Publicité
Publicité
Constructeurs - 14/02/2022 - #Geely , #Mercedes-Benz , #Volvo Cars

Volvo Cars et Mercedes plus rentables en pleine pénurie de composants

Par AFP

(AFP) - Vendre moins, mais plus cher : chez Volvo Cars et Mercedes-Benz, la pénurie de semi-conducteurs a limité la production et les ventes de voitures mais la rentabilité a progressé.

Le constructeur suédois, propriété du chinois Geely, a continué de souffrir au quatrième trimestre de l'effet des pénuries d'approvisionnement : les ventes ont reculé de 20% en volume, à 168.000 véhicules vendus, selon des résultats présentés vendredi.
Mais la baisse du chiffre d'affaires a été moindre (-6% à 80 milliards de couronnes, soit environ 7,5 milliards d'euros) en raison de "la forte demande" qui a eu "un effet positif sur les prix et la vente de voitures plus chères", a expliqué Volvo.
Pour l'ensemble de l'année 2021, Volvo Cars a affiché de solides résultats, avec une hausse du chiffre d'affaires de 7,3%, à 282 milliards, et un fort rebond du bénéfice net. Ce dernier a atteint 14,2 milliards, contre 7,8 milliards en 2020, marqué par les effets économiques de la pandémie.
Sa rentabilité s'est aussi affermie, la marge opérationnelle progressant de 4 points à 7,2%.   

En Allemagne, Mercedes-Benz a dépassé les attentes en 2021, affichant une rentabilité record de 15% au quatrième trimestre pour sa branche automobile grâce là encore à "une tarification solide" -- comprendre: des ventes de voitures plus chères.
Selon un communiqué du groupe allemand vendredi, les ventes totales ont baissé de 5% l'année passée mais les ventes de la limousine Classe S ont progressé de 40% et celles de la très luxueuse marque Maybach de 50%, pour atteindre un nouveau record.
Le bénéfice opérationnel de l'activité "Cars and Vans" devrait alors se situer pour l'année 2021 "dans l'ordre de grandeur de 14 milliards d'euros" 
contre 6,8 milliards en 2020 et 6,2 milliards en 2019, selon le groupe qui présentera ses résultats complets le 24 février.
L'annonce a été saluée en Bourse, où l'action du groupe allemand, qui s'est récemment séparé se sa division poids-lourds, prenait 6,02% à 73,95 euros vers 13H20 GMT.
   
'Incertitude' pour Volvo 
L'action de Volvo Cars perdait de son côté 3,6% à 71 couronnes, le bénéfice net de 2,3 milliards d'euros au quatrième trimestre, en baisse de 60%, décevant les analystes.
Après une année 2020 touchée par le Covid-19, "le marché s'attendait à ce que la demande refoulée stimule la croissance des ventes en 2021", a noté le groupe dans son rapport.
Avec 698.700 voitures produites en 2021, le groupe n'est pas parvenu à battre son record de production de 2019 (705.452 voitures).
"Pour l'avenir, l'incertitude reste élevée. Bien que la pénurie de composants se soit quelque peu atténuée, nous pensons que la chaîne d'approvisionnement restera un facteur restrictif", a prévenu le PDG du constructeur suédois, Håkan Samuelsson, dans un communiqué.

Volvo Cars, qui ambitionne de sortir du moteur à combustion et veut être tout électrique d'ici 2030, investit actuellement pour augmenter ses capacités de production dans l'électrique. 
Plus tôt cette semaine, le groupe a annoncé investir près d'un milliard d'euros dans son usine historique de Göteborg en Suède pour basculer vers la production de voitures électriques.
Le constructeur prévoit également un autre grand projet avec la construction avec le spécialiste suédois des batteries Northvolt d'une usine commune, également près de Göteborg.
Cette dernière doit à terme employer 3.000 personnes, et s'ajoutera à un centre de Recherche et développement dans le cadre d'un investissement d'environ 3 milliards d'euros.

Réactions

La S quoiqu’en dise Jo reste la Sbravo

... Moins de volume ...
Plus de résultat .. un angle journalistique qui va pouvoir être resservi souvent au fur et à mesure de la publication... des résultats.
Me semble t il (?)
;0)

Quéquidit le môssieur ! Est-ce drôlatique des zygomatiques ?

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

WilliamCommercial, vendeur Peugeot et star de TikTok

En un an, William Lebègue, vendeur VO dans la concession Peugeot d’Alençon, a constitué une communauté de 270.000 abonnés sur la plateforme TikTok. Ses astuces, ses tutoriels, ses conseils d’achat en vidéo ont totalisé 140 millions de vues !

Constructeurs

TikTok : un public trop jeune pour les constructeurs ?

La plateforme de diffusion de vidéos TikTok est désormais davantage utilisée que Facebook par les jeunes Français. Les constructeurs y sont peu présents ou ne sont pas très suivis. TikTok France a mis en place une équipe pour les accompagner et les aider à gagner en visibilité.

Analyse

Commerce extérieur automobile français 2021 : le déclin se poursuit

Le chiffres du commerce extérieur automobile français montrent une nouvelle fois combien il est nécessaire de relocaliser plus qu’ils n’enregistrent un mouvement en ce sens. Passés au crible et retraités, lesdits chiffres ne permettent pour l’instant pas de dire que les intentions louables exprimées par l’Elysée ou Bercy et voulant que l’électrification soit une opportunité de réindustrialisation pour la France commencent à se manifester. C’est l’inverse qui est vrai et les chiffres semblent même indiquer que l’électrification tire le commerce extérieur automobile français vers le bas tant du côté équipementier que du côté constructeur.

Hommage

Décès de l'homme d'affaires indien Rahul Bajaj

(AFP) - L'homme d'affaires milliardaire Rahul Bajaj, qui a longtemps dirigé le conglomérat familial éponyme, célèbre fabricant de deux-roues en Inde, est décédé samedi à l'âge de 83 ans, a annoncé le groupe.

Constructeurs - 29/11/2022

Lancia révèle sa nouvelle identité de marque

Lancia organisait hier "the Lancia Design Day", un événement qui pouvait être l’occasion de révéler, espérait-on, le concept-car de la future Ypsilon qui sera commercialisée "début 2024". C’est malheureusement un peu trop tôt pour la future "marque de l’élégance italienne" du groupe Stellantis, qui a en revanche révélé son nouveau logo et sa nouvelle identité de marque.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…