je m’explique …
Si je lis bien, en gros, il faudrait cesser de mépriser les « pauvres », non parce ce serait faire preuve de fraternité (ne parlons pas d’humanisme .. !) mais simplement par opportunisme ou utilitarisme au motif que ceux là pourraient créer des « turbulences » de nature à gâcher la « fête » … *

Même si je vois bien le « concept » quelle belle « approche » de la part d’un cadre supérieur de la distribution automobile … Une éthique à faire pâlir de jalousie tout le « catéchisme » relevant des meilleurs pratiques RH en vigueur dans les grands groupes, ces dernières années … Je galèje …

Au regard de votre injonction prudentielle, sérieusement, Monsieur le directeur général, qu’avez-vous fait … voire que projetez-vous de faire pour préserver l’accès à la mobilité automobile individuelle aux plus infortunés que ce soit :
- Au niveau de Clara automobile
- Au niveau des inévitables remontées d’information avec le groupe Stellantis et, notamment, au regard d’une possible évolution du label VO SPOTICAR (désolé si il y a approximation)
En quelque sorte, j’attends votre réponse avec impatience et ne demande « qu’à être déçu en bien » tant le sujet est d’importance pour la paix sociale de notre beau pays, comme vous le suggérez d’ailleurs avec des mots quelque peu différents …

• PS : je suis d’une parfaite mauvaise foi car il m’est arrivé, ici, de soutenir une argumentation assez proche
;0))

Ade Airix, Le 21/10/2021 à 17:11

@Lucos , Le 21/10/2021 à 16:32

... Vous avez oublié la taille des 135SR13, cher Lucos ... Important la taille des "peneus" ...
Probablement des tailles 70 ?
Mais au risque de vous décevoir, à côté de la Super Campus (eh oui), "j'préfère laaargement" la Targa "Rouge Indien" (?) avé le protection anti gravillon et le renflement des ailes Turbo look qui va bien ... Oui, je sais, çà fait un peu Kéké, mais bon tant pis !

;0))

Ade Airix, Le 21/10/2021 à 17:15

Je me suis mal fait comprendre ,probablement me suis-je mal exprimé.
Ce n'est sûrement pas notre vaillante corporation qui exerce quelque mépris de classe que ce soit.
Remises à l'Apv adaptées à l'âge du véhicule, VO à petits prix, initiatives collaboratives, pièces de réemploi, les pratiques pour participer à la mobilité automobile du plus grand nombre sont au cœur de nos métiers, que le but soit mercantile ou humaniste, peu importe.
Et demain, (aujourd'hui ?) j'espère bien que notre corporation manquera pas le virage inévitable des voitures "partagées".

C'est du côté de nos Politiques et de bien des constructeurs, que s'exerce -semble t'il- un refus de voir que le bien automobile est devenu un produit "premium".
En 1991, l'âge moyen d'un acheteur de VN était 41 ans. C'est un peu plus de 57 ans aujourd'hui. CQFD ?

Philippe Beauge, Le 21/10/2021 à 17:32

... Merci pour ce prompt retour ... qui n'intègre, cependant, pas de réponse précise concernant Clara Automobiles ou Stellantis, même si vous vous évoquez, génériquement, la "vaillante corporation"..

Quant à votre remarque sur "les constructeurs qui refuseraient de voir que le bien automobile est devenu un produit "premium"... Comment s'articule-t-elle avec la stratégie de Peugeot qui vise une montée en gamme (sic pour exemple la 308 en cours de commercialisation) qui se traduit, aussi, par une montée tarifaire ...
Au regard des performances financières récentes, "l'augmentation du panier de la ménagère" a fini par faire des émules, même, chez son confrère dont l'Etat demeure actionnaire ...

Une remarque qui donne l'impression (trompeuse ?) d'un certain éloignement, notamment mais pas seulement, avec le Lion ou bien ?
;0)

Ade Airix, Le 21/10/2021 à 18:02

Il faudra inventer dès le départ des combinaisons pour se protéger des pluies acides qui vont tomber… mais ce sera à notre portée!
Les voitures en aluminium vont résister et la Land Rover aura une cote d’enfer, mais ne pas oublier que la Dacia 4x4 va faire un malheur !! La connectivité de Tesla ne servira strictement à rien !
Qui ne souhaite pas donner des baffes à Musk ??
Il a intérêt à se casser sur la planète Mars !!

Durand Pierre, Le 21/10/2021 à 18:41

Je suis attentivement votre débat et je n’ai rien à dire même s’il est très intéressant dans la conjuncture actuelle… et qu’il faut facturer à tout prix pour assurer les payes de fin de mois.
Entre deux bouffées d’air et pas autre chose, mes respects à tous !!!

