Publicité
Marchés - 27/06/2022

L'Italie veut reporter de 5 ans la fin du moteur thermique

(AFP) - L'Italie, soutenue par quatre autres pays, propose de reporter à 2040 la fin de la vente de voitures à moteur thermique dans l'UE, contre 2035 dans la proposition de Bruxelles actuellement discutée par les États membres, selon un document vu par l'AFP.

Auteur : AFP

Partager cet article

Dans le cadre de son ambitieux plan climat la Commission européenne a proposé en juillet 2021 de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l'UE à partir de 2035, ce qui entraînerait de facto l'arrêt des ventes de véhicules essence et diesel au profit de motorisations 100% électriques.
Le Parlement européen a entériné cet objectif 2035 début juin, et les États membres doivent désormais tenter, lors d'une réunion des ministres européens de l'Environnement mardi à Luxembourg, de s'entendre sur leur position commune.
Or, une proposition de l'Italie et signée par la Bulgarie, le Portugal, la Roumanie et la Slovaquie plaide pour un report de 5 ans du calendrier afin d'éviter "des coûts disproportionnés et inutiles pour le secteur automobile comme pour les consommateurs".

Ce texte, soumis vendredi aux ambassadeurs des Vingt-Sept lors d'une réunion à Bruxelles, propose d'imposer une réduction de 90% des émissions pour les ventes de voitures individuelles neuves en 2035, avant d'atteindre le zéro émission en 2040.
"Pour parvenir à une mobilité zéro émission, il faudra surmonter des obstacles: accroître les infrastructures de recharge, développer la production de batteries, améliorer les technologies actuelles de façon rentable, introduire des mesures incitatives pour les consommateurs...", argumente Rome dans ce document.
Il faudra également du temps pour que l'écosystème industriel, tissu dense de sous-traitants et de PME, s'adapte à de nouveaux composants et technologies.
Le secteur automobile est une industrie importante pour l'Italie comme pour les autre signataires.
L'Allemagne, où l'automobile représente aussi un poids économique conséquent, défend des assouplissements pour prolonger la vente de voitures à moteurs à combustion roulant aux e-carburants (fabriqués à base d'électricité décarbonée).   

Contactée par l'AFP, l'ONG Transport & Environnement redoute un recul des ambitions et appelle la France, qui occupe jusqu'à fin juin la présidence tournante de l'UE, à maintenir la date de 2035, y voyant "le premier grand test de sincérité" sur le climat pour Emmanuel Macron depuis sa réélection.
Les ministres des Vingt-Sept se prononceront mardi à la majorité qualifiée, mais en cas de rejet, ce sera à la République tchèque, qui prendra la présidence tournante européenne début juillet, de négocier un nouveau compromis.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

C’est l’ONGqui va payer les chomistes Européens ?
Ferait mieux de défendre la production d’électricité décarbonée au lieu d’encourager le charbon radioactif qui tue des milliers d’Européens!
Marre de ces ONG qui polluent le climat,Dire qu’ils nous ont fait condamner pour insuffisances alors que l’a charbon rouvre à bloc,ils sont où les ONG qui ont soutenus Fuckputine ?

Alain Boise, Le 27/06/2022 à 04:42

Les maitres mots devraient être :
1 - LCA (Life Cycle Analysis) prenant en compte l'ensemble des émissions de la chaine du puits à la tombe.
2 - Neutralité technologique histoire de ne pas se fermer des portes.

Fred Et Rick, Le 27/06/2022 à 11:27

La fin du moteur thermique en 2035 ?
Laissez moi rire, il n'existe aucune alternative crédible, les VE coûtent le double et sont inadaptés aux longues distances.
Ne le dites à personnes....c'est en laissant l'UE décider ce genre de stupidités qu'elle va se décrédibiliser définitivement d'ici deux ans. C'est regrettable pour nous tous mais les idéologues portent l'entière responsabilité de ce désastre en terme de nombre d'emplois européens, d'économie et de perte de performances financières.
Cette institution nous a envoyé dans le mur avec leur fascination pour l'éolien et le solaire....Ils ne comprendront jamais rien. Rendez-vous dans vingt ans pour voir qui a eu raison..

Georges Lautemann, Le 27/06/2022 à 11:31

Pour l'éolien et le solaire....Il suffit de lire le rapport mensuel de RTE (Eco2Mix): Apport de chaque filière à la production d'électricité.
Sur un mois ( mai-juin 2022), 63% du nucléaire, 16% d'hydraulique, 3% de gaz, 3% de bioénergies, mais seulement 1% de solaire et 10% d'éolien.... Et pour chaque filière, quels investissements ?

Georges Lautemann, Le 27/06/2022 à 12:09

D’accord avec Georges mais le RDV sera sans moi car dans vingt ans j’aurai un petit jardin sur le ventre...

