Publicité
Publicité
Hommage - 21/12/2020

Décès de Noël Goutard, emblématique et atypique PDG de Valeo

L’ex-Président-directeur général de Valeo (1987 à 2000) qui permit à l'équipementier de prendre sa place parmi les leaders mondiaux, Noël Goutard, est décédé à l’âge de 88 ans, le 18 décembre dernier.

Auteur : Farida Sacha
Chef de rubrique

Partager cet article

Agé de 88 ans, Noël Goutard est décédé le 18 décembre dernier. Il avait fait de Valeo, une entreprise appréciée par la Bourse, grâce à sa stratégie imposée dès son arrivée en 1987 et qu'il poursuivit durant son mandat à la tête de Valeo jusqu’en 2000. Il avait mené une politique active de croissance externe et d'internationalisation, qui a placé l'équipementier français parmi les leaders mondiaux.

"C'était une personnalité atypique dans ce monde des affaires et un homme visionnaire", a déclaré sa fille, la journaliste Audrey Goutard.

Le Président-directeur général de Valeo, Jacques Aschenbroich a déclaré  : "C’est avec émotion et tristesse que nous apprenons aujourd’hui le décès de Noël Goutard, qui fut Président-Directeur général de Valeo de 1987 à 2000. Nos premières pensées vont à sa famille et aux siens. Noël Goutard restera dans l’histoire comme le père fondateur du Valeo moderne. Le Groupe continue à bénéficier aujourd’hui encore du formidable héritage qu’il nous a laissé. Capitaine d’industrie visionnaire, il aura profondément transformé et modernisé Valeo, contribuant activement à sa croissance et à son développement international. Grand meneur d’hommes, cet homme brillant a mis Valeo en ordre de marche pour en faire l’un des plus grands équipementiers mondiaux"

Après avoir quitté la direction de Valeo en 2000, il avait présidé son conseil de surveillance jusqu'en 2003, et gérait depuis des fonds d'investissement.

"D'une entreprise en difficulté, il a fait un équipementier de taille internationale", disait de lui le patron des patrons français, Ernest-Antoine Seillière, dans le Journal de l'automobile en 1998. "C'est l'un des rares cas où l'on peut attribuer un pareil succès aux qualités de son dirigeant : il a un style de commandement qui lui est propre, une grande clarté d'esprit, une volonté hors du commun, une extrême rigueur et surtout, une parfaite connaissance de son entreprise et de son environnement".

"Une entreprise se trompe tout le temps", avait coutume de dire Noël Goutard, selon le Nouvel économiste. "Le rôle du manager est de savoir s'en apercevoir et de corriger le tir instantanément".

Né le 22 décembre 1931 à Casablanca (Maroc), dans une famille de onze enfants, le futur Président-directeur général de Valeo obtient une licence en droit avant de partir pour Wall Street, où il débute chez un trader, avant de passer par les laboratoires Pfizer, pour lesquels il a notamment travaillé sur le marché africain. De retour en France, il est chargé de redresser la Compagnie des compteurs, puis le groupe textile Chargeurs, avant de diriger Thomson SA.

Il avait décrit son parcours dans "L'Outsider" (éd. Village mondial, 2005). 

"Certains notent encore sur leurs cartes de visite qu'ils sont anciens élèves de l'Ecole polytechnique. Moi, je suis labellisé comme analphabète, j'en ai pris mon parti. Et ça ne présente pas que des désavantages", avait souligné l'ex-patron à L'Express à la sortie du livre.

Passionné d'art contemporain, Noël Goutard était également le père du chef d'entreprise Frédérick Goutard.

(Avec AFP)

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Je ne connaissais pas cette déclaration de Noël Goutard. J'adore.
Alors vive l'analphabétisme !

Bruno Haas, Le 21/12/2020 à 10:34

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 21/12/2020

Au Brésil, la fronde des réseaux du Groupe PSA

Les concessionnaires Peugeot et Citroën brésiliens sont insatisfaits et le font savoir. En cause, le manque de compétitivité des modèles fabriqués localement par le groupe Français, mais aussi la stratégie qu’il est accusé de mettre en œuvre dans le cadre de la fusion avec FCA.

Réseaux

Catégorie Hommage

Juan José Diaz Ruiz, une figure du commerce automobile, est décédé

Juan José Diaz Ruiz est décédé jeudi dernier à l’âge de 79 ans. En charge des ventes et du marketing chez Seat, Audi, Toyota puis finalement Fiat, il a inspiré de nombreux "jeunes" qui ont fait partie de ses équipes, comme Jim Farley, Luca de Meo ou Wayne Griffiths.

27/09/2022

Pierre Guénant, fondateur du groupe PGA Motors, est décédé

Visionnaire de la distribution automobile, Pierre Guénant était aussi un homme engagé dans la défense de ses pairs et de sa région d'origine, le Poitou-Charentes, ainsi qu'un passionné d'art et de culture du vin et un grand mécène.

21/09/2022

Décès de Jacob Abbou, fondateur du Journal de l’Automobile

Jacob Abbou était toujours à 79 ans passionné d’automobile et n’avait rien perdu de son franc-parler. Fondateur du Journal de l’Automobile en 1979 dont il était resté président d’honneur, il faisait encore le discours d’introduction à la soirée de l’Homme de l’année pour Luca de Meo du 22 avril dernier.

07/09/2022

Décès de Jean Pepino

Ancien concessionnaire Ford, président régional et vice-président du groupement des concessionnaires Forami, Jean Pepino est décédé à l'âge de 88 ans.

05/09/2022

Décès de l'homme d'affaires indien Rahul Bajaj

(AFP) - L'homme d'affaires milliardaire Rahul Bajaj, qui a longtemps dirigé le conglomérat familial éponyme, célèbre fabricant de deux-roues en Inde, est décédé samedi à l'âge de 83 ans, a annoncé le groupe.

14/02/2022

Décès de Gérard Mariscal

Agé de 72 ans, Gérard Mariscal, ex-Président du groupe Sima Holding, est décédé le 13 septembre des suites d'une longue maladie.

20/09/2021

Décès de Denis Daumont

Denis Daumont s’est éteint mardi soir des suites d’un cancer foudroyant. Figure de la distribution automobile, à la tête d’un groupe centenaire qu’il a dirigé pendant près de 40 ans, il laisse le souvenir d’un homme attachant et passionné.

16/09/2021