Publicité
Constructeurs - 29/06/2022 - #Renault , #Mitsubishi , #Nissan

Nissan : Une proposition de désigner Renault comme société mère rejetée en assemblée générale

(Reuters) - Les actionnaires de Nissan Motor ont rejeté mardi, lors de l'assemblée générale annuelle du constructeur automobile japonais, une proposition d'un investisseur qui aurait conduit à la divulgation de l'accord détaillant son alliance avec Renault, détenteur de 43% de son capital.

Nissan : Une proposition de désigner Renault comme société mère rejetée en assemblée générale

Les actionnaires de Nissan Motor ont rejeté mardi, lors de l'assemblée générale annuelle du constructeur automobile japonais, une proposition d'un investisseur qui aurait conduit à la divulgation de l'accord détaillant son alliance avec Renault, détenteur de 43% de son capital. /Photo d'archives/REUTERS (Valentyn Ogirenko)

Auteur : Reuters

Partager cet article

Avant la réunion, cet actionnaire a proposé de désigner Renault comme la société mère de Nissan à des fins de divulgation, ce qui, selon la loi, obligerait à publier cet accord vieux de 23 ans qui détaille l'alliance financière et commerciale des deux constructeurs.

L'absence de publication de l'accord empêche les actionnaires de discuter de l'alliance, qui reste par conséquent "inégale", a déclaré cet investisseur. Nissan ne détient qu'une participation sans droit de vote de 15% dans Renault.

Les observateurs s'attendaient à voir le constructeur automobile français bloquer la proposition. Nissan a pourtant déclaré le mois dernier qu'il divulguerait le contenu de l'accord dans son rapport annuel sur les valeurs mobilières, dans la mesure où il ne viole pas une obligation de confidentialité.

La publication intégrale révélerait la portée de cet accord (Restated Alliance Master Agreement) conclu lorsque Renault a sauvé Nissan du bord de la faillite. L'accord, qui permet à Renault d'accroître sa participation à la gestion de Nissan, est depuis longtemps source de tensions.

L'alliance franco-japonaise, à laquelle s'est joint en 2016 Mitsubishi Motors Corp, a été fragilisée depuis fin 2018 par la disgrâce de son dirigeant historique Carlos Ghosn. Les deux constructeurs automobiles se sont depuis engagés à mobiliser davantage de ressources et à se rapprocher pour fabriquer des véhicules électriques (EV).

Renault a cependant déclaré en avril que toutes les options étaient envisageables dans le cadre de la réorganisation de ses activités en réponse à l'électrification rapide de l'industrie automobile, notamment une éventuelle cotation en bourse de son unité EV.

Pour Nissan, pionnier dans le domaine des véhicules électriques, il est trop tôt pour envisager la scission de sa division EV, a déclaré son directeur des opérations le mois dernier.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

LDM va manger sa …..pochette

Alain Boise, Le 29/06/2022 à 03:38

Quand c'est flou, ya un loup !
;0)

Lucos , Le 29/06/2022 à 09:18

Ne pas prendre les enfants du soleil Levant pour des canards boiteux ou des lapins de six semaines)))
Proverbe entendu de la bouche d’une Geisha

Alain Boise, Le 29/06/2022 à 09:36

L'actionnaire en question n'a qu'à se rendre au Liban et questionner Ghosn qui se fera un réel plaisir à tout diffuser, tellement il déteste Renault et Nissan.
Ca ne sera pas le film "Je ne sais rien mais je dirais tout" mais "Je sais tout et je vais baver sévère".

Bruno Haas, Le 29/06/2022 à 10:07

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/06/2022

Qui est Fixter, la start-up que vient d’acquérir Renault ?

Comptant 400 garages partenaires au Royaume-Uni qui ont généré un chiffre d’affaires de 3 millions de livres en 2021 par son entremise, Fixter arrive en France, en tant que nouvelle filiale de Renault. Mais qui est celui qui se définit comme "la plateforme d’entretien auto de A à Z” ?

Réseaux

Siemens devient actionnaire d'Electrify America

(AFP) - Le constructeur allemand Volkswagen a vendu à Siemens une part valant "plusieurs centaines" de millions de dollars dans le capital d'Electrify America, sa filiale américaine spécialisée dans les bornes de recharge pour véhicules électriques.

Equipementiers

Catégorie Constructeurs

Le groupe Renault a remboursé la moitié de son PGE

Le prêt garanti par l’Etat souscrit par le groupe Renault a été remboursé par anticipation à hauteur de 2 milliards d’euros et Renault a annoncé la semaine dernière qu’il en remboursera la totalité "au plus tard fin 2023".

04/08/2022