Publicité
Publicité
Hommage - 14/02/2022

Décès de l'homme d'affaires indien Rahul Bajaj

(AFP) - L'homme d'affaires milliardaire Rahul Bajaj, qui a longtemps dirigé le conglomérat familial éponyme, célèbre fabricant de deux-roues en Inde, est décédé samedi à l'âge de 83 ans, a annoncé le groupe.

Auteur : AFP

Partager cet article

Membre de l'élite indienne - son grand-père a été un proche collaborateur de Gandhi - il était notamment connu pour avoir contribué au succès phénoménal du scooter Bajaj Chetak, produit par son groupe Bajaj Auto, dans les années 1970 et 80.
Ce modèle solide et abordable, inspiré du célèbre Vespa italien dont le groupe avait auparavant obtenu la licence pour l'Inde, devint très populaire dans la classe moyenne indienne dès son lancement en 1972.
Compte tenu de l'encadrement de l'économie à cette époque, la production était limitée à 6.000 unités par an, et des clients ont pu rester jusqu'à 10 ans sur liste d'attente.      

Après avoir quitté la tête du groupe en 2005, Rahul Bajaj a été élu à la chambre haute du Parlement indien pour le parti du Congrès, le temps d'un mandat.
Considéré comme un homme d'affaires relativement propre, dans un pays où la corruption est très répandue, il était également réputé pour son franc-parler.
Il n'avait pas hésité notamment, à fustiger les autres chefs d'entreprises pour leur absence de critiques envers la politique du gouvernement Narendra Modi à partir de 2014, alors que le taux de croissance du pays était en chute libre.
Il sera incinéré dimanche à Pune (ouest), a précisé le groupe Bajaj.   

Dans un tweet, M. Modi a exprimé sa "peine" samedi, saluant les "contributions remarquables au monde du commerce et de l'industrie" de M. 
Bajaj.
D'autres industriels indiens lui ont rendu hommage, à l'instar de Harsh Goenka, président du conglomérat RPG Group, qui évoque "un visionnaire" et un homme au "franc-parler" respecté pour ses "valeurs."
Né le 10 juin 1938 à Calcutta (est), Rahul Bajaj, qui avait étudié l'économie à New Delhi et le droit à Bombay, était diplômé de Harvard. Il avait rejoint l'empire familial en 1965.
Le conglomérat s'est scindé dans les années 2000 à la suite d'un conflit familial.
Son fleuron, Bajaj Auto, s'est hissé dans le top 10 des constructeurs de deux-roues dans le monde et est le premier fabricant de triporteurs, avec une part de marché de 72%, selon Autocarpro.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Je découvre l'existence (si on peut dire !) de ce monsieur !
;0)

Lucos , Le 14/02/2022 à 10:19

Qu'il est drôle et fin avec son expression "si on peut dire" !
Si t'as pas ton diplôme de Harvard et ta Rolex à quarante ans...t'as raté ta vie en Inde !!
Pour les connaisseurs je préfère Rado et ses tocantes céramique (inrayables) et titane avec un mouvement auto ETA suisse bien sur ! Il n'y a pas de copies chinoises comme Rolex ...malgré des contrefaçons parfaites.
Sinon si vous êtes pauvre portez une Tissot...mais essayez d'un dégoter une avec le certificat COSC.
C'est comme pour les super caisses...tu les utilises elles ne valent plus rien après...à moins d'être une star de tik tok ou beaucoup plus !!
Exemple la chérie de Sarkosy à offert une tocante Patek P. à son chéri pour 110000 boules...il a eu tort de la porter ...elle est rayé maintenant ...(un expert verra cela à la loupe) et ce sera: "ma pauvre dame je peux vous donner 11000 boules..." elles est rayé !! Après l'expert gros malin va voir un pote expert lui aussi et qui enlève les rayures ...et ce sera la triple culbute !!
Il y des Bugatti qui ne se vendent pas plus de 500000 boules...avec quelques milliers de km au compteur !
Quel horreur, le monde est plein de plouc riches qui en ont acheté des Bugatti. Porca miseria !! Hi, hi...

Arrêtez de me lire , maintenant je ne m'adresse qu'aux intellectuels et ceux qui s'intéressent à l'Inde !!
Dans "le Monde" daté de Dimanche-lundi et dans la rubrique Géopolitique, (page 44) c'est tout une aventure (intello) de lire "Inde, Les dalits, dans l'enfer des castes". Cela donne le vertige...surtout si vous voulez vendre des voitures là bas !
Ne pas rater en annexe la philosophe géniale Divya Dwivedi qui nous explique vu de l'intérieur comment les choses se passent. (Mal).
Ghandi n'était pas un enfant de chœur, raciste à point en plus !!
Les femmes sont l'avenir de l'homme.

Durand Pierre, Le 14/02/2022 à 14:25

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/02/2022

WilliamCommercial, vendeur Peugeot et star de TikTok

En un an, William Lebègue, vendeur VO dans la concession Peugeot d’Alençon, a constitué une communauté de 270.000 abonnés sur la plateforme TikTok. Ses astuces, ses tutoriels, ses conseils d’achat en vidéo ont totalisé 140 millions de vues !

Réseaux

TikTok : un public trop jeune pour les constructeurs ?

La plateforme de diffusion de vidéos TikTok est désormais davantage utilisée que Facebook par les jeunes Français. Les constructeurs y sont peu présents ou ne sont pas très suivis. TikTok France a mis en place une équipe pour les accompagner et les aider à gagner en visibilité.

Constructeurs

Commerce extérieur automobile français 2021 : le déclin se poursuit

Le chiffres du commerce extérieur automobile français montrent une nouvelle fois combien il est nécessaire de relocaliser plus qu’ils n’enregistrent un mouvement en ce sens. Passés au crible et retraités, lesdits chiffres ne permettent pour l’instant pas de dire que les intentions louables exprimées par l’Elysée ou Bercy et voulant que l’électrification soit une opportunité de réindustrialisation pour la France commencent à se manifester. C’est l’inverse qui est vrai et les chiffres semblent même indiquer que l’électrification tire le commerce extérieur automobile français vers le bas tant du côté équipementier que du côté constructeur.

Analyse

Catégorie Hommage

Juan José Diaz Ruiz, une figure du commerce automobile, est décédé

Juan José Diaz Ruiz est décédé jeudi dernier à l’âge de 79 ans. En charge des ventes et du marketing chez Seat, Audi, Toyota puis finalement Fiat, il a inspiré de nombreux "jeunes" qui ont fait partie de ses équipes, comme Jim Farley, Luca de Meo ou Wayne Griffiths.

27/09/2022

Pierre Guénant, fondateur du groupe PGA Motors, est décédé

Visionnaire de la distribution automobile, Pierre Guénant était aussi un homme engagé dans la défense de ses pairs et de sa région d'origine, le Poitou-Charentes, ainsi qu'un passionné d'art et de culture du vin et un grand mécène.

21/09/2022

Décès de Jacob Abbou, fondateur du Journal de l’Automobile

Jacob Abbou était toujours à 79 ans passionné d’automobile et n’avait rien perdu de son franc-parler. Fondateur du Journal de l’Automobile en 1979 dont il était resté président d’honneur, il faisait encore le discours d’introduction à la soirée de l’Homme de l’année pour Luca de Meo du 22 avril dernier.

07/09/2022

Décès de Jean Pepino

Ancien concessionnaire Ford, président régional et vice-président du groupement des concessionnaires Forami, Jean Pepino est décédé à l'âge de 88 ans.

05/09/2022