Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 18/07/2022

Petit excès de vitesse : la réflexion "se poursuit" sur la suppression du retrait de point

Par AFP

(AFP) - La réflexion "se poursuit" sur le projet de ne plus retirer de point sur le permis de conduire des automobilistes coupables de "petits excès de vitesse", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dans un entretien aux journaux du groupe Ebra mis en ligne mardi soir.

Fin mai, entre les élections présidentielle et législatives, le ministère de l'Intérieur avait fait savoir qu'une réflexion était en cours sur la sanction des excès de vitesse inférieurs à 5 km/h.

"Ils sont certes dangereux mais souvent involontaires et représentent plus de 50% des points perdus (...) La réflexion se poursuit donc de ne plus retirer ces points tout en maintenant l'amende", a affirmé M. Darmanin, qui s'exprime pour la première fois sur le sujet.

"Si notre réflexion va au bout, en lien avec les associations de sécurité routière, ces dispositions pourraient entrer en vigueur en 2023", a-t-il ajouté.

Certaines associations de prévention routière avaient déploré fin mai une piste "regrettable" ou incitant les automobilistes "à rouler plus vite".

Selon M. Darmanin, le gouvernement travaille également sur la "dématérialisation optionnelle" du permis de conduire et la carte grise, a poursuivi le ministre, afin de rendre "infalsifiable le retrait de points".

"Nous devons mettre fin aux fraudes et aux trafics de points avec des gens qui ne conduisent pas et n'ont pourtant plus de points sur leur permis. L'amende pour fraude serait portée à 3.750 euros (amende moyenne de 339 euros aujourd'hui)", a-t-il détaillé.

Afin de réduire les délais pour passer le permis de conduire, le gouvernement envisage de recruter "100 inspecteurs supplémentaires" (1.300 actuellement, NDLR), a également avancé Gérald Darmanin. "Cela va nous donner 150.000 créneaux de plus", a-t-il précisé.

Réactions

Ceci serait bien sympathique bien sûr mais reviendrait étonnement à créer une nouvelle tranche de limite de vitesse à péage !
Par exemple, en ville 50 km/h, aujourd'hui un petit excès de vitesse (Tolérance +5 km/h) se passe donc entre 56 et 70 km/h limite du "1point". Ce qui revient à dire d'ailleurs que la limite de vitesse max réelle est en fait de 55 km/h. Avec ce projet demain donc les excès de vitesse entre 56 et 60 km/h seront donc "à péage" et les excès entre 61 et 70 km/h resteront à 1 point + amende ! (Le projet propose de différencier les "moins de 10" et les "moins de 20")
Et donc sur autoroute (Tolérance +5%) ou la tolérance permet de rouler aujourd'hui jusqu'à 138 km/h, les "petits" excès se passent aujourd'hui entre 138 et 150 km/h. Donc demain une petite zone à péage entre 139 et 140 ?? (Je vous laisse voir les autres limitations..)
Qu'on soit pour ou contre, ou inversement, les assoc' ont raison cela va faire augmenter la vitesse moyenne, car quel sera le risque dans les zones à péage de caler le régulateur un peu plus haut avec toute la surveillance électronique que nous avons à bord ?
;0)

gratuit de 0 à 55km/h, éventuellement payant de 56 à 60

Ce que j'aime dans tous ces PV c'est le montant de l'amende pour le trafic de point : 339 €. Et pourquoi pas 339,99 €, comme les abonnements dans la téléphonie ?
Les 339 € vont devenir 3 750 €, soit 1106% d'augmentation ! Je n'ignore pas que la guerre en Ukraine a provoqué de l'inflation, mais là, il fait fort not' bon ministre.
Là encore j'aime la précision. Je propose 3 999,99 € ce qui a plus de gueule.

Aujourd'hui, promo sur les petits excès de vitesse !
Par lot de 3 à neuf neuf neuf, le 3ème gratuit !!
;0))

Voilà encore une belle ânerie !
Cela va inciter les excès de vitesse vu qu'il n'y aura plus d'impact sur le permis.
A la limite, qu'ils aient un minimum d'intelligence et multiplient l'amande par 10, cela aura peut un effet dissuasif

@Frédéric C., Le 18/07/2022 à 11:40
On se calme Frédéric, on se calme.
Le prix des amandes est déjà élevé, celui des prunes aussi, alors restons modérés sur celui des amendes.

Par anticipation, je viens de régler le régulateur de vitesse de ma ---bîîîîîp--- sur 139,999 km/h !
;0))

Les amandes ?… Pourquoi çà me fait penser aux commentaires à la noix … Inciter les excès de vitesse de 5 km/h, la belle affaire (?) … C'est vrai qu'on aime bien couper les têtes dans ce pays (j'me comprends) …

Sinon Place Beauvau ... "y" veulent faire calencher "Chantal" (Perrichon) ou bien ?
Quand même, il a beaucoup de fers au feu not' bon ministre … Aura-t-il le temps de les gérer tous … ?

