Publicité
Publicité
Constructeurs - 17/02/2021

Le réseau Scania France sort bénéficiaire de l’année 2020

Malgré des ventes VN en baisse de 34%, le réseau Scania France a bien résisté en 2020, grâce à la progression de son activité VO et de son chiffre d’affaires atelier. En 2021, les efforts porteront sur le déploiement des véhicules à énergie alternative qui représentaient déjà plus de 8% de ses volumes en 2020.

Le réseau Scania France sort bénéficiaire de l’année 2020

Scania France, qui couvre 57% du territoire avec ses succursales, a créé un nouveau site à Reichstett (67), en ce début d’année 2021, en remplacement des installations de Sausheim .

Auteur : Marin  Prévôt

Partager cet article

Le marché européen du poids lourds a baissé de 28% en 2020 à 232.000 unités. Second du marché en 2019 (avec 18,7% de parts de marché), le constructeur Scania a perdu une place en 2020, ex-aequo avec DAF, derrière Mercedes (18,1%) et Volvo (16,6%). Sa part de marché est ainsi retombée à son niveau de 2018, à 16,2%.

En France, le constructeur suédois a vu ses ventes baisser de 34%, à 4.797 véhicules neufs immatriculés, sur un marché qui a baissé de 26,2% (à 36.474 unités).

L’activité de sa filiale Scania Finance en a fait les frais, avec un nombre de financements divisé par deux (1.110 véhicules neufs), pour une production de 161 millions d’euros (-41%). Cette forte baisse s’explique aussi par les efforts qu’a réalisés l’établissement pour accompagner ses clients pendant la crise : "Scania Finance a renégocié 42% de ses contrats et décalé 20 millions euros de loyers", souligne Florent Salce, président de Scania Finance.

Progression de l’activité VO et de l’après-vente

Les chiffres de Scania France ne sont pas tous dans le rouge. Ainsi, la création de structures de vente dédiées au véhicule d’occasion a permis de faire progresser les volumes de 17% en 2020 et d’en financer 27% de plus (370 dossiers).

L’activité après-vente est aussi en positif, grâce à la progression du parc 10 ans de 1.200 véhicules en 2020, à un total de 42.624 camions (+2,7%) et 1.016 bus et cars (+6,3%). Ainsi, le chiffre d’affaires main d’œuvre a pu augmenter de 3,5% et le CA Pièces de 2,2%.

"Malgré le creux d’activité lors du premier confinement en mars, les huit investisseurs Scania tirent leur épingle du jeu et sortent bénéficiaires de l’année 2020", se félicite Yves Thépaut, directeur réseau et stratégie de Scania France.

La crise n’a pas non plus empêché le réseau de poursuivre ses investissements, avec un total de 25 millions d’euros consacrés notamment à la création de nouveaux sites (Annecy, Morlaix, Compiègne, Vannes, Brignoles).
Du côté des succursales Scania, un nouveau site a été créé à Reichstett (67) en ce début d’année 2021, en remplacement des installations de Sausheim (67), et "il y aura un nouveau point de service en région parisienne à côté de Trappes vers septembre, et il n’est pas exclu qu’une ouverture en Corse se fasse cette année", révèle Yves Thépaut.
L’année 2020 a surtout été marquées par la filialisation de Ponthou PL basé à Alençon (61), Laval (53) et au Mans (72), élargissant le territoire couvert par les succursales Scania à 57% du marché VN (contre 53% avant le rachat).

Des ambitions environnementales

En 2021, Scania France veut renforcer ses positions sur les camions et bus à énergie alternative. Déjà en 2020, le constructeur se distinguait par une part de 8,15% d’énergies "vertes" (gaz, éthanol, électrique) dans ses ventes, contre 3,8% pour l’ensemble des constructeurs en France.

En 2025, les ambitions du groupe Scania sont de réduire de 20% (par rapport à 2015) les émissions de CO2 dans l’utilisation de ses produits. Cela passe par la réduction du Diesel dans son mix, la formation des conducteurs à l’écoconduite, et surtout par la montée en puissance de l’électrique et du gaz. En ce début d’année, le gaz représente déjà 17% des ventes de Scania en France.

En 2021, les objectifs de ventes de Scania France sont de 6.000 camions, soit un rebond de 25% par rapport au niveau d’immatriculations de 2020.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 17/02/2021

Catégorie Constructeurs

La pénurie de puces pourrait durer deux ans, selon Volkswagen

(AFP) - L'actuelle pénurie mondiale de puces électroniques qui plombe l'industrie automobile pourrait durer "jusqu'à deux ans" en raison d'un manque structurel de capacités de production, a affirmé jeudi un responsable du constructeur allemand Volkswagen.

11/06/2021

Plan de licenciements au CCFA

Le CCFA qui représente les intérêts des constructeurs automobiles français licencie 8 personnes et transfère une partie de ses missions et de ses effectifs à la PFA.

11/06/2021

Dieselgate : Peugeot et Citroën mis en examen à leur tour en France

(AFP) : Après Volkswagen, Renault et Peugeot, Citroën a également été mis en examen en France dans l'enquête sur la fraude aux contrôles antipollution des anciennes générations de moteurs diesel, a annoncé jeudi Stellantis, maison-mère du constructeur français.

11/06/2021