Publicité
Marchés - 29/06/2022

Fin des moteurs thermiques dans l’UE : Berlin veut exempter les carburants de synthèse

(AFP) - L'Allemagne a proposé mardi que l'industrie automobile soit autorisée à utiliser des moteurs thermiques fonctionnant aux carburants de synthèse après 2035, date envisagée par Bruxelles pour réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves.

Fin des moteurs thermiques dans l’UE : Berlin veut exempter les carburants de synthèse

L'Allemagne a proposé que l'industrie automobile soit autorisée à utiliser des moteurs thermiques fonctionnant aux carburants de synthèse après 2035, date envisagée par Bruxelles pour réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves.

Auteur : AFP

Partager cet article

La ministre allemande de l'Environnement Steffi Lemke a déclaré soutenir la proposition de la Commission européenne, formulée en juillet 2021, mais elle souhaite la compléter en autorisant "l'immatriculation des véhicules fonctionnant exclusivement avec des carburants neutres en CO2", ce qui ouvrirait la porte aux carburants synthétiques, dénommés aussi e-carburants.

Cette technologie, actuellement en développement, consiste à produire du fuel à partir de CO2 issu notamment des activités industrielles en utilisant de l'électricité bas-carbone, dans une approche d'économie circulaire.

"Nous avons besoin d'une réduction des émissions de CO2 forte et rapide, mais nous avons aussi besoin de rester ouverts sur les technologies", a-t-elle expliqué lors d'une réunion avec ses homologues de l'UE à Luxembourg.

La filière automobile, tout comme l'industrie pétrolière, fondent de gros espoirs sur les carburants de synthèse qui permettraient de prolonger l'utilisation des moteurs thermiques, aujourd'hui menacés par l'irruption des véhicules 100% électriques.

Mais l'usage de cette technologie dans l'automobile est contesté par les ONG environnementales qui la jugent à la fois très onéreuse et énergivore.

Elles dénoncent en outre des motorisations émettant autant d'oxydes d'azote (NOx) que leurs équivalents à carburant fossile.

La proposition allemande, fruit d'un compromis difficile entre libéraux, sociaux-démocrates et Verts au sein du gouvernement fédéral à Berlin, suscite également des réticences au sein de la Commission. Elle a toutefois obtenu mardi le soutien de plusieurs pays, dont l'Italie et la Hongrie.

Dans le cadre de son ambitieux plan climat, l'exécutif européen a proposé le 14 juillet 2021 de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l'UE à partir de 2035, ce qui entraînerait de facto l'arrêt des ventes de véhicules essence et diesel au profit de motorisations 100% électriques.

La filière automobile européenne, qui investit déjà lourdement dans l'électrification, redoute l'impact social d'une transition trop rapide.

Le Parlement européen a entériné cet objectif 2035 début juin, et les ministres européens de l'Environnement étaient réunis mardi pour tenter de s'accorder sur une position commune des Vingt-Sept.

L'Italie, soutenue par la Bulgarie, le Portugal, la Roumanie et la Slovaquie, a proposé avant la réunion de reporter à 2040, plutôt que 2035, la fin de la vente de voitures à moteur thermique dans l'UE.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Pourquoi cette obligation,les interdictions de circuler en ville, les Malus et surtout les prix exorbitants des carburants aurait suffi pour pousser naturellement les fumantes vers la sortie ,tout cela paraît prématuré et avec un fusil vert dans le dos.
La réussite et les chiffres de Tesla en Europe devrait suffire à effectuer cet atterrissage en douceur sans contraintes!
Que disent les chiffres de la pollution et volumes de carburant depuis 5 ans,encore que cela va être faussé avec le charbon qui repart partout?
Je m’attends au pire cet hiver avec le gaz coupé,que vont dire les Grünens? encore plus de moulins pétrifiés par les anticyclones à répétitions ? Pauvres Verts avec Maman manipulés par Fuckputine embourbés dans une transition fantoche.

Alain Boise, Le 29/06/2022 à 04:02

Le prix régulera tout seul, je suis d'accord avec Alain. En 2035, si on se retrouve avec le litre à 5-6 € (issu du pétrole ou de synthèse, peu importe, mais ce dernier ne sera jamais aussi bon marché que le brut), certes on aura pas de problème liés à l'autonomie, mais ça en calmera plus d'un...

