Publicité
Publicité
Société - 04/06/2021

Les vieux véhicules progressivement interdits dans les grandes villes

(AFP) - La métropole du Grand Paris a banni depuis mardi les véhicules Crit'Air 4 et plus, pour limiter les émissions de gaz toxiques. Cette mesure devrait progressivement être appliquée dans toutes les grandes agglomérations de France.

Auteur : AFP

Partager cet article

Les voitures, deux-roues et utilitaires légers classés Crit'Air 4, Crit'Air 5 ou non classés ne peuvent plus circuler la semaine entre 8H00 et 20H00, hors jours fériés.

L'interdiction, qui était déjà en place dans la capitale, concerne désormais une soixantaine communes situées à l'intérieur de l'A86. Elle est également valable pour les véhicules de location ou ceux immatriculés à l'étranger.

Concrètement, les voitures Diesel Euro 1, 2 ou 3, immatriculés avant le 31/12/2005, et les voitures essence immatriculés avant le 31/12/96 ne peuvent pas circuler. Sont aussi concernés les deux-roues motorisés d'avant juillet 2004.

Pour les poids-lourds, autobus et autocars, cette interdiction est valable tous les jours de 08H00 à 20H00.

Contrôles "pédagogiques"

Les véhicules particuliers contrevenants risquent une amende de troisième classe, soit 68 euros, et les poids-lourds, bus et autocars une amende de quatrième classe (135 euros).

Mais les contraventions ne devraient pas pleuvoir dans l'immédiat. "Les collectivités prévoient toutes des phases de contrôles pédagogiques", a indiqué le ministère de la Transition écologique. "Nous sommes dans une phase d'information et de sensibilisation face à ce nouvel objet".

Selon un sondage publié par le Conseil des professions automobiles (CNPA), 60% des Français ignoraient fin mai ce qu'est une Zone à faibles émissions (ZFE).

La vidéo-verbalisation a été "écartée par les collectivités", mais des travaux sont en cours pour "homologuer des radars", a précisé le ministère.

Dépollution urbaine

Le Grand Paris vise avec ces mesures "l'amélioration de la qualité de l'air et la lutte contre la pollution", alors que la source principale d'émissions d'oxydes d'azote à Paris est le trafic routier.

Selon une étude de l'Observatoire régional de santé, la mise en place de la ZFE permettrait notamment d'éviter 80 décès par an en Ile-de-France et de faire baisser les cas d'asthme chez les enfants.

Depuis une quinzaine d'années, plus de 230 ZFE ont éclos à travers l'Europe.

A Bruxelles ou Anvers, il faut s'enregistrer en ligne et payer un forfait si votre véhicule est trop polluant. A Londres, le péage urbain est augmenté d'une pénalité pour les voitures les plus polluantes, pour un total de 27,50 livres par jour (une trentaine d'euros).

Interdiction progressive

Quatre ZFE existent déjà en France (métropole de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole, Ville de Paris et Grand Paris). Sept nouvelles zones sont en train de s'y ajouter, autour d'Aix-Marseille, Nice, Toulon, Toulouse, Montpellier, Strasbourg et Rouen.

D'ici à 2025, le dispositif des ZFE doit également être étendu à toutes les agglomérations de plus de 150.000 habitants, soit 35 nouveaux territoires.

Chaque zone gère son calendrier, sous supervision de l'Etat. Strasbourg prévoit de bannir les véhicules sans vignette et les Crit'Air 5 en janvier 2023, puis d'interdire les véhicules diesel en 2028. Toulouse a reporté la mise en place de la ZFE à fin 2021, et Marseille à 2022. Lyon prévoit de bannir le Diesel d'ici à 2026.

Le Grand Paris prévoit d'étendre progressivement les restrictions aux véhicules classés Crit'Air 3 à partir du 1er juillet 2022, et aux Crit'Air 2 en 2024.

Dérogations

L'interdiction de circuler dans le Grand Paris ne s'applique pas aux porteurs d'une carte "mobilité inclusion" comportant la mention "stationnement pour les personnes handicapées", ni aux véhicules de collection, de secours, ou aux véhicules utilisés pour approvisionner les marchés, ou pour des déménagements, des événements culturels ou des tournages.

La métropole prévoit également des dérogations jusqu'en juin 2022 pour les professionnels impactés par la crise sanitaire, sur justificatif.

Primes à la transition

Le gouvernement et les collectivités ont été accusées d'exclure les automobilistes les plus pauvres.

"Contraindre 12 millions d'automobilistes à changer de véhicule, en moins de trois ans, nous semble être une aberration", a protesté la fédération des artisans de l'automobile (FNA) dans un communiqué, citant "le prix élevé des véhicules électriques, l'absence d'offre sur le marché de l'occasion ou la baisse des aides du gouvernement".

La Fédération des motards en colère a manifesté samedi pour demander que tous les deux-roues soient autorisés à circuler.

