Réseaux - 19/05/2020

Malgré le rebond des immatriculations VN et VO, l’inquiétude reste de mise

Avec l'immatriculation des véhicules en attente de livraison, les marchés VN et VO semblent repartir mais en réalité la fréquentation des points de vente reste modeste. Plus de la moitié des distributeurs automobiles envisageraient un plan de restructuration, selon le CNPA qui présentera un plan de relance en ce début de semaine.

Malgré le rebond des immatriculations VN et VO, l’inquiétude reste de mise

Les immats VN à particuliers ont rebondi de 12% la semaine dernière mais la fréquentation et les prises de commande restent modestes, selon le CNPA qui en appelle à un retour à la prime à la conversion d'avant juillet 2019.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Après s’être effondrées de 85% pendant la période de confinement, les immatriculations de voitures ont repris au cours de la semaine de réouverture des concessions, du lundi 11 mai au vendredi 15, totalisant 11.298 immats VN à particuliers, en hausse de 12%, et 5.970 immats VN aux entreprises (dont LLD), en hausse de 14,5%  selon les données Autoways. Seules les immatriculations des loueurs courte durée n’ont pas rebondi, toujours en recul de 85% (à 880 immats contre 5.900 un an plus tôt).
Le marché des VO récents (de moins de 5 ans) s’est également redressé, marquant une progression de 5,2%, à 29.777 immatriculations.
Ces chiffres montrent que les distributeurs ont recommencé à livrer  les véhicules commandés mais ne traduisent pas l’activité réelle de prise de nouvelles commandes. Selon le CNPA, "Au bout d’une semaine de reprise, on constate une fréquentation modeste dans les concessions automobiles, que ce soit pour la vente de VO ou de VN : les commandes de véhicules d’occasion restent faibles, en dépit des stocks très importants et des offres qui sont faites par les professionnels ; d’importantes disparités existent en matière de vente de véhicules neufs, notamment en fonction des régions, avec une meilleure situation cependant en Ile-de-France".

51% des décisions d'achat reportées à plus de 12 mois

L’inquiétude reste de mise au regard d’une enquête de l’institut OpinionWay citée par le CNPA. Elle indique en effet que, "parmi les 39% de Français qui comptent changer de voiture, 51% reportent leur décision d’achat à plus de 12 mois". Point positif : 62% des Français estiment en revanche que la crise sanitaire favorise le retour en grâce de la voiture (face à la crainte de prendre les transports en commun).
L’activité d’après-vente est plus soutenue, avec l’impératif d’entretien après deux mois de fermeture. "Les plannings des ateliers sont remplis jusqu’à début juin, mais les règles sanitaires mises en place ralentissent cependant le nombre d’entrées", constate le CNPA.

Plus de la moitié des distributeurs automobiles envisagent un plan de restructuration

Interrogés par le CNPA, les professionnels s’avèrent pour leur part plutôt pessimistes : 76% d’entre eux estiment que "la reprise sera lente et progressive dans le secteur du commerce automobile". Plus de la moitié des distributeurs automobiles envisagent même "un plan de restructuration, un plan social, voire des licenciements", souligne le CNPA. Sur l’ensemble de la filière aval (dont agents, MRA, loueurs…), ce sont 30% des chefs d’entreprises qui n’ont plus confiance en l’avenir et craignent la faillite. Ce serait ainsi "de 40 000 à 50 000 emplois des services de l’automobile qui pourraient être impactés par la crise du Covid-19", estime l’organisation patronale.

Des mesures volontaristes en faveur de l'alternance

Pour éviter cela, la grande majorité (62%) des entreprises du secteur souhaitent la prorogation des mesures d’urgence jusqu’à l’automne (chômage partiel, prêts garantis par l’Etat, Fonds de solidarité), et 84% d’entre elles demandent une exonération totale de charges fiscales et sociales.
Le CNPA en appelle aussi à "des mesures juridiques et financières volontaristes" de la part de l’Etat en faveur de l'emploi des jeunes, craignant une forte baisse des contrats en alternance en septembre. "Faute de plan dédié, la dynamique en faveur de l’alternance risque d’être brisée alors que les services de l'automobile forment et recrutent jusqu'à 35.000 alternants chaque année", souligne le CNPA.

Un retour à l’ancienne prime à la conversion

Alors que le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a confirmé ce lundi, un plan de soutien au secteur automobile qui sera dévoilé sous 15 jours, à travers une prime à l'achat de véhicules propres, le CNPA en appelle à "un retour à l’ancienne prime à la conversion, avant sa réforme en juillet 2019, pour permettre l’écoulement des stocks de véhicules récents". Actuellement, souligne l’organisation syndicale, "les véhicules en stocks représentent une immobilisation de trésorerie de l’ordre de 10 milliards d’euros, ce qui place les entreprises dans une situation économique particulièrement difficile".
Le CNPA doit présenter en ce début de semaine les mesures clés de son Plan de relance R3, qui doit déclencher, s'il est suivi par l'Etat, un réel redémarrage de l’activité automobile en France.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Des champs entiers vous disais-je ,10 Milliards peuchere et les clients vont attendre la prime promise avant d’acter le bon de location ( puisque que l’on achète plus).
Heureusement que la CGT est là pour éviter les sur stocks!

Alain Boise, Le 19/05/2020 à 08:40

Bien vu Alain le coup de la CGT qui évite les sur-stocks !

Bruno Haas, Le 19/05/2020 à 10:01

Oui … "A ce tarif là", remarquez on peut y voir une "boulette" savamment orchestrée du côté des RH de Renault … A ce tarif là … J'ai cru comprendre que Renault n'était pas trop mécontent de ne pas re démarrer trop vite la production, à l'instar de ce qui se passe en Allemagne …
;0)

Ade Airix, Le 19/05/2020 à 16:37

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/05/2020

Jeep lance la location au km

Déjà proposée sur toute la gamme Jeep en Italie, l'offre de location au km inventée par Leasys est lancée en France sur la gamme Renegade.

Services

Renault Sandouville : FO et la CFE-CGC obtiennent un accord sur le paiement des salaires

L’arrêt de l’usine de Sandouville sur décision de justice a créé une incertitude sur les modalités de paiement des salaires puisque le chômage partiel n’est pas possible dans ce cas de figure. FO, syndicat leader sur ce site s’est allié à la CFE-CGC pour obtenir un paiement par le biais des "comptes temps collectifs". Les explications de Fabien Gloaguen, délégué FO du site Renault de Sandouville.

Constructeurs

Catégorie Réseaux

La cour d’appel de Colmar condamne le garage Gremeau pour "faux mandats" après 15 ans de procédure

Après deux arrêts de cour d’appel (Dijon et Besançon) qui avaient considéré que l’infraction d’usage de faux n’était pas démontrée, la cour d’appel de Colmar a jugé que le garage Gremeau avait produit en justice "de faux documents (factures et mandats)". Le garage Gremeau avait obtenu un contrat de réparateur agréé Mercedes-Benz grâce à la production de ces faux documents.

25/05/2020

Bee2link offre la fonction "vente à distance" à ses clients

Les concessions utilisant l’outil de vente en concession de Bee2link vont désormais pouvoir l’utiliser dans le cadre d’une relation à distance, dans le cadre d’un parcours client accompagné par visioconférence ou chat. L’éditeur enrichit en outre l’outil de deux nouvelles fonctionnalités : La signature électronique et le paiement de l’acompte en ligne.

25/05/2020