Seb 16S, Le 29/06/2022 à 07:11

Imaginons l’ambulance du Samu en électrique ,le camion des éboueurs,le 4x4 dans les Alpes,les VE dans les bouchons gigantesques créés par l’attente aux chargeurs les jours de transhumances etc etc .
Le pire Bruno rentrant du Lac vers Chaville avec sa Mehari E…non pas ça

Alain Boise, Le 29/06/2022 à 09:29

Rappelons quand même qu'à la base nous battons tous les ans les records de chaleur avec du 45° début juin et qu'on se prend des boules de pétanque sur la tronche dans les orages.
Il y a effectivement urgence et les verts avaient raison sur un point, il fallait démarrer tout cela largement plus tôt pour pouvoir le faire sereinement et avec l'intelligence et non dans l'urgence avec des mesures drastique d'écologie punitive.
;0)

Lucos , Le 29/06/2022 à 09:30

... Et si en plus, il n'y a personne !
;0)

Ade Airix, Le 29/06/2022 à 09:41

D’après vous Tesla arrêtera la grêle ? Sacré Lucos,aviez vous investi dans le parc solaire citoyen de Vitry en Charollais?
Et c’est avec ça que vous voulez alimenter le pays?

Alain Boise, Le 29/06/2022 à 09:49

@Seb 16S, Le 29/06/2022 à 07:11
Bonjour Seb, je pense bien au contraire que le prix du carburant à la pompe va s'effondrer bien avant 2035. J'ignore la quantité d'essence et de gazole qui est consommée par le parc automobile européen -quelques milliards de litres- mais quand ces milliards vont s'arrêter, croyez-moi, les producteurs de pétrole vont moins faire les malins.

Bruno Haas, Le 29/06/2022 à 10:16

Bonjour Alain, j'ai l'image de ma pomme remontant en e-Méhari du Lac -j'apprécie la majuscule- vers Sèvres (et non pas Chaville). Avec un sac de couchage dans la bagnole, une petite semaine pour faire le trajet, c'est jouable. Pas obligé de prendre l'autoroute j'espère.

Bruno Haas, Le 29/06/2022 à 10:18

Vous écrirez un livre sur la croisière Verte)

Alain Boise, Le 29/06/2022 à 10:25

...Je sais bien que çà n'etait pas votre propos cher Bruno ...Mais concernant l'usage de cette e Mehari, pour être très terre à terre, au regard de la réglementation elle est vraisemblablement exclue de l'utilisation autoroutière ... Quadricycle accessible sans permis B ( ?) ... Partez tranquille !
Le bivouac en e Mehari durant une semaine, quelle aventure tout de même... Le gamelle trophy ou quelque chose de ce genre ...
;0))

Ade Airix, Le 29/06/2022 à 10:31

Une Femme à chaque Borne?

Alain Boise, Le 29/06/2022 à 10:37

Le gamelle Trophy ! Excellent, j'adore ! Bravo.
Restons calme, en 2035 j'aurai 81 ans, je n'aurai plus de moto, donné le Sunbird à mes enfants, un Vent d'Ouest pour me balader sur le Lac, vendu Sèvres pour rester toute l'année à Duingt au lieu d'une demie année d'un côté et de l'autre, donc terminé les (trop) fréquents trajets autoroutiers entre les deux endroits.
Peut-être garderai-je le Big Cat et évidemment conservation du RAV4 et ses pneus neige (même en été). Si Dieu me prête vie comme on dit...

Bruno Haas, Le 29/06/2022 à 10:41

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/06/2022

Qui est Fixter, la start-up que vient d’acquérir Renault ?

Comptant 400 garages partenaires au Royaume-Uni qui ont généré un chiffre d’affaires de 3 millions de livres en 2021 par son entremise, Fixter arrive en France, en tant que nouvelle filiale de Renault. Mais qui est celui qui se définit comme "la plateforme d’entretien auto de A à Z” ?

Réseaux

Siemens devient actionnaire d'Electrify America

(AFP) - Le constructeur allemand Volkswagen a vendu à Siemens une part valant "plusieurs centaines" de millions de dollars dans le capital d'Electrify America, sa filiale américaine spécialisée dans les bornes de recharge pour véhicules électriques.

Equipementiers

Catégorie Marchés

Marché moto en juin et au premier semestre : Des hauts et des bas !

Le marché de la moto poursuit son effet yo-yo : après un excellent mois de mai, il a perdu du terrain en juin. Sur le premier semestre, il résiste cependant très bien, avec une baisse limitée à 3,6%, 2022 se situant ainsi parmi les meilleurs millésimes.

02/08/2022

L'Opep prévoit une croissance ralentie de la demande de pétrole en 2023

(Reuters) - L'Opep a annoncé mardi s'attendre à un léger ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole l'an prochain même si elle estime que la consommation devrait rester soutenue par un moindre impact de la pandémie de COVID-19 et par une croissance économique encore solide.

13/07/2022