Le gouvernement comme la métropole du Grand Paris soulignent que de nombreuses aides ont été mises en place, allant pour le moment jusqu'à 19.000 euros pour un véhicule.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Inadmissible qu'une voiture de "collection" (mon œil !) de 30 ans soit admise quand d'autres de 16 ans sont interdites .
;0)

Lucos , Le 04/06/2021 à 07:19

@ Lucos,
Ne mélangez pas SVP carte grise collection et véhicule de plus de 30ans en carte grise normale. Je fais partie de cette dernière catégorie et je respecterai les interdictions de circuler dans les grandes villes quand cela sera applicable, comme les autres véhicules en carte grise normale.

Clerion , Le 04/06/2021 à 08:23

Pic de pollution à Paris lors du premier confinement. Pas une seule bagnole en circulation.
Quelle foutaise !

Bruno Haas, Le 04/06/2021 à 09:39

Clérion,
1. Il s'agit de diminuer la pollution dans ces zones, donc soyons logiques et évitons déjà d'autoriser tous les véhicules sans catalyseurs de continuer à circuler alors qu'on interdit des véhicules catalysées avec 3 générations d'EuroX de différence et qui émettent en proportion jusqu'à 100 fois moins de polluants. Donc une seule voiture dite de collection va polluer comme 100 véhicules... Ceci est une aberration totale et il faut qu'un député intelligent mette vite son nez là dedans pour proposer une correction indispensable du règlement !
2. Nous savons bien que sur Paris 90% des demandes de CG collection ne sont uniquement que pour contourner les interdictions et depuis l'annonce de ces ZFE les appels à notre service homologation ont triplé et les clients indiquent clairement que c'est pour continuer à rouler dans Paris. Certains même revendent leur Euro3 pour acheter une vieillerie qui roule, mais qui n'est pas interdite en ZFE. On croit rêver.
Nous refusons d'ailleurs de cautionner une telle exploitation réglementaire inadmissible, refusons de délivrer quoi que ce soit pour le permettre et renvoyons vers la FFVE qui ne vérifie que la date de la CG et donne les documents à tout le monde pour passer en collection.
;0(

Lucos , Le 04/06/2021 à 09:51

Oui, utiliser la CGC pour contourner les règles de circulation dans les ZFE n'est pas tolérable.
Non, la CGC est à mon avis indispensable pour des véhicules particuliers.
Par exemple, une avant-guerre ne peut pas passer en CG normale car il n'y a pas de gravage de numéro de chassis...
Certains véhicules ne peuvent pas non plus passer en réception à titre isolé car il n'y en a pas eu assez de mis en circulation sur notre territoire.
Faut-il pour autant interdire à ces propriétaires de circuler sur nos routes ?
Vaste débat...

Clerion , Le 04/06/2021 à 11:03

Je ne suis pas du tout contre les véhicules en "collection", faisant d'ailleurs partie du club, mais contre les abus de cette utilisation découlant de réglements débiles.
;0)

Lucos , Le 04/06/2021 à 11:22

On est d'accord Lucos !
Je fais moi aussi partie d'un club multimarques de plus de 80 membres et nous avons vraiment de tout quand on parle de véhicules de collection.
Populaire, prestige, avant et après-guerre, yougtimers années 80 et moins depuis quelques années.
C'est du temps à passer pour l'entretenir, avoir des pièces, mais quand on est passionné, on assume.
Très bon week-end à tous...
Avec une petite sortie (?) si le beau temps est de la partie pour profiter de mon grand toit ouvrant entre autres.. et rentrer le soir avec les vêtements imprégnés de l'odeur de la voiture.
Toute une époque...
;-)

Clerion , Le 04/06/2021 à 12:45

Ou comment provoquer le retour des GJ, des BR et des SC !

Bruno Haas, Le 04/06/2021 à 15:38

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/06/2021

Drivers, start your engines ! Un week-end à l’Indy 500

Les 500 miles d’Indianapolis sont à la hauteur de leur réputation. Depuis plus de 5 ans, tout le monde me parlait de cette course mythique, de la qualité de l’événement, de sa simplicité, de l’émotion qu’il procure. Il arrive d’être déçu quand on vous survend quelque chose. Je dois admettre que l’Indy 500 est à la hauteur de sa réputation.

Analyse

Catégorie Société

La Feda fait campagne contre les "Zones à Forte Exclusion"

Branle-bas de combat contre les ZFE ! La Feda a lancé une grande campagne de communication dans la presse régionale pour demander un report et l’association Eco-entretien essaye de faire passer un amendement auprès des sénateurs pour obtenir une dérogation.

18/06/2021

Ne dites pas véhicule "autonome" mais "à conduite automatisée"

(AFP) - Il ne faudrait pas parler de véhicule "autonome" mais plutôt d'un véhicule "à conduite automatisée" pour que les conducteurs se sentent toujours responsables, selon un avis publié vendredi par des experts de l'éthique du numérique à la demande du gouvernement français.

25/05/2021

Zone à Faibles Emissions : qu’en pensent les Franciliens ?

Les habitants de la Métropole du Grand Paris sont invités à se prononcer sur le projet de renforcement de la Zone à Faibles Emissions (ZFE) prévu en juin prochain, dans le cadre d'une consultation citoyenne publique accessible en ligne.

11/03/2021