Publicité
Equipementiers - 20/04/2022 - #Renault

SAM : vers une fin de l'occupation de l'usine, que la région s'engage à "sécuriser"

(AFP) - La région Occitanie a annoncé mardi être prête à "sécuriser" l'usine SAM dans l'Aveyron et garantir la préservation de l'outil de travail, afin de parvenir à une "sortie de crise" dans ce site occupé depuis des mois par les anciens salariés.

Auteur : AFP

Partager cet article

Fin mars, le tribunal correctionnel de Rodez avait donné un délai d'une semaine aux salariés licenciés de ce sous-traitant de Renault pour cesser l'occupation de l'usine placée en liquidation judiciaire en novembre. En vain.

Se relayant jour et nuit, ces derniers souhaitent à tout prix empêcher une vente aux enchères des machines par les mandataires, craignant qu'elle décourage un éventuel repreneur de la fonderie.

Le protocole d'accord conclu vendredi entre la région Occitanie, la communauté des communes de Decazeville et les mandataires judiciaires de la SAM "va permettre d'envisager une sortie de crise, de préserver l'outil industriel, de garantir la sécurité du site (...)", a déclaré Carole Delga dans un communiqué.

Le texte précise que ce protocole, qui s'inscrit "dans la perspective d'une éventuelle reprise du site par le groupe MH Industries", court jusqu'au 30 juin 2022, soit la date limite pour que cette entreprise basée dans le Lot voisin dépose une offre de rachat.

La Région règlera "les loyers à venir et les frais d'électricité", alors que la Communauté des communes de Decazeville prendra en charge le coût de surveillance de l'usine 24 heures sur 24 par une société de sécurité, "une garantie nécessaire à la libération du site par les salariés", précise le communiqué.

Pour les ex-salariés de la SAM, cette annonce "ne change rien pour l'instant, même si elle va dans le bon sens".

"Tant qu'on n'a pas (sous la main) le protocole de sortie de crise avec l'engagement des mandataires", l'occupation de l'usine se poursuit, a indiqué à l'AFP David Gistau, responsable syndical CGT des ex-salariés de la SAM. Ce document leur sera présenté jeudi lors d'une réunion organisée par la préfecture de l'Aveyron.

Reprise en 2017 par le groupe chinois Jinjiang, la Société aveyronnaise de métallurgie (SAM), installée à Viviez, dans l'ancien bassin minier sinistré de Decazeville, avait été placée en redressement judiciaire en décembre 2019.

Le 26 novembre dernier, le tribunal de commerce de Toulouse a prononcé la cessation de son activité et sa liquidation, après le refus de Renault de soutenir l'unique projet de reprise.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 20/04/2022

Elon Musk, multi-entrepreneur baroque et visionnaire

(AFP) - Il a la tête dans les étoiles, son portefeuille dans les voitures électriques, le voici désormais à l'assaut de Twitter : Elon Musk, l'homme le plus riche du monde, joue sur tous les tableaux au nom de "l'environnement" et de la "civilisation".

Constructeurs

Dacia révèle les secrets du "design to cost" du Jogger

Chez Dacia, cela fait longtemps que l’on ne parle plus de low-cost, trop dévalorisant, mais de design-to-cost, ingénierie qui part d’un coût pour aller vers la solution technique et le design et non l’inverse. Illustration avec le dernier né de la gamme, le Jogger.

Constructeurs

Jean-Claude Puerto et Carlos Gomes (Ucar et Cosmobilis) : "Mutualiser les investissements sur la base la plus large, c’est la clef pour accélérer la transformation"

En faisant l’acquisition d’Ucar, Cosmobilis se dote de compétences rares dans le monde de la distribution. Comme le souligne Carlos Gomes (CEO de Cosmobilis) dans cette interview, rentabiliser un actif couteux comme l’est l’automobile sur de très courtes durées nécessite un savoir-faire spécifique et de l’innovation. Il nous explique avec Jean-Claude Puerto (fondateur et PDG d’Ucar) les réflexions qui ont amenées à ce rapprochement.

Réseaux

Stellantis suspend sa production en Russie

(Reuters) - Le constructeur automobile Stellantis a annoncé mardi dans un communiqué la suspension de sa production en Russie du fait des "difficultés logistiques" découlant des sanctions occidentales à l'encontre de la Russie en raison de la guerre en Ukraine.

Constructeurs

Catégorie Equipementiers

Bridgestone plus confiant dans l'avenir malgré des vents contraires

(AFP) - Le géant japonais des pneumatiques Bridgestone a relevé mercredi ses prévisions annuelles de chiffre d'affaires et de bénéfice opérationnel pour 2022, s'attendant à une accélération de ses ventes à partir du troisième trimestre malgré de nombreux vents contraires.

12/08/2022

Biden promulgue la loi de soutien aux semi-conducteurs

(Reuters) - Un vaste plan de soutien à l'industrie des semi-conducteurs aux Etats-Unis, visant à rendre le pays plus compétitif par rapport à la Chine, va être promulgué mardi par le président Joe Biden.

10/08/2022

Infineon relève ses perspectives pour 2022 en raison de la forte demande de puces

(Reuters) - Infineon a annoncé mercredi une hausse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre et a relevé ses perspectives pour l'ensemble de l'année, le principal fournisseur de puces électroniques de l'industrie automobile continuant de bénéficier de la forte demande de semi-conducteurs dans un contexte de pénurie.

04/08/2022

Forvia cède ses dernières parts dans HBPO à Plastic Omnium

(AFP) - L'équipementier automobile Forvia, fruit du rachat par le français Faurecia et de l'allemand Hella, a signé jeudi un accord pour céder ses dernières parts dans HBPO à son coactionnaire Plastic Omnium, première étape de son vaste programme de désinvestissement.

01/08/2022