Publicité
Publicité
Constructeurs - 12/10/2023

Le constructeur de véhicules électriques chinois WM Motor a déposé le bilan

Par AFP

Le constructeur de véhicules électriques chinois WM Motor a déposé le bilan

Le constructeur de véhicules électriques chinois WM Motor a annoncé avoir déposé le bilan, dans un contexte de concurrence féroce sur le plus grand marché automobile du monde, mais le groupe affirme miser sur une restructuration.

Dans un communiqué publié mardi sur les réseaux sociaux, WM Motor explique qu'il a dû faire face ces dernières années à "un contexte d'exploitation difficile", citant la pandémie de Covid-19, la contraction du marché des capitaux, le coût des matières premières et un manque général de fonds pour expliquer son dépôt de bilan.

WM Motor précise avoir déposé une demande de restructuration, qui, selon lui, "attirera des investisseurs stratégiques du monde entier".

"Nous renaîtrons de nos cendres et nous reprendrons la voie du développement, plus sains et plus forts", a-t-il assuré.

WM Motor était considéré comme un des constructeurs à très fort potentiel, bénéficiant du soutien des géants chinois de l'internet Baidu et Tencent.

Les analystes du secteur soulignent que la Chine, leader mondial dans le développement des véhicules électriques, a vu éclore un grand nombre de marques, qui se trouvent toutefois confrontées à la faiblesse des dépenses de consommation sur le marché intérieur, ce qui rend la tâche particulièrement difficile pour les sociétés nationales.

Le pays compte une centaine de marques de véhicules électriques, selon la société d'études de marchés Counterpoint Research.

Réactions

... WM motor a oublié les punaises de lit dans la collection des justifications de cette faillite ...

En attendant le phénix, les dirigeants de WM (motor) sont en train de vérifier ce principe "Coluchien" si essentiel :
"Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'en achètent plus pour que çà ne se vende pas" (ou quelque chose de ce genre).

Au delà...j'ai cru comprendre que la consommation des Chinois avait un petit coup de mou, malgré la sortie de pandémie (...) et que le quasi grand timonier ne voulait pas mettre en place des mesures de soutien pour risque de déséquilibres éco et cause d'endettement massif. Çà nous change un peu de ce qui se passe en Gaule ...

A propos du vraisemblable ménage parmi la centaine de marques au profit des plus costauds... Probablement, ceux qui comptent un "honorable petit Tavares" parmi leur board devraient s'en tireront mieux que les zautres (?).
;0)

vu les produits de WM, on ne les regrettera pas.

J'entends des gens qui disent que c'est une bonne nouvelle.
Mais les gens sont méchants (dixit Fernand).

... Les "produits" de WM ? ...
Pour ma part je les regrette ...surtout après deux sessions effectuées en spider 905.
RIP Gérard Welter ...

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Enormes, les normes !

Aujourd’hui, je prends la mesure d’un phénomène qui prend une ampleur préoccupante. Du moins j’essaye…

Publi-rédactionnel

Face aux défis du marché automobile, comment déstocker ses véhicules rapidement en cette fin d’année ?

Entre les stocks de véhicules qui reviennent à la normale et la pression grandissante des agios financiers dus à la hausse des taux, les concessionnaires sont confrontés à des défis majeurs qui impactent directement leur rentabilité. Dans ce contexte tendu, comment donner un souffle nouveau à ses ventes et alléger ses stocks de manière efficace ? La réponse réside peut-être dans des solutions marketing et événementielles…

Marchés

PLF 2024 : la décote de 5% du malus des véhicules d’occasion importés, contraire aux règles européennes ?

Dans le cadre du projet de loi de finances 2024 (PLF 2024) le gouvernement prévoit de diviser par deux la décote annuelle du malus pour les véhicules importés qui passerait ainsi de 10% à 5%. Cette disposition pourrait être considérée comme une atteinte à la libre circulation des biens au sein de l’UE. Au moins une plainte a déjà été déposée à la Commission européenne. Explications.