Durand Pierre, Le 21/10/2021 à 18:48

Ya des jours il faut l'avouer, ADRX m'impressionne par sa connaissance du métier (les professionnels de la profession Jo !) des réseaux et les commentaires, les échanges qui vont avec tout cela !
Et pourtant cela fait 38 ans que je traine dans ce business et je suis plus que blasé et peu surpris de tout ce qu'on peut voir et entendre.
Quoi qu'il arrive ça nous change vraiment du "Troll level" habituel...
PS : Pour Boise qui est Bourguignon et a déjà du mal avec le petit breton 2ème langue, Troll level = débilités séniles..
Concernant cet échange plus qu'intéressant sur la premiumisation (Outch..!) des voitures et le vieillissement de l'âge moyen des acheteurs de VN je suis assez partagé car la responsabilité des constructeurs sur ce sujet qui est présentée ici par un membre des réseaux me semble un peu trop facile et simpliste.
D'expérience combien de fois avons nous entendu des concessionnaires nous dire vous auriez dû mettre ceci ou cela en plus pour la vendre ou vous auriez dû enlever toutes les options sur votre 4x4 pour finalement ne plus arriver à les vendre car trop chers ou sous équipés.
Jeter la responsabilité de cette premiumisation sur les constructeurs est aussi totalement occulter les responsabilités politiques et les règlements qui imposent à coup de massue tout et encore plus à bord des voitures.
Si vous faites le rapport de prix en euros constant il n'y a pas vraiment de différence alors que les équipement à bord son plétoriques en comparaison.
Mais devions nous continuer à vendre aujourd'hui des R21 TL ??
Vaste débat !

Pour les pneus de la Supercampus effectivement il fallait le S de SR13 gage d'une sécurité jusqu'à 180 km/h et pour la taille c'était très simple à l'époque, quand elle n'était pas indiquée c'était forcément une taille 82 devenue 80 aujourd'hui !
La taille exprimant le rapport entre la hauteur du flanc et la largeur du peuneu pour les ceusse qui se demandent où nous allons ici.
57 ans l'âge moyen pour les VN ??
Vous êtes bien sûr ??
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 20:20

... Merci Lucos, çà fait toujours plaisir !

Effectivement les 135 SR 13, c'était forcément des tailles 80, j'avais oublié ... Me semble-t-il, seules les R5 Alpine avaient droit aux tailles 70 (155/70 x 13) de série, un peu plus tard, les 5 Alpine Turbo furent livrées en 175/60 x 13 (en Pirelli P6 summum du summum pour les petites sportives de l'époque).
;0)

Ade Airix, Le 21/10/2021 à 20:45

57 ans, je confirme.
C'est dingue quand on y pense.

Bruno Haas, Le 21/10/2021 à 21:01

Si on considère que c'est un âge moyen, cela veut dire qu'on est entre 27 et 97 ans ??
Remarquez 57 ans c'est le même âge pour les motos neuves..
;0)

Lucos , Le 21/10/2021 à 21:47

Radio Nostalgie… c’est bien … mais cela ne rajeunit personne !!

Durand Pierre, Le 21/10/2021 à 22:11

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 21/10/2021

Nouveau coup de frein des exportations japonaises en septembre

(AFP) - La croissance des exportations du Japon, l'un des fers de lance de son économie, a ralenti pour le quatrième mois d'affilée en septembre, sur fond de pénuries mondiales d'approvisionnement pesant notamment sur l'industrie automobile, selon des chiffres officiels publiés mercredi.

Marchés

Catégorie Analyse

Les balbutiements encourageants de la filière batterie française

Que France et Europe aient mis la charrue du véhicule électrique à batterie (VEB) avant les bœufs de la recherche et de l’industrie des batteries est assez unanimement admis. Tout le problème désormais est de savoir si le retard pris et la dépendance que cela implique vis-à-vis des acteurs asiatiques en général et chinois singulièrement pourront petit à petit se résorber. En acceptant de renoncer à un certain nombre de batailles symboliques, il nous semble que la filière française aura accompli cette année d’assez grands progrès en ce sens.

06/12/2021

Le salon de Los Angeles survolté

Le salon de Los Angeles annonçait le retour officiel des salons ouverts au public en Amérique du Nord. C’était aussi le premier salon depuis l’investiture de Joe Biden à la Maison blanche. Californie oblige, le salon a été l’occasion, pour les constructeurs, de révéler de nombreux modèles électriques. Véritable tournant pour les Etats-Unis ou bien simple exercice de communication ?

30/11/2021

Grande coalition allemande, contexte macro-économique et électrification du marché automobile

La grande coalition tricolore allemande dessine un paysage où la volonté des Etats et de l’Europe de soutenir à la fois l’activité et l’investissement nécessaire à la transition domine. Dans un contexte durablement structuré autour de politiques monétaires accommodantes, les appels au retour à des politiques budgétaires plus orthodoxes resteront probablement timides et ceci ne peut que favoriser une électrification qui, sans cela, serait autrement plus compliquée.

29/11/2021

Les groupes de distribution prêts à lâcher le VN pour le VO ?

Objet de toutes les inquiétudes depuis des années, le modèle d’affaires des groupes de distribution est, en 2021, proche de la rupture puisque les ventes à particuliers de VN vont atteindre des plus bas historiques et que c’est le moment que choisissent plusieurs constructeurs pour envisager très sérieusement un changement de modèle. Face à cela, lorsque l’on a l’occasion d’entendre un certain nombre de dirigeants de groupes, on perçoit qu’ils ont un autre fer au feu : le VO.

22/11/2021

Braderie de l’ile (britannique) : Qui McLaren peut-il intéresser ?

Les rumeurs et les fuites font planner de nombreux doutes sur l’issue de la crise actuelle traversée par McLaren. Le constructeur de voitures de sports de Woking est toujours en difficulté. Les rumeurs sont souvent des annonces de mise en vente déguisées pour susciter l’intérêt d’investisseurs ou de repreneurs. Qui pourrait bien reprendre McLaren ?

19/11/2021

Das deutsche Auto

Après la Trabant 601 et la Mercedes SLS AMG, c’est la troisième fois consécutive que je vous parle de voiture allemande. Mais ce coup-ci, je fais dans le genre holistique.

18/11/2021