Publicité
Publicité
Marchés - 23/01/2023

Batteries : la France pressentie pour accueillir une usine de transformation du lithium

Par AFP

(AFP) - La multinationale Ensorcia a annoncé vendredi la création d'une filiale pour construire en Europe une usine de production d'hydroxyde de lithium destiné aux batteries de voitures électriques, un projet pour lequel la France est "pressentie".

Le groupe a annoncé au Forum économique mondial de Davos "un investissement de 350 millions d'euros en Europe et Amérique du Sud pour développer l'extraction et la transformation du lithium", dont un investissement de plus de 200 millions d'euros pour construire cette usine européenne.
Daniel Layton, le PDG de cette multinationale dont le siège se trouve à Houston, a plaidé depuis Davos pour "une alliance stratégique entre la France et le Chili qui permettrait d'avancer sur les chantiers indispensables à l'exploitation durable du lithium", selon un communiqué de cette entreprise.   

Si plusieurs sites en Europe sont à l'étude, "la France se situe en tête de liste", selon le groupe, dont l'investissement permettrait la création de plus de 100 emplois directs.
L'usine lancerait ses opérations en 2025 avec une capacité installée de 20.000 tonnes par an pour produire, à terme, plus de 40.000 tonnes.   

Si les principales réserves mondiales de cet "or blanc" qu'est le lithium se situent en Amérique du Sud (Argentine, Chili, Bolivie), le groupe de minéraux industriels Imerys a annoncé fin octobre la mise en exploitation minière d'ici 2027 d'un gisement en France, dans l'Allier, qui doit devenir l'un des plus grands de l'Union européenne.
Identifié comme métal "critique" par la Commission européenne en 2020, le lithium est un composant essentiel des batteries de voitures électriques.   

L'UE qui s'est fixée pour objectif d'abandonner la voiture thermique en 2035 pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, a de nombreux projets d'usines de batteries, mais manque cruellement de matières premières critiques.
Pour Ensorcia, dont les principales opérations "se situent aujourd'hui au Chili et en Argentine", l'ouverture d'une usine en Europe "serait la première étape européenne d'un projet d'expansion mondiale, en réponse à la demande grandissante et pérenne de lithium pour la fabrication de batteries électriques".

Réactions

Enfin des matières premières qui ne sont pas dans des pays de fous cinglés.
Je préfère être dépendant du Chili plutôt que de l'Arabie Saoudite, du Qatar, de la Russie, de l'Iran et j'en passe.

Pour construire une mine de lithium en France, on est bien dépendants des Ecolos! Bonne chance...

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Tesla peut-il réussir sa banalisation ?

Tesla a vécu trois années profitables de 2020 à aujourd’hui en étant très en tête d’un petit marché mondial du véhicule électrique (VEB) en forte croissance avec des véhicules très chers. Le marché n’est plus infinitésimal. Il est appelé à devenir dans les 10 ans le marché automobile ou, à tout le moins, à représenter l’essentiel du marché. Dans ce contexte, en même temps que le marché devient un marché de masse, les avantages du pionnier s’étiolent et l’intensité de la concurrence croît. En baissant drastiquement les prix de ses Model 3 et Y, Tesla précipite cette mutation pour laquelle il n’est pas du tout évident qu’il soit le mieux armé.

Marchés - 30/01/2023

Seat et Cupra, championnes du leasing en 2022

La part des ventes aux particuliers financées en leasing (LOA ou LLD) continue de progresser en France. Elle a représenté 52% des immatriculations selon les données du SIV (traitement NGC Data). Seat et Cupra avec plus de 70% de leurs volumes sont les champions incontestés de cette technique de vente. Forte progression de Volkswagen et Skoda.