Analyse - 31/08/2020

Monde d’après : le symbole Hambach

La vente par Daimler du site de Hambach qui assemblait des Smart électriques à Ineos qui veut y assembler un 4x4 thermique peut sauvegarder l’essentiel des emplois. Néanmoins, on ne peut faire l’impasse sur le fait que cette solution, soutenue par le gouvernement, contredit assez évidemment les orientations qu’il défend pour l’industrie automobile française. Au-delà du symbole, les questions de fond quant à la propension de la France à importer ses véhicules électriques ne peuvent être évitées.

Monde d’après : le symbole Hambach

A la place de la Smart, l'usine d'Hambach pourrait produire un 4x4, l'Ineos Grenadier héritier du Defender

Auteur : Bernard Jullien

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 31/08/2020

Ford et Magna mettent fin à leur coentreprise GFT

(AFP) - L'américain Ford et le canadien Magna vont "dissoudre" leur coentreprise Getrag Ford Transmissions (GFT) et répartir entre eux les sites de production de boîtes de vitesse manuelles situées à Blanquefort près de Bordeaux, Cologne (Allemagne) et Halewood (Angleterre), a annoncé vendredi la direction de Ford Motor Company.

Equipementiers

Catégorie Analyse

Ecran total

Aujourd’hui, je vous invite à regarder le futur en face, droit dans les pixels. En souhaitant néanmoins que le progrès nous fasse vraiment progresser, dans tous les sens du terme. J’ai loué une voiture, et ça s’est mal terminé.

21/10/2020

Le retrofit des véhicules thermiques en véhicules électriques : est-ce que l'affaire est sérieuse ?

Le lobby du retrofit a le vent en poupe et a gagné en 2020 ses principales batailles. Il lui reste à gagner celle des marchés et des volumes et à sortir ainsi de l’artisanat. Cela passe par des baisses de prix drastiques qui elles aussi appelleront des soutiens publics forts. Cela peut apparaître aujourd’hui comme un pari risqué mais l’enjeu politique est fondamental : si l’électrification a, pour l’instant, un caractère très élitiste qui exclut de fait des pans entiers de la société, le retrofit peut permettre une décarbonation "inclusive" et mérite pour cela d’être soutenu.

19/10/2020

Pourquoi le Michigan et l'automobile représentent un enjeu de taille dans les présidentielles américaines

Les tensions montent à quelques semaines des élections présidentielles américaines. Les candidats visent naturellement les swing states, ces Etats qui font pencher la balance. Et parmi eux le Michigan, où se trouve le berceau de l’industrie automobile américaine et la capitale mondiale de l’automobile, Detroit. Si les grands électeurs ont voté pour l’actuel président en 2016, les sondages donnent pour le moment Joe Biden en tête dans le Michigan.

16/10/2020