Bruno Haas, Le 27/06/2022 à 12:12

Pour le solaire c'est pas 1%, il est en train de dépasser l'hydraulique aux heures de pointe ?
;0)

Lucos , Le 27/06/2022 à 12:35

À quelle heure? Midi pour l’Apero,sacré Lucos ,regardez les bilans annuels et comparez avec les subventions ((((
Une production c’est pas à l’instant T mais annuel,c’est à la fin du bal que l’on paye les musicos

Alain Boise, Le 27/06/2022 à 12:41

Sur un rapport mensuel c'est une moyenne Boise, saviez pas ?
;0)

Lucos , Le 27/06/2022 à 12:57

Ces chiffres sont des mesures de RTE (Eco2Mix), je les invente pas.
Il suffit de comparer avec d'autres périodes (+/- longues) pour
se faire une solide opinion et ne pas rester aveuglé par l'idéologie
ambiante.
Bien sûr, à l'opposé de la France, l'Allemagne a choisi le lignite: bilan
pour les VE ? Pas meilleur que les moteurs thermiques chez nous.

Georges Lautemann, Le 27/06/2022 à 14:13

Je viens d'aller sur Eco2Mix.
La production du moment est de 28% pour le nuc, 14% pour le solaire (alors qu'on est sous une dépression), 13% hydraulique, 8% pour le gaz, 6% éolien, 2% pour les bioénergie.
Mais oui la nuit, ça ne produit pas, et l'hiver beaucoup mois,
Mais encore un fois, est-ce une bonne raison (excuse) pour ne pas prendre ce que la nature nous donne ?
Le mix, le mix, le mix ! En production et en consommation pour les bagnoles.
Du VE en ville (batterie et hydrogène), du Diesel sur les autoroutes, de l'essence et de l'hybride ailleurs. Il faut juste que chacun fasse son profil routier et prenne en considération la typologie de ses 80% de déplacement pour choisir (merci Pareto). Perso, je fais 40 000 km par an, dont 90% d'autoroute. Donc mon choix s'est porté sur un diesel. Ensuite vu le profil autoroutier, j'ai pris une berline et surtout pas un SUV. Et comme je en veux pas donner mon argent aux chinois, j'ai pris une 508 (en plus elle est plutôt pas vilaine). Résultat 4.8l/100.
Je serai sur Paris avec des déplacements en IDF, je serai probablement en BEV. Et si c'est ma boite qui paye, peut-être une PHEV pour pouvoir partir en vacance avec.
Ne soyez pas dogmatique, tout est bon quand c'est bien utilisé !

Fred Et Rick, Le 27/06/2022 à 15:09

Bravo F&R !
Parfaite démonstration, parfaite conclusion.
Et oui, la 508 est très très belle !

Bruno Haas, Le 27/06/2022 à 15:12

Non rien est bon chez les Teutons,la preuve sont dans le Mur
L’énergie doit être pilotable pas aléatoire ,quand j’appuie sur le bouton je veux du jus!

Alain Boise, Le 27/06/2022 à 18:08

Alain, vous n'allez pas faire comme Jo de l'antiallemand primaire !

Bruno Haas, Le 27/06/2022 à 18:26

Des chiffres Bruno que des chiffres et j’aime l’Octoberfest pas là Lignite)

Alain Boise, Le 27/06/2022 à 18:36

Me voila rassuré Alain.

Bruno Haas, Le 27/06/2022 à 18:38

Boise a vraiment une peur panique de la panne sèche.
Il a dû manquer de bonbons quand il était petit...
;0)

Lucos , Le 27/06/2022 à 22:53

N’écrivez plus passé 22 h ,ça vous enfonce

Alain Boise, Le 28/06/2022 à 08:10

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 27/06/2022

Le groupe Legrand crée son équipe de direction

Le groupe Legrand se dote de deux comités exécutifs, l’un pour son activité auto, sous la direction opérationnelle de Franck Prunotto, l’autre pour la moto, sous la direction commerciale de David Pemartin, l’ensemble étant placés sous la direction générale, d’Eric Legrand.

Réseaux

L’Europe de l’énergie et de l’automobile est-elle si décidée à réduire les émissions de carbone

Alors que les centrales à charbon allemandes redémarrent, le Parlement européen examine en Commission puis en plénière la fameuse "taxonomie" qui désigne ce qui, en matière de production électrique, peut être considéré comme vert et ce qui ne peut pas être soutenu à ce titre. Pour l’automobile qui a de plus en plus besoin d’électricité non seulement pour faire rouler les véhicules mais aussi pour produire des batteries, ce débat est capital. Il faut que la France qui peine déjà à défendre son avantage compétitif "bas carbone" puisse le préserver. Bizarrement, couple franco-allemand oblige, ceci ne sera possible politiquement qu’en acceptant que le nucléaire français soit injustement traité comme le gaz allemand.

Analyse

Catégorie Marchés

Marché moto en juin et au premier semestre : Des hauts et des bas !

Le marché de la moto poursuit son effet yo-yo : après un excellent mois de mai, il a perdu du terrain en juin. Sur le premier semestre, il résiste cependant très bien, avec une baisse limitée à 3,6%, 2022 se situant ainsi parmi les meilleurs millésimes.

02/08/2022