Publicité
Publicité
Marchés - 10/12/2020

L’Union européenne vise 30 millions de véhicules "zéro émission" sur les routes d'ici 2030

Par AFP

(AFP) - L'UE a annoncé mercredi son ambition d'avoir au moins 30 millions de voitures "zéro émission" sur les routes européennes d'ici 2030, tout en doublant à cette date le trafic ferroviaire à grande vitesse, afin de respecter ses engagements climatiques.

"Il est nécessaire de réduire de 90% les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports d'ici 2050 pour que l'Europe devienne à cette date neutre en carbone", a rappelé l'exécutif européen en présentant sa feuille de route pour une "mobilité durable".

Pour y parvenir, Bruxelles entend proposer d'ici l'été prochain un durcissement des normes d'émissions polluantes pour les voitures et camionnettes, avant de s'attaquer d'ici 2022 à celles des poids-lourds : de nouvelles contraintes qui garantiront selon elle que "seuls des véhicules à faibles émissions seront mis sur le marché".

Outre l'encouragement à des mesures fiscales - potentiellement dans le cadre d'un marché du carbone renforcé - la Commission européenne appelle par ailleurs à développer "à grande échelle" les infrastructures de recharge pour voitures électriques et à hydrogène : il faudrait construire 3 millions de points publics de recharge d'ici 2030.

"Nos ambitions sont réalistes. Le contexte politique a changé : on voit clairement une prise de conscience aux niveaux politique, industriel et du secteur des transports", a fait valoir lors d'une conférence de presse Frans Timmermans, vice-président de la Commission chargé du climat.

"On a des besoins en transports en augmentation, et en même temps, il faut réduire le fardeau environnemental... Il y a déjà des choses simples à changer : il y a par exemple une dizaine de vols par jour entre Bruxelles et Amsterdam, alors qu'il y a le train", a-t-il fait valoir.

De fait, Bruxelles prévoit que, d'ici 2030, les transports collectifs sur des trajets inférieurs à 500 km soient impérativement "neutres en carbone"... notamment en transférant davantage de fret et de passagers vers le rail.

L'UE entend doubler en dix ans la circulation des trains à grande vitesse et accroître de 50% le fret ferroviaire.

Dans le secteur aérien, la Commission mise sur la commercialisation d'avion gros-porteurs sans émissions d'ici 2035. En attendant, elle proposera de réduire les crédits carbone dont dispose le secteur aérien. Des navires "zéro émission" sont eux attendus sur le marché dès 2030.

 L'UE n'a cependant dévoilé dans l'immédiat aucune mesure concrète accompagnant sa feuille de route, qui fera l'objet de propositions soumises aux eurodéputés et Etats membres.

Les Vingt-Sept, réunis en sommet jeudi et vendredi, doivent adopter cette semaine un objectif de réduction de gaz à effet de serre de l'UE pour 2030.

Réactions

0 emission...incroyable....!!! Ca prend en compte bien évidemment l'absence d'émissions lors de la production des composants comme les batteries? ainsi que l'absence d'émisssions lors du transport des batteries (voire même des véhicules complets) depuis la chine? et également l'absence d'émissions pour la production de l'électricité (charbon, charbon....mon amour).
Et bien, je suis ravi de voir que nous avons su solutionner tous ces problèmes aussi vite. Heureusement qu'on n'a plus de voitures diesel !

Hum … Ceux qui militent aujourd’hui, en faveur du VE sont les enfants de ceux qui assuraient la promotion du Diesel, il n’y a pas si longtemps …

… En 2019, une étude, certes, diligentée par la CLEPA (l'association européenne des équipementiers automobile) faisait apparaître que si d’un coup de baguette magique le parc automobile européen se convertissait du jour au lendemain à l'électrique, le bénéfice en découlant serait de 0,7% des émissions mondiales de CO2 chaque année » voire à 0,4% compte tenu de l’exploitation des énergies fossiles (voir ci-dessous) ….
Faut il rappeler que l’Europe est responsable de 10% des émissions mondiales de CO2, tandis que la Chine, les États-Unis et l'Inde en représentent 66%...