Au lieu de se polariser sur les "trafiqueurs" de points de permis ou l'écrasement des fichiers vidéo … Cà me gênerait pas du tout qu'il s'occupe (avec ses services) de tous les "désaxés" qui circulent en ce moment sur le territoire (Même à Angers, cette bonne ville chère à Roselyne …) … ou qu'il aille plaider une rallonge budgétaire pour assurer une maintenance convenable de la flotte de Canadair … Quant à son renouvellement (de la flotte) c'est encore un autre sujet …!

Il est brave not' bon ministre … Au fait le freinage d'urgence ou la maîtrise du volant (parlons pas des pédales, pôvre) quand est ce qu'on l'apprend au permis … Et les routes ... c'était pas not' chère Elisabeth Born qui avait annoncé un plan de maintenance à 1 milliard le bout, lors de quelques catastrophes "génicivilesques", il y a 3 ou ans … Que si ! …. On connaît la suite ….
Pendant ce temps là, en Italie, on juge certains protagonistes dans le procès suite à l'effondrement du pont autoroutier de Gènes … Sont ce les vrais responsables ?
à vau-l’eau, à tout va ! La France, championne de l'OCDE des prélèvements obligatoires … Tout çà pour çà !
(…)

Faut pas confondre une amande à la noix et une prune à la fois...
;-)

Dicton du jour : quand la prune n'est pas là, les conducteurs dansent...
;-)

Dansent ?
... Sur l'air de "les brunes comptent pas pour des prunes" peut être
Heureuse époque où Lio pouvait chanter une telle chanson sans craindre de mauvais procès...
;0)

A la cueillette des prunes et des amandes, les voitures se ramassent à l'appel...
;-)

A la demande générale, concernant Elisabeth Borne (hier et aujourd'hui) et la maintenance du réseau routier tricolore ...

En 2012 … Le réseau français figurait au premier rang (sur 144 pays évalués) du classement mondial de la qualité des routes (World Economic Forum)…
En 2019 il était déjà passé à la 19 ème place …
… Gageons que la situation ne s'est pas améliorée depuis lors, sans être exagérément pessimiste ou décliniste … (?)
Il est vrai qu'avec 2 900 milliards de dette publique, une fois la distribution de chèques en tous genre effectuée, il n'y a plus beaucoup de marges de manœuvre pour les fonctions régaliennes ...

Si j'étais cynique …" j'dirais" que çà n'a pas grande importance car nous n'allons pas vers un accroissement de kilomètres parcourus (renchérissement du carburant en tous cas ces temps ci, solvabilité des ménages …) …
Pour ceux qui continuent de rouler (les pros et les Zaisés) demeurent quand même le problème de sécurité routière … Pour exemple, une ornière peut faire au mieux de beau dégâts sur "titine", au pire un très bel accident de la route (pour conduite à vitesse excessive ….) … Sans parler de la maintenance des ouvrages d'art … Du coup, "On" bricole en invoquant Saint Christophe ...
;0))

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

LS Group inaugure un city store Cupra au Paris La Défense Arena

C’est une première mondiale pour la marque Cupra et son distributeur LS Group : Un partenariat de trois ans avec la salle de spectacle Paris La Défense Arena, qui lui donne accès à une loge, à un showroom exclusif et à un sponsoring de l'équipe de rugby résidente, le Racing 92.

Constructeurs

Fabrice Cambolive, un commerçant aux manettes de la marque Renault

Nommé en juin dernier directeur général délégué de la marque Renault, Fabrice Cambolive a fait l’essentiel de sa carrière pour Renault en Europe et à l’international. Formé à l’école Renault des années 90, il remet à l’honneur cette culture à l’écoute du marché, créative et joyeuse qui en a fait les belles années. Portrait.

Réseaux

VBER : la Commission européenne renouvelle l’exception automobile du seuil de 40%

Dans le règlement général qui régit les contrats de distribution entre un fournisseur et son réseau (VBER) qui vient d’entrer en vigueur le bénéfice de l’exemption est limité aux fabricants dont la part de marché ne dépasse pas 30%. L’automobile bénéficie d’une exemption dans le cadre du « mini règlement automobile » sur l’après-vente qui vient d’être mis en consultation.

Autour de l'auto - 11/01/2023

L'année 2023 s'annonce difficile pour les PME

(AFP) - Les PME et les très petites entreprises craignent pour leur avenir en ce début d'année alors que l'activité ralentit et que leurs coûts ont fortement augmenté, à commencer par ceux de l'énergie, selon une étude et des témoignages recueillis par l'AFP.

Autour de l'auto - 16/12/2022

A 750°C, l'aluminium se recycle à l'infini, ou presque...

(AFP) - Tel une sculpture d'art contemporain, un empilement de compressions de métal cubiques issues de chutes de production de cannettes de boissons est prêt à être chargé dans un camion pour prendre la route. Pas vers un musée, mais vers une usine d'aluminium pour être refondu.