Publicité
Publicité
Constructeurs - 12/04/2022 - #Volkswagen , #Daf , #Iveco , #Man , #Scania

Cartel des poids lourds : Scania conteste l'amende de la justice de l'UE

Par AFP

(AFP) - Le constructeur suédois de camions Scania a de nouveau fait appel de sa condamnation à une amende de 880 millions d'euros infligée par Bruxelles pour sa participation à une entente avec d'autres fabricants.

Condamnée une première fois en 2017, la filiale du géant allemand de l'automobile Volkswagen avait été déboutée en février par le Tribunal de l'Union européenne, établi à Luxembourg.

"Scania a désormais fait appel de ce jugement devant la Cour européenne de justice", indique le constructeur dans un communiqué.

Le fabricant basé près de Stockholm "conteste toujours toutes les conclusions de la Commission européenne, confirmée par le Tribunal de l'UE, et maintient que l'entreprise n'est (pas) entrée dans un accord paneuropéen sur les prix avec d'autres constructeurs", affirme-t-elle.

La marque au griffon "n'a pas non plus agi pour retarder l'introduction de moteurs respectant la législation européenne sur les émissions", ajoute-t-elle.

Avec quatre autres grands fabricants (Daimler, DAF, Iveco, MAN et Volvo Group) punis en 2016 par la Commission européenne par des amendes allant d'environ 500 millions jusqu'à un milliard d'euros, Scania avait été considéré comme "membre actif d'un cartel".

Parmi les groupes fautifs, Scania (filiale à 100% de Volkswagen depuis 2015) est le seul à avoir contesté la procédure de transaction proposée par la Commission, une sorte de règlement à l'amiable prévoyant le paiement d'une amende en échange de l'abandon des poursuites.

Dans sa décision de février, le Tribunal de l'UE rappelait que trois entités de la firme, dont sa filiale allemande, avaient été reconnues coupables d'avoir "enfreint les règles du droit de l'Union interdisant les ententes".

Les faits portent sur la période 1997-2011.

A cette époque, des "contacts collusoires" à différents niveaux de l'entreprise "faisaient partie d'un plan d'ensemble visant à la réalisation de l'objectif anticoncurrentiel unique", à savoir "limiter la concurrence sur le marché des camions moyens et lourds" en Europe, selon la justice européenne.

Les cinq constructeurs impliqués représentent 90% du marché européen.

Réactions

Si on peut plus déjeuner avec des potes maintenant..
;0))

Oui Lucos, mais il y avait du homard au menu, comme avec Rugy à l'Assemblée nationale.
Alors ça fait tâche, et les tâches de homard sont difficiles à supprimer.

C'est sûr aussi que les déjeuners dans le camion, qui démarrent au bar du concessionnaire*, commencent à 14H et finissent à 17H, alors forcément on parle du boulot !
;0)
* le bar fait partie des critères d'un concessionnaire camion...

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Le loueur Ucar racheté par le groupe de Jean-Louis Mosca, Cosmobilis

Jean-Claude Puerto a cédé le contrôle d’Ucar au groupe de Jean-Louis Mosca, Cosmobilis, dont il devient actionnaire. Cette cession sera suivie d’une offre publique d’achat portant sur l’intégralité du capital d’Ucar. L’acquisition s’inscrit dans le plan de développement de Cosmobilis de devenir, à partir des concessions Bymycar, un acteur clé de la mobilité en Europe soutenu par le Crédit Agricole entré à son capital en décembre dernier.

Constructeurs - 27/01/2023

Suzuki prend à son tour le virage de l'électrique

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Suzuki a dévoilé jeudi une stratégie à horizon 2030 faisant la part belle à l'électrification, épousant ainsi une tendance mondiale de plus en plus forte dans son secteur, y compris chez ses concurrents nippons.

Constructeurs - 26/01/2023

Suzuki : une gamme bien placée et une politique commerciale lisible

En 2022, Suzuki France aura souffert d’un déficit de production qui a quasiment divisé ses volumes d’immatriculations par deux. La marque démarre l’année avec un portefeuille de 12.000 commandes fermes et sur une tendance "habituelle" de 2.000 commandes par mois. Les explications de Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France.

Constructeurs - 25/01/2023

Lionel French Keogh, président de Hyundai France : "Pérenniser notre performance sur la durée"

Hyundai France a poursuivi sa croissance pérenne en 2022, augmentant ses ventes aux particuliers et aux entreprises de 18% et fidélisant 62% de ses clients. Son réseau de distribution, qui a sorti 2% de rentabilité cette année, devra gérer la fin de cycle de nombreux produits en 2023, à commencer par le Kona dont la nouvelle génération arrivera au second trimestre.