… Il y a déjà bien longtemps sur ce site « hospitalier », Bruno Haas a bien exprimé que l’intérêt du VE se situait « essentiellement » en zone urbaine et assimilée, au sens il supprimait les rejets de CO2 et une partie des émissions polluantes pour le plus grand bénéfice du système respiratoire des populations urbaines et suburbaines (ce qui n'est pas si mal !) avec un bémol quand même … C’est qu’Il ne s’agissait pas d’une suppression totale mais d’un report sur le lieu de production de l’énergie et c’est bien là où le bât blesse …. (désolé, Bruno si je détériore quelque peu la clarté de votre propos)
Que l’union européenne lance un objectif du type « 30 millions de véhicules "zéro émission" » sur les routes d'ici 2030 relayé par un porte parole en la personne de Frans Timmermans, vice-président de la Commission chargé du climat est proprement SCANDALEUX !

C’est juste une incantation de technocrate à destination des « bobos aux frigos bien remplis » …
Pourquoi ?

En premier lieu et particulièrement parce que ces pseudos spécialistes du climat ne se préoccupent guère des conditions dans lesquelles l’électricité est produite en Europe … Et c’est bien là le cœur du problème…!

Notre pêcheur breton, Alain Boise le répète suffisamment sur cette « antenne » en invitant à consulter régulièrement le site electricityMap …Voir les disparités de la France avec les autres états membres de la communauté européenne en matière de production d’électricité …

Car l’Allemagne en arrêtant la production d’électricité de ses centrales nucléaires et en relançant la production des centrales à charbon a pris une sérieuse option contre la lutte contre le réchauffement climatique et pour longtemps … Que le 1er marché européen ait tourné le dos à l’énergie nucléaire est une hérésie …
Et le commissaire européen qui fera revenir l’Allemagne en arrière n’est pas né … Vu les coûts de ces revirements induits et la menace que fait peser la limitation énergétique sur l’activité économique, on ne voit pas bien ce qui pourrait faire bouger, de nouveau, l’Allemagne …
Dès lors comment reprocher à la Pologne ou à la Hongrie sa production de lignite, alors que le 1ère puissance économique européenne montre, si j’ose dire l’exemple … !

Que l’on arrête également de manipuler l’opinion avec le mythe de la production d’électricité avec des énergies renouvelables … Sans l’écarter dans le cadre du mix de la production d’électricité, elles ne peuvent remplacer la production massique à base d’énergie fossile qu’au prix d’investissements quasiment insupportables pour les finances des populations (surtout à la sortie éventuelle de la crise COVIDESQUE) … les cellules photovoltaïques et les éoliennes, c’est surtout intéressant lorsque l’on ne peut pas amener l’électricité par des lignes de transport … A Ouessant ou à Groix c’est certainement intéressant parce que ce sont des microcosmes qui peuvent en quelque sorte s’autoalimenter, ainsi … Je grossis le trait volontairement, bien sûr … Les unités de grande puissance des centrales photovoltaïques ou parc éolien de grande ampleur posent d’autres problèmes environnementaux … Tout n’est pas rose pour l’énergie dite « verte » …

En réalité en dehors de l’énergie d’origine nucléaire avec l’absence de rejet de CO2, seule l’hydroélectrique constitue une source intéressante au sens où elle est « décarbonée » en matière de lutte contre le réchauffement climatique … Encore faut il avoir une géographie qui le permette et que les « escrolos » n’y fassent pas obstacle

Donc continuez comme çà, « les gars …
Et bonjour le retour des pluies acides qui défrayèrent tant la chronique dans les années 70 et autres joyeusetés …
Et bonjour la casse sociale résultant de la conversion de l’industrie automobile thermique à l’électrification … Les poumons des « zurbains » seront peut-être impeccables mais dans quel état se trouveront les sociétés prétendument développées… ?

« On vous ment … On vous spolie » … Rien n’est simple en matière de lutte contre le réchauffement climatique !

