Publicité
Publicité
Constructeurs - 03/10/2022 - #Stellantis

Pouvoir d'achat : Stellantis élargit le périmètre des salariés concernés par la prime

Par AFP

(AFP) - Après plusieurs débrayages dans les usines Stellantis en France mercredi, la direction du groupe automobile a accepté vendredi d'élargir le périmètre des salariés qui bénéficieront d'une prime de 1.000 euros afin de les aider à faire face à l'inflation.

La prime dite de "partage de la valeur (PPV)" était jusqu'ici réservée aux salariés gagnant jusqu'à deux fois le Smic et concernait environ deux tiers des effectifs. A l'occasion d'un comité social et économique central (CSEC), la direction a annoncé vendredi relever légèrement ce seuil, ce qui permettra à 2.500 salariés supplémentaires d'en bénéficier.   

Présentée mardi, la première mouture de cette prime, destinée à protéger le pouvoir d'achat des salariés face à l'inflation, avait provoqué la colère des syndicats.
Selon certains d'entre eux comme FO, la CGT ou la CFTC, le seuil de deux Smic excluait de fait ceux gagnant légèrement plus en raison de leurs conditions de travail difficiles.
"En d'autres termes, la prime de partage de la valeur proposée par la direction exclut une partie des salariés au prétexte qu'ils travaillent trop, en particulier dans les équipes de nuit", a réagi FO, premier syndicat du groupe en France, dans un communiqué.
S'il juge "l'évolution des modalités de la PPV" comme "un pas dans la bonne direction", FO estime qu'il "demeure insuffisant".
"Pour FO, +travailler plus pour gagner moins+ est inenvisageable", a insisté l'organisation.   

Mercredi, à l'appel du syndicat et d'autres comme la CGT, la CFDT et par endroits la CFTC, des ouvriers de plusieurs usines du constructeur automobile avaient débrayé pendant au moins une heure.
A Sochaux, Mulhouse, Rennes ou encore Valenciennes, plusieurs centaines de salariés avaient cessé le travail, ralentissant la production par endroits, sans l'interrompre totalement.
Outre le relèvement du seuil de la prime, la direction a également annoncé son versement d'ici deux semaines.   

"Les négociations salariales de 2023 débuteront le 1er décembre", a également annoncé le DRH de Stellantis France, Bruno Bertin.
"C'est un signal positif qui devra se traduire par un engagement fort et conséquent de la direction sur les salaires", a réagi le délégué syndical central FO Olivier Lefebvre, cité dans le communiqué du syndicat.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Services

LeasePlan bascule son parc interne en 100% électrique

Le loueur LeasePlan a fait le choix drastique de basculer l'ensemble de son parc interne en 100% électrique afin d'accumuler de l'expérience au service de ses clients. Menée comme un véritable projet d'entreprise, la transition vers l'électrique a duré 18 mois et nécessité pédagogie et souplesse. les protagonistes racontent...

Analyse

Concevoir, produire et vendre des véhicules électriques implique-t-il des compétences et des business models fondamentalement nouveaux ?

Bien que les plus grands constructeurs mondiaux comme Toyota, VW ou Stellantis semblent se refuser à scinder leurs activités thermiques et électriques, d’autres comme Geely, Ford ou Renault sont en passe de faire ce choix. Pour le fonder, ils arguent que véhicules électriques et thermiques ne sont pas redevables des mêmes traitements opérationnels. Cette hypothèse paraît bien fragile au regard des pratiques de ceux qui la défendent.

Constructeurs - 29/11/2022

Lancia révèle sa nouvelle identité de marque

Lancia organisait hier "the Lancia Design Day", un événement qui pouvait être l’occasion de révéler, espérait-on, le concept-car de la future Ypsilon qui sera commercialisée "début 2024". C’est malheureusement un peu trop tôt pour la future "marque de l’élégance italienne" du groupe Stellantis, qui a en revanche révélé son nouveau logo et sa nouvelle identité de marque.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.