Autour de l'auto - 19/09/2019

Le "J’accuse" de François Zimeray, avocat de Carlos Ghosn

Dix mois après son arrestation, Carlos Ghosn n’a toujours pas accès à son dossier. Même s’il n’est plus en prison, il reste privé de liberté. Nous avons rencontré François Zimeray, l’un de ses avocats, qui nous a détaillé la situation de son client.

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Accédez aux actualités de plus de 7 jours en choisissant l’offre de votre choix :
à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

2.5 € HT

Pack 10 Actualités

Profitez d'un accès illimité aux actualités de plus de 7 jours en adhérant au Club autoactu.com.

Découvrez notre abonnement Club Autoactu.com.

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/09/2019

Franck Ropert inaugure le premier Seat City Store à Orléans

Franck Ropert, dirigeant du groupe Welcomcar, a inauguré hier soir une boutique dédiée à Seat et Cupra dans le centre historique d’Orléans. L’objectif est de générer une quarantaine de ventes additionnelles mais aussi d’offrir des services nouveaux à sa clientèle.

Réseaux

Europe : le marché automobile s'est contracté (-8,6%) en août

Après une légère progression (+1,2%) en juillet dernier, le marché automobile en Europe enregistre un repli (-8,6%) avec 1,074 million d'unités en août. Cette baisse est surtout due au fait que la même période de l'an dernier avait été marquée par la hausse artificielle en juillet (+10,5%) et en août (+31,2 des immatriculations, avant l'entrée en vigueur du WLTP en septembre.

Marchés

SPID valorise le stock mort d’accessoires des concessions

La startup SPID met en place une solution e-commerce pour permettre aux concessionnaires de vendre avec une remise leurs accessoires en stock mort à des particuliers plutôt que de s’en débarrasser. Elle sera présente à Equip Auto du 15 au 19 octobre, vous pouvez demander un rendez-vous sur leur site : https://www.spid-tech.com/equip-auto-2019.

Publi-rédactionnel

Catégorie Autour de l'auto

Le coronavirus, un poison pour les mobilités partagées

(AFP) - Autopartage, covoiturage, vélos et trottinettes en libre-service... L'idée de partager les objets de mobilité est-elle morte avec le coronavirus ? Le risque est réel si s'installe la peur de s'infecter en touchant des surfaces contaminées ou en respirant le même air qu'un inconnu.

05/05/2020