Publicité
Publicité
Constructeurs - 12/10/2023 - #Stellantis

Batteries : Stellantis et Samsung investiront 3,2 milliards de dollars dans leur deuxième "gigafactory" américaine

Par AFP

La coentreprise réunissant le constructeur Stellantis et le géant de la tech Samsung investira plus de 3,2 milliards de dollars dans la construction de sa deuxième giga-usine de batteries pour voitures électriques aux Etats-Unis, ont annoncé les deux groupes mercredi.

"La coentreprise StarPlus Energy investira plus de 3,2 milliards de dollars pour implanter sa nouvelle usine de batteries sur le même site que celle actuellement en cours de construction", est-il annoncé dans un communiqué commun.

Le constructeur automobile franco-italo-américain et le géant sud-coréen de la tech construisent actuellement une première "gigafactory" à Kokomo (Indiana), pour un investissement initialement évalué entre 2,5 et 3,1 milliards de dollars.

Ils avaient déjà annoncé fin juillet avoir pour projet de construire une deuxième usine, sans préciser alors ni le montant d'investissement, ni son emplacement.

"Samsung SDI, l'État de l'Indiana et la ville de Kokomo ont présenté des arguments solides pour l'implantation de notre sixième gigafactory à Kokomo", explique dans le communiqué le directeur des opérations pour l'Amérique du Nord Mark Stewart.

"L'investissement total prévu pour les deux usines s'élèvera à plus de 6,3 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros) et permettra la création de 2.800 nouveaux emplois au total", précise le communiqué. Le montant d'investissement pour la première usine se situe donc dans la fourchette haute de ce qui était initialement envisagé. 

Samsung et Stellantis ont confirmé que le démarrage de la deuxième usine "est prévu début 2027" et qu'elle "aura une capacité de production annuelle de 34 gigawattheures" (GWh), portant la capacité de production annuelle des deux sites à 67 GWh.

Les véhicules des marques Stellantis alimentés par des batteries Samsung SDI issus de ces usines joueront "un rôle essentiel dans notre volonté d'offrir des solutions de mobilité sûres, propres et abordables pour tous et pour atteindre notre objectif de neutralité carbone d'ici 2038", affirme M. Stewart.

Stellantis veut vendre 50% de voitures électriques aux États-Unis d'ici 2030, avec 25 lancements de nouveaux véhicules prévus. L'entreprise compte donc s'assurer de la disponibilité "d'environ 400 GWh de capacité de batterie" sur cette période.

Réactions

Tousse à cent balles, ou tout ça s'emballe ?
;-)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Enormes, les normes !

Aujourd’hui, je prends la mesure d’un phénomène qui prend une ampleur préoccupante. Du moins j’essaye…

Publi-rédactionnel

Face aux défis du marché automobile, comment déstocker ses véhicules rapidement en cette fin d’année ?

Entre les stocks de véhicules qui reviennent à la normale et la pression grandissante des agios financiers dus à la hausse des taux, les concessionnaires sont confrontés à des défis majeurs qui impactent directement leur rentabilité. Dans ce contexte tendu, comment donner un souffle nouveau à ses ventes et alléger ses stocks de manière efficace ? La réponse réside peut-être dans des solutions marketing et événementielles…

Marchés

PLF 2024 : la décote de 5% du malus des véhicules d’occasion importés, contraire aux règles européennes ?

Dans le cadre du projet de loi de finances 2024 (PLF 2024) le gouvernement prévoit de diviser par deux la décote annuelle du malus pour les véhicules importés qui passerait ainsi de 10% à 5%. Cette disposition pourrait être considérée comme une atteinte à la libre circulation des biens au sein de l’UE. Au moins une plainte a déjà été déposée à la Commission européenne. Explications.