PS : "on" aura compris que 'si' je ne suis pas spécialement "pour" le VE, je ne suis pas farouchement "contre", non plus, bien au contraire …
Faites donc l'économies d'admonestations inutiles !
.0)

Eh bin, cher Adeairix, quelle pêche ce matin !
Vous ne déformez pas du tout mes propos.
En effet, si TOUTES les voitures étaient électriques, la réduction de CO2 sur la planète serait ridiculement faible pour toutes les raisons que vous exposez on ne peut plus clairement.
C'est pourquoi il faut se cantonner aux VE en zone urbaine, pour des petits trajets souvent saturés par les embouteillages ou la citadine élec (ou H2, voir l'article sur la Mirai II) est parfaitement adaptée.
On voit aussi que les émissions de PF sont maintenant majoritairement dues aux pneus et aux freins. BMW se lance dans des sacs récupérateurs de PF situés sur les disques. Pour les pneus ce sera moins facile.

Enfin, votre phrase "Tout n’est pas rose pour l’énergie dite « verte » …" est formidable et me fait penser à ce dialogue entre un père et son jeune fils devant un prunier :
- Dis papa, c'est quoi ces fruits roses ?
- Ce sont des prunes noires mon chéri, elles sont roses parce qu'elles sont encore vertes.

Rien ne sert de viser indéfiniment si on se trompe de cible...
Je ne crois pas à la mort définitive du moteur thermique dans 10 ans.
Quelqu'un qui habite "à la campagne" (rien de péjoratif dans mes propos) et qui doit faire plusieurs dizaines de kilomètres par jour et n'a pas d'autre moyen de transport que l'individuel n'aura pas le choix surtout si ses moyens sont limités.
De l'ambition politique à la réalité du terrain...
;-(

Putaing...j'hallucine ils sont tous bons ce matin....et le reste de la journée aussi !!
Dans quatre ans je serais encore avec mon dérrière dans une hybride rechargeable (tout en faisant 80% de ville) ...et la face du monde n'aura pas changée !
Désolé tout le monde...vous avez le droit de me faire certains reproches...mais j'aurais pas gagné mais "éviter" de dépenser plus d'argent que prévu !!
Si tout le monde d'un coup commence à "éviter" de dépenser de l'argent de manière conne, les marketeurs auto (des feignants) seront les premiers à être au chômage dans cette industrie auto !!
Il faut savoir ce que vous voulez !!

Au fait..."30 millions de véhicules "zéro émission" sur les routes" c'est comme l’émission "30 millions d'amis" ....mais il faut ramasser les crottes dérrière !

@Clerion , Le 10/12/2020 à 14:29 : "Rien ne sert de viser indéfiniment si on se trompe de cible..."
Décidément beaucoup de jolies phrases aujourd'hui.
Entièrement d'accord avec vous Clerion.
Un exemple "terrain" de plus est celui des retraités -voyez à qui je fais allusion- qui font énormément d'allers & retours (genre Sèvres <=> Duingt au hasard) pour lesquels un 2008 Diesel est idéal, d'autant que la bagnole est souvent habitée par leurs petits-enfants avec siège bébé et autres cargaisons de fringues et de couches !
La voiture en question est également très gentiment prêtée aux enfants pour leurs weekends chez les parents de leur VA (Oléron, St Gildas, Paimpol, ...) Bein oui, yzont pas de bagnole, c'est dépassé ! Chuis vraiment une poire.

Le VE, en ville, etc.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Publi-rédactionnel

"Mesdames, osez l'auto !", un manifeste de l'association WAVE pour inciter les femmes à se lancer dans l'automobile

Depuis sa création en 2008, l'association WAVE – pour WoMen and Vehicles in Europe – promeut les métiers de l'automobile auprès des femmes, bénéficiant du soutien de grands noms du secteur (Renault, Volkswagen, Volvo, AVL, Faurecia, la Fiev, Michelin, Valeo, Total, Dekra, CNPA, la Plateforme de l’Automobile, Distinxion, Emil Frey France…). Chaque année, ce réseau professionnel remet son Trophée de la Femme de l'Année. En 2020, WAVE publie son premier livre, inspiré de ces Lauréates aux parcours riches et diversifiés.

Marchés - 30/01/2023

Seat et Cupra, championnes du leasing en 2022

La part des ventes aux particuliers financées en leasing (LOA ou LLD) continue de progresser en France. Elle a représenté 52% des immatriculations selon les données du SIV (traitement NGC Data). Seat et Cupra avec plus de 70% de leurs volumes sont les champions incontestés de cette technique de vente. Forte progression de Volkswagen et Skoda.