Constructeurs - 19/05/2020

Les ouvriers de l'automobile retournent dans les usines aux Etats-Unis

(AFP) - Masques et lunettes de sécurité sur le visage, contrôle des températures et lavage de mains à leur arrivée : les employés de l'automobile ont repris lundi le chemin des usines aux Etats-Unis.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

C'est le premier grand test pour une possible accélération du déconfinement et la reprise de l'activité économique. "Il est encore tôt mais nous n'avons pas entendu parler d'incident majeur et les effectifs semblent être au niveau voire au dessus de ce que nous estimions", a déclaré à l'AFP par courriel Brian Rothenberg, un porte-parole du puissant syndicat UAW (United Auto Workers).
Chez General Motors, le premier constructeur du pays, deux mois après la fermeture pour cause de pandémie de Covid-19, "les choses se sont passées sans accroc, sur la foi des informations préliminaires que nous avons", a affirmé Jim Cain un porte-parole, par courriel.
Il a assuré que le constructeur aux quatre marques - Chevrolet, Buick, GMC et Cadillac - avait contrôlé la température des employés et leur avait donné des masques, des lunettes de sécurité et autres équipements de protection personnelle avant de les laisser entrer dans les usines.

Trump chez Ford jeudi

Ces derniers ont dû également se laver les mains avec du gel hydroalcoolique et répondre à un questionnaire sur la maladie Covid-19. Ils devaient par ailleurs respecter la distanciation physique, mais le porte-parole n'a pas précisé comment celle-ci était appliquée au niveau des stations de travail, notamment sur les lignes de montage où les employés sont souvent cote à cote et face à face dans des périmètres réduits.
Des précautions similaires ont également été prises chez Fiat Chrysler (FCA US) et Ford, dont une des usines sera visitée jeudi par le président Donald Trump, qui presse les entreprises de relancer la machine économique. Ce site, Ypsilanti, qui se trouve à Rawsonville au sud-est de Detroit, a été réaménagé par Ford, au plus fort de la pandémie aux Etats-Unis, pour fabriquer des respirateurs en partenariat avec General Electric.
Tesla, le groupe de véhicules électriques, doit également reprendre sa production lundi. 
La réouverture des usines du "Big Three" de Detroit intervient à un moment où des Etats fédérés hésitent encore à accélérer le déconfinement, tandis que des sondages montrent qu'une grande partie des salariés redoute encore de retourner au bureau.
Si elle s'effectue sans survenue de nouveaux cas de contamination, elle pourrait inciter d'autres secteurs encore hésitants à en faire autant.

Progressif

"La réouverture des usines automobiles est importante pour l'économie, les recettes fiscales, la survie des constructeurs et la stabilisation du marché du travail", estime Art Wheaton, professeur de droit du travail à l'université Cornell à New York.
La reprise de la production de voitures sera progressive, répètent GM, Ford et Fiat Chrysler, dont l'organisation du travail est en trois-huit.
"Nous redémarrons les opérations avec une équipe. Nous allons ajouter la deuxième équipe, et potentiellement la troisième, dans les prochaines semaines si les conditions le permettent", indique Jim Cain chez GM.
Lundi, 17 sites sur 32 du géant de Detroit ont rouvert, d'après un décompte fourni par l'entreprise, et l'activité a également recommencé sur un site canadien se trouvant dans l'Ontario.
Les constructeurs américains disent avoir planifié le redémarrage de leur activité sur la base des leçons tirées en Chine où la reprise de la production en février s'est déroulée sans nouveaux cas d'infections.
Comme en Chine donc, FCA US a par exemple assaini plus de 5 millions de mètres carrés d'espace de production et entamé de nouveaux programmes de désinfection pour respecter les critères d'hygiène. Quelque 4.700 postes de travail ont été modifiés pour permettre la distanciation physique.
S'il a donné son feu vert au redémarrage, le syndicat UAW a néanmoins fait part ces derniers jours de réserves dues au fait que plus de la moitié des salariés de GM, Ford et FCA US ont plus de 50 ans.
Près de 40 employés de l'industrie automobile américaine sont morts du coronavirus, selon l'organisation, qui a demandé aux constructeurs d'assouplir leur politique sur l'absentéisme, notamment pour les salariés qui resteront chez eux ou se mettront en quarantaine s'ils se sentent malades.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Tout va bien se passer, M. Trump prend de l'hydroxychloroquine depuis 10 jours à titre préventif, en espérant qu'il n'aura pas trop d'effets secondaires…
Je suis un peu hors sujet, mais quoique, quel crédit peut-on objectivement donner à cette personne quant à ses propos et analyses aussi jusqu'au boutistes et impulsives ?
;-(
clerion

Anonyme, Le 19/05/2020 à 09:21

Bien d'accord avec clerion !
Sinon, les consignes et autres "gestes barrière" me font penser à cette petite réflexion passée sur les rézosocios : maintenant que le déconfinement est acté, a-t-on le droit de se laver autre chose que les mains ?

Bruno Haas, Le 19/05/2020 à 10:06

Oh non ! Encore un pack de Corona..
;0))

Luc Os, Le 19/05/2020 à 13:27

Des nouvelles du marché soviétique ?
Vite car qui ne virus, cossent…
;-)
clerion

Anonyme, Le 19/05/2020 à 13:43

Elle arrive quand votre tournée ?la chloro c’est du flan,fermez le ban, à quand la prochaine ?
Cachez vous !

Alain Boise, Le 19/05/2020 à 14:59

J'ai eu la chance, et ma proche famille, d'échapper (du moins pour l'instant) au Covid.
Mais nous avons repris notre activité professionnelle avec le port du masque obligatoire tout au long de la journée, pesant… et plus de poignée de main, de pause café, de repas en commun…
Vivement la vie d'avant…
;-(
clerion

Anonyme, Le 19/05/2020 à 16:46

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/05/2020

Jeep lance la location au km

Déjà proposée sur toute la gamme Jeep en Italie, l'offre de location au km inventée par Leasys est lancée en France sur la gamme Renegade.

Services

Renault Sandouville : FO et la CFE-CGC obtiennent un accord sur le paiement des salaires

L’arrêt de l’usine de Sandouville sur décision de justice a créé une incertitude sur les modalités de paiement des salaires puisque le chômage partiel n’est pas possible dans ce cas de figure. FO, syndicat leader sur ce site s’est allié à la CFE-CGC pour obtenir un paiement par le biais des "comptes temps collectifs". Les explications de Fabien Gloaguen, délégué FO du site Renault de Sandouville.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Nissan va annoncer des milliers de suppressions d'emplois

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan, en grande difficulté, devrait annoncer plusieurs milliers de suppressions d'emplois supplémentaires dans le monde dans le cadre du plan de redressement qu'il compte dévoiler jeudi prochain, a affirmé vendredi l'agence de presse japonaise Kyodo News.

25/05/2020

Renault annoncera le 29 mai son plan d’économies

On saura vendredi 29 mai prochain les décisions qui ont été prises par Renault pour restaurer sa profitabilité mise à mal depuis 2 ans et que la crise Covid-19 a aggravé. La présentation de ce plan sera précédée de celui de l’Alliance le 27 mai et Nissan le 28 mai.

20/05/2020

Mitsubishi Motors : perte nette confirmée en 2019/20

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'alliance Renault-Nissan, a confirmé mardi une perte nette sur son exercice 2019/20 achevé le 31 mars, où son activité a souffert de la guerre commerciale sino-américaine puis de la pandémie.

20/05/2020