Publicité
Réseaux - 18/02/2021

Le CNPA interpelle l’Etat sur la poursuite des aides en 2021

Seules 30% des entreprises de l’automobile disent être en mesure de rembourser leur PGE cette année, selon une enquête du CNPA. L’organisation syndicale propose la mise en place d’un "prêt de consolidation" pour accompagner les TPE-PME du secteur.

Le CNPA interpelle l’Etat sur la poursuite des aides en 2021

"Le couvre-feu a réduit de 50% le trafic en concession", estime Francis Bartholomé, président du CNPA.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Les professionnels de l’automobile n’ont pas le moral, c’est ce qui ressort de l’enquête menée par le CNPA auprès d’un échantillon de 1.200 chefs d’entreprise : 75% d’entre eux ont le moral en berne, et pour cause : 63% pensent que la situation sera dégradée dans les prochains mois, tandis que 34% pensent qu’elle n’évoluera pas.

Les loueurs de véhicules sont les plus touchés en ce début d’année, avec une baisse de 60% des réservations, mais tous les professionnels de l’automobile sont aussi impactés par le couvre-feu. "En semaine, les clients viennent généralement le soir après le travail, alors le couvre-feu a réduit de 50% le trafic en concession", estime Francis Bartholomé, président du CNPA.

Parallèlement, arrivent les échéances des premiers PGE accordés alors que seulement "30% des entreprises disent être en mesure de rembourser leur prêt cette année et que 30% d’entre elles déclarent n’avoir aucune visibilité sur leur capacité à rembourser le PGE", indique l’enquête du CNPA. Selon le sondage, 30% des professionnels de l’auto ont souscrit un PGE.

"Il est indispensable que le Gouvernement se positionne et clarifie les modalités de soutien aux entreprises au cours des prochains mois. Des solutions doivent être trouvées pour accompagner les TPE et PME, telles que la mise en place d’un «prêt de consolidation» garanti par l’Etat et amortissable sur 10 ans, ou la possibilité, pour les PGE non consommés, de les rembourser sans intérêt à l’issue de la période de différé de 2 ans", propose le CNPA.

L’organisation syndicale regrette en outre que le Plan de Relance ne serve pas à accompagner la transformation des TPE-PME des services de l’automobile alors qu’il finance largement les PME de l’industrie. Le CNPA a pris le problème à bras le corps et lancé plusieurs actions pour "promouvoir auprès du Gouvernement des projets éligibles au Plan de Relance et ciblés sur l’écosystème des services de l’automobile et de la mobilité, à savoir la digitalisation, la transition écologique et la compétitivité des entreprises", explique Francis Bartholomé.

Et de rappeler l’importance que jouent les services de l’automobile sur l’emploi des jeunes : "En dépit des difficultés, on comptait 31.000 jeunes en contrats d’apprentissage en septembre 2020, soit une augmentation de 12% par rapport à l’année 2019", rappelle le président du CNPA.

 

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Quelle purge en perspective,vite un audit,on annonce un Septembre rouge dans les tribunaux de commerce,tenez bon!!!

Alain Boise, Le 18/02/2021 à 07:02

Non, c'est septembre noir et octobre rouge..
;0))

Lucos , Le 18/02/2021 à 09:51

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 18/02/2021

Catégorie Réseaux

Les pneus 4 saisons ont fait mieux que les pneus hiver en 2020

Pour la première fois, en 2020, davantage de pneus 4 saisons (+5%) ont été vendus que de pneus hiver (-32%). Ils ont représenté 14% des ventes contre 11% pour les pneus hiver qui ont subi une météo défavorable et n'ont pas profité de l'entrée en vigueur de la loi Montagne II.

24/02/2021

Euromaster France n’a perdu que 10% de chiffre d’affaires en 2020

Grâce à l'activité VI, qui représente la moitié de son chiffre d'affaires, Euromaster France a amorti la chute des ventes de pneus tourisme, enregistrant un recul de seulement 10% en 2020. Il souhaite recruter massivement de nouveaux franchisés ainsi que 400 nouveaux salariés cette année.

24/02/2021