Constructeurs - 02/10/2020

Le nouveau patron de Ford engage une refonte des opérations et de la direction

(AFP) - Tout juste arrivé à la tête de Ford, Jim Farley a annoncé jeudi une réorganisation des activités ainsi que l'arrivée d'un nouveau directeur financier pour redynamiser un groupe qui peine à convaincre les investisseurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

Nommé en août, Jim Farley souhaite agir "avec urgence pour redresser les activités automobiles" du groupe, "en améliorant la qualité, en réduisant les coûts et en accélérant la restructuration des entreprises sous-performantes", souligne un communiqué.

Ses prédécesseurs, Mark Fields de 2014 à 2017 et Jim Hackett de 2017 à 2020, avaient déjà lancé des restructurations et cures d'austérité pour espérer être aux avant-postes d'un paysage automobile dominé par la demande des Américains pour de plus gros véhicules, tout en étant bousculé par l'arrivée des véhicules électriques.

Mais à Wall Street, l'action Ford a perdu environ la moitié de sa valeur sur les cinq dernières années au moment même où un groupe comme Tesla s'envolait en Bourse.

"Au cours des trois dernières années, sous la direction de Jim Hackett, nous avons fait des progrès significatifs et avons ouvert la porte pour devenir une entreprise dynamique et en croissance rentable", a déclaré M.

Farley dans le communiqué. "Il est maintenant temps de foncer à travers cette porte", a-t-il ajouté.

Il souhaite entre autre allouer plus de ressources aux activités et franchises réussissant le mieux et étendre ses offres commerciales en proposant des services informatiques fidélisant les clients et apportant des revenus réguliers.

Ford veut aussi accentuer ses efforts dans l'électrique, en proposant des modèles sur ses lignes Transit, F-Series, Mustang, Lincoln et sur les SUV.

Le groupe cherche également à mettre en vente des véhicules moins chers.

Pour ce faire, Ford a engagé des changements dans ses opérations, notamment en s'organisant autour de trois grandes directions régionales: les Amériques et l'international, l'Europe et la Chine.

Le groupe a aussi effectué des changements à la direction, avec entre autres l'arrivée de John Lawlor au poste de directeur financier. Il remplace Tim Stone, qui va partir travailler pour l'entreprise de logiciels d'intelligence artificielle ASAPP. Agé de 54 ans, M. Lawlor est depuis 30 ans dans la compagnie.

"John connaît notre entreprise à fond, a une vision claire et une grande ambition de ce que Ford peut devenir, et exprime ce qui est nécessaire pour y parvenir", a commenté M. Farley. "En tant que directeur financier, il s'assurera que nous avons les moyens de financer ces ambitions", a-t-il ajouté.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

1966 est déjà loin ...
En Europe, après la tentation du repli la marque à l'ovale bleu propose la plupart du temps de très bons produits ...La firme est encore présente sur le terrain des sportives abordables avec les ST Fiesta, Focus et maintenant Puma quand d'autres confrères généralistes ont plus que tendance à "jeter les gants".
Elle mérite beaucoup mieux (un peu comme Opel il y a quelques temps) que l'ultra spécialisation sur les VUL même si "çà aide à payer les factures".
Plus généralement, il me semble (je peux me tromper) que Ford est un peu mieux préparée que GM pour affronter la transition que vit le marché automobile. Quant à la course du cours de l'action au Nasdaq, c'est certes un indicateur ... Sans rattraper Tesla, gageons qu'il pourrait connaître une embellie dans les mois qui viennent dans la continuité du travail entrepris sur différents plans

Accessoirement, je n'aime pas trop sa "manie" à convertir les coupés en SUV (sic la E Mustang, et le Puma mild hybride, récemment) ... Ils n'ont pas encore fait le coup de la "E Capri" mais qui sait ?
;0)

Ade Airix, Le 02/10/2020 à 10:02

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/10/2020

Le marché automobile français réalise en septembre avec -3% une performance honorable compte tenu du contexte

Avec 168.292 immatriculations (VP) en septembre le marché automobile français est en baisse à -3%. Dans le contexte actuel, c’est une performance honnête d’autant que les immatriculations des entreprises sont en hausse (+5,9%) et les ventes aux particuliers à "seulement" -1,2%, selon les données d’Autoways. Les évolutions sont très contrastées selon les marques.

Marchés

Le marché de l’occasion toujours très dynamique, avec un bond de 20% en septembre

Que ce soit les VO récents (moins de 5 ans) ou anciens, le marché de l’occasion confirme sa forte dynamique, avec un gain de 20% pour les deux catégories en septembre. Et ce, malgré un manque de disponibilités sur les VO de moins d’un an qui fait chuter cette catégorie de 4,5%. A noter enfin que sur 9 mois, les ventes de VO de plus de 15 ans sont repassées dans le vert (+0,5%).

Marchés

Le groupe GCA vise 10 à 15% des ventes de Toyota en Belgique

C’est officiel depuis le 1er octobre, le groupe GCA a repris ses première concessions Toyota en Belgique, à Mouscron et Tournai. Devrait suivre, en janvier 2021, la reprise du site de Charleroi puis d’autres, dans le but déclaré de peser entre 10 à 15% des ventes de Toyota en Belgique.

Réseaux

Taxation de l’automobile au poids, l’Etat menace de faire passer sa lettre de licenciement à l’industrie automobile

Les gouvernants ont lâché les élastiques et parlent de taxer les voitures au poids, comme pour le pâté et la ferraille. Une semaine après le veto de Bercy et les oppositions de Bruno Le Maire, le doublement des hautes tranches du malus pourraient toutefois être accompagné d’une taxation au poids.  En pleine épidémie de Covid alors que les centres de réanimations sont de nouveau proches de la saturation, le gouvernement n’a rien trouvé de mieux pour remplir les rues de gilets jaunes que de tirer encore un peu de lait des automobilistes.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Harley-Davidson lance une société de vélos  électriques

(AFP) - Harley-Davidson, mondialement connu pour ses grosses motos, a lancé une société dédiée aux vélos électriques, une façon pour le groupe américain dont la clientèle est vieillissante de se donner un coup de jeune.

30/10/2020

Les véhicules électrifiés de PSA, plus profitables que prévu

Rassuré sur la contribution aux profits de ses gammes de véhicules électriques et hybrides rechargeables, le groupe PSA a annoncé un changement de doctrine sur leur volume de production, a dit Philippe de Rovira, directeur financier du groupe.

29/10/2020

Fiat Chrysler Automobiles renoue avec les bénéfices au 3e trimestre

(AFP) - Victime au premier semestre de l'effondrement du marché sous l'impact de la pandémie, le constructeur italo-américain Fiat Chrysler Automobiles, qui doit fusionner avec le français PSA, a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre, avec un résultat meilleur qu'attendu.

29/10/2020