Publicité
Marchés - 19/07/2022

Europe : Les ventes de voitures en chute de 14% au premier semestre

(AFP) - Les ventes d'automobiles ont chuté de 14% dans l'Union européenne au premier semestre 2022 comparé à la même période de 2021, a indiqué vendredi l'Association des constructeurs européens (ACEA).

Auteur : AFP

Partager cet article

Sur fond de pénurie persistante de puces électroniques, quelque 4,6 millions de véhicules neufs ont été vendus dans l'UE où les principaux marchés affichent tous des chutes à deux chiffres.

L'Italie s'effondre ainsi de 22,7%, la France de 16,3%, l'Allemagne de 11% ou l'Espagne de 10,7%. Près de l'UE, le marché britannique a reculé de 11,9% sur la même période.

Le mois de juin est le 11e mois de baisse d'affilée, avec un recul de 15,4% sur un an des ventes dans l'UE.

Depuis le printemps 2021, le marché automobile est freiné en Europe et en Amérique par une série de problèmes logistiques, dont une pénurie de semi-conducteurs. Ces puces électroniques, principalement produites en Asie, sont indispensables à la fabrication des téléphones et ordinateurs portables, mais aussi des voitures qui embarquent toujours plus d'électronique.

Avec une stabilisation de l'approvisionnement en puces, l'ACEA prévoyait un rebond des ventes d'automobiles au deuxième semestre 2022, mais la guerre en Ukraine est venue doucher cet optimisme.

Malgré cette baisse des ventes, les constructeurs ont engrangé des bénéfices au premier trimestre grâce à une hausse des prix.

Le leader européen Volkswagen a reculé de 18,5% au premier semestre 2022 (-22,3% sur un an), avec un fort repli de sa marque principale, de Skoda et d'Audi.

Son dauphin Stellantis a perdu 22,5% au premier semestre, et 17,9% en juin sur un an, avec d'importants reculs pour Peugeot, Fiat ou Citroën.

Seul le groupe coréen Hyundai-Kia continue sa progression sur le marché européen avec +9,9% au premier semestre, mais -4,8% en juin sur un an.

Il repasse ainsi derrière le groupe Renault en part de marché (8,2% contre 11,8 sur le premier semestre).

"S'étendre sur un marché déjà mûr est toujours difficile. Maintenant notre challenge va être de continuer sur notre lancée", a déclaré Michael Cole, PDG de Hyundai pour l'Europe, auprès de l'AFP.

"Il y a quelques années, nous nous sommes positionnés sur un bon rapport qualité-prix. Maintenant on offre de la technologie de pointe tout en restant compétitifs, et on s'est bien positionnés dans la course aux SUV et à l'électrification", a-t-il souligné.

Renault voit ses ventes chuter de 8,1% sur le premier semestre, la marque principale perdant 20,8% mais Dacia progressant de 16%.

Sur le premier semestre, les ventes de Toyota chutent de 1,6%, BMW-Mini de 13,7%, Mercedes-Benz de 8,1. Ford perd 14%, tandis que Volvo s'effondre de 27,4% et Land Rover-Jaguar de 30,1%.

Nissan perd 14,3%, Mazda 19,3%, Mitsubishi 6,2%, alors que tout en bas du tableau Honda affiche une progression de 18,2% (mais -8,9% sur un an) avec une part de marché de 0,4%.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Quand on voit la disparité des résultats, je répète qu'il est mensonger de se cacher derrière la pénurie des semi-conducteurs pour expliquer la baisse générale.
Je sais bien que Dacia utilise moins de puces que Renault mais la hausse des ventes de la marque roumaine est significative de la paupérisation de l'acheteur européen.
Je ne parle pas de Hyundai-Kia qui cartonne alors que leurs bagnoles intègrent bien évidemment autant de puces que les Peugeot ou les Volvo.
Changez de discours mesdames et messieurs les constructeurs.

Bruno Haas, Le 19/07/2022 à 11:31

Faut surtout comparer par rapport à 2019, dernière année "normale" pour se rendre compte du désastre réel !
Nous sommes rien qu'à -34% en France par rapport au monde d'avant...et c'est idem pour l'Europe.
;0)

Lucos , Le 19/07/2022 à 13:00

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/07/2022

Catégorie Marchés

Marché moto en juin et au premier semestre : Des hauts et des bas !

Le marché de la moto poursuit son effet yo-yo : après un excellent mois de mai, il a perdu du terrain en juin. Sur le premier semestre, il résiste cependant très bien, avec une baisse limitée à 3,6%, 2022 se situant ainsi parmi les meilleurs millésimes.

02/08/2022

L'Opep prévoit une croissance ralentie de la demande de pétrole en 2023

(Reuters) - L'Opep a annoncé mardi s'attendre à un léger ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole l'an prochain même si elle estime que la consommation devrait rester soutenue par un moindre impact de la pandémie de COVID-19 et par une croissance économique encore solide.

13/07/2022