Publicité
Publicité
Constructeurs - 19/07/2022

Porsche relève ses ambitions avant sa mise en Bourse

(AFP) - Le constructeur de bolides de luxe Porsche a relevé lundi ses objectifs de rentabilité à terme avant que son actionnaire unique, le groupe Volkswagen, se décide prochainement de placer sa pépite en Bourse.

Porsche relève ses ambitions avant sa mise en Bourse

Oliver Blume, directeur général de Porsche AG.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le fabricant de la célèbre 911 "a l'ambition à long terme d'atteindre une rentabilité (opérationnelle, en terme d'EBIT) sur ventes de plus de 20 %", a indiqué lundi son patron Oliver Blume lors de la journée investisseurs de Porsche.

Pour l'année 2022, Porsche a déjà relevé son objectif de marge opérationnelle qui doit désormais atteindre entre 17 et 18%, contre "au-dessus de 15%" visé auparavant. Le chiffre d'affaires est attendu entre 38 et 39 milliards d'euros, soit une croissance de 11 à 14% par rapport à 2021, où le groupe a vendu 302.000 Macan et autres Cayenne dans le monde, un record.

De bon augure avant le placement en Bourse de Porsche AG par Volkswagen, deuxième groupe automobile mondial, qui prévoit d'introduire une part minoritaire de sa filiale en Bourse au cours du quatrième trimestre. Ce plan doit être décidé et communiqué durant l'été.

Porsche est valorisée entre 80 et 90 milliards d'euros, selon des sources citées par Bloomberg.

En abandonnant une fraction de son contrôle sur Porsche, Volkswagen pourrait obtenir les milliards nécessaires pour financer ses investissements dans la voiture électrique, connectée et autonome.

Le groupe de Wolfsburg veut utiliser cette manne pour se mettre au niveau de l'Américain Tesla et de ses concurrents chinois, plus avancés dans ces domaines.

Porsche AG, détenue par Volkswagen depuis 2009, ne doit pas être confondue avec la société cotée Porsche Automobil Holding ("Porsche SE" en abrégé), également basée à Stuttgart et actionnaire majoritaire de Volkswagen depuis 2009.

La région allemande de Basse-Saxe est aussi directement actionnaire de Volkswagen, à hauteur de 20%, en pouvant donc y exercer son influence.

Cette construction empêche à ce jour la famille Porsche-Piëch, actionnaire majoritaire de la holding Porsche, d'exercer une influence significative sur le groupe Volkswagen et donc sur la pépite Porsche.

Avec Porsche AG cotée en bourse, le clan Porsche-Piëch pourrait augmenter progressivement son contrôle dans l'entreprise familiale lancée par l'ingénieur Ferry Porsche après la Seconde guerre mondiale.

Le constructeur de bolides a lui aussi jeté son dévolu sur l'électrique et planifie de lancer à terme un "nouveau modèle de SUV entièrement électrique", a déclaré M. Blume.

Pour répondre à la demande mondiale de véhicules de luxe électrifiés, 80% des véhicules de la marque seront entièrement électriques en 2030.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

On n'attire pas les mouches avec du vinaigre.
Tentant de présenter des chiffres prometteurs avant une introduction en bourse...

Clerion , Le 19/07/2022 à 08:27

Si j'ai tout bien compris, cette opération sert donc à la famille Porsche-Piëch à évincer le Land de Basse Saxe et à récupérer les pleins pouvoirs ?
;0)

Lucos , Le 19/07/2022 à 10:38

En dehors des circuits, il y a encore de la compétition chez Porsche...
;-)

Clerion , Le 19/07/2022 à 11:14

"Pour répondre à la demande mondiale de véhicules de luxe électrifiés"
Comme beaucoup, l'AFP n'a pas compris que la demande de VE est epsilonesque. Ce sont les oukases de l'UE qui "font" le marché.
MAIS, si Porsche nous fait un moteur électrique avec 6 rotors opposés et à plat, là, je dirais respect.

Bruno Haas, Le 19/07/2022 à 11:18

Le problème pour Porsche n'est pas que de s'électrifier mais de rajeunir fissa une marque de retraités boomers. Les jeunes sont pauvres et vont le rester tant que la retraite n'est pas passée à 65 ans (Lire le livre de François de Closets - La Parenthèse boomer) et ces mêmes jeunes ne rêvent plus de mettre 200 K€ dans une bagnole...
Nous passons dans un réel nouveau monde automobile et le meilleur job aujourd'hui chez les constructeurs, c'est lecteur de boule de cristal !
;0)

Lucos , Le 19/07/2022 à 12:01

Si Lucos, on voit encore des jeunes dans des Cayenne. En effet, ils n'ont pas exactement le look du gentleman driver, mais plutôt casquette à l'envers et sweat à capuche. Ils n'achètent pas leur Cayenne chez un "dealer" Porsche...
J'ai bien aimé le film BAC Nord.

Bruno Haas, Le 19/07/2022 à 12:29

C'est le grand classique ces jours-ci ... On pavoise en relevant les objectifs ...
On verra bien si les trimestres 3 et 4 se révèlent aussi "enthousiasmants" chez Porsche et beaucoup d'autres ...
Espérons le, car çà voudra dire que le pire n'est pas encore advenu ...

PS : était il bien nécessaire de faire de la pub pour François de Closets ... qui a repris un "thème" cher à ce brave Bernard Spitz (un fieffé boomer aussi) très en cour à la présidence, au moins, il y a cinq ans de cela ... libéral de gauche, paraît il ? ... Social démocrate, c'est déjà pas si mal ... Le pôvre, il a perdu la Présidence de la FFSA (les assurances pas les ouatures)
De Closets, je le préférais nettement à l'époque de "Toujours plus ... C'est dur de vieillir (je galèje, quoique !)
;0)
https://www.dailymotion.com/video/x1alrct

Ade Airix, Le 19/07/2022 à 13:43

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/07/2022

Catégorie Constructeurs

Le changement de la logistique véhicules de Stellantis tourne au fiasco

Une nouvelle organisation logistique pour la livraison des véhicules en Europe des marques Peugeot, Citroën et Opel s’est mise en place en France début juillet. Le transfert de Gefco à CAT VM s’accompagne d’une série d’incidents avec un nombre non négligeable de voitures "perdues" dont certaines déjà immatriculées…

06/10/2022

Stellantis France annonce une nouvelle organisation commerciale pour le 1er décembre

Pour coller avec la mise en place du contrat d’agent "retailer" les marques DS et Alfa Romeo seront gérées par une direction des marques premium. Une nouvelle direction des ventes dédiée aux marques mainstream (Peugeot, Citroën, Opel, Fiat, Jeep) est créée aux côtés des directions des marques. Elle s’accompagne d’une restructuration des directions régionales.

05/10/2022