Publicité
Publicité
Constructeurs - 01/06/2021

Se promener dans une Tesla sans conducteur ? Déjà un jeu d'enfant sur Youtube et Tiktok

(AFP) - Trois hommes éméchés, cannettes de bières à la main dans une Tesla lancée à 100 kilomètres par heure sur l'autoroute, qui chantent à tue-tête un refrain de Justin Bieber. Sur le siège conducteur, personne.

Auteur : AFP

Partager cet article

Partagée sur le réseau social TikTok en septembre 2020, la vidéo intitulée "Tesla était le capitaine de soirée ce soir" a été partagée plus de 100.000 fois et "likée" par près de deux millions d'internautes.

De nombreuses vidéos du même type, consultées par l'AFP, sont visibles sur les réseaux sociaux et montrent à quel point il est aisé de conduire une Tesla munie d'un système d'assistance à la conduite, sans même avoir besoin de s'asseoir derrière le volant.

La pratique est pourtant illégale et fortement déconseillée par le constructeur automobile, qui rappelle sur son site internet que "l'attention complète de l'automobiliste et les mains sur le volant" sont requis en permanence.

Pour empêcher les abus, le constructeur a imposé des garde-fous à ses technologies d'assistance à la conduite Autopilot (qui peut adapter la vitesse au trafic autoroutier) et Full Self Driving (garer la voiture, changer de voie, s'arrêter aux feux). D'autres options sont encore en version d'essai (FSD beta).

La Tesla alerte par exemple l'automobiliste et s'arrête si la ceinture n'est plus bouclée ou si les mains du conducteur ne sont pas assez sur le volant.

Tromper le véhicule

Or les réseaux sociaux fourmillent de vidéos détaillant les manières de "tromper" le véhicule hyper-technologique lorsque l'assistant est activé.

L'association de protection des consommateurs Consumer Report a récemment montré qu'il était possible de faire rouler une Tesla seule grâce à de simples subterfuges.

"Les idiots resteront toujours des idiots qui chercheront à tromper le système", s'insurge "Dirty Tesla", président du Club des propriétaires de Tesla du Michigan, dans une vidéo sur son compte YouTube aux 55.000 abonnés.

Selon lui, "ce n'est pas de la faute de Tesla. L'entreprise peut proposer des innovations mais ils chercheront toujours à les détourner." L'homme n'a pas donné suite aux sollicitations de l'AFP, tout comme Tesla.

Malgré ses rappels fréquents aux règles, le constructeur lui-même est pris dans son double langage.

Lors d'une conférence en janvier, son patron, Elon Musk affirmait que l'autonomie complète deviendrait "évidente (...) dans l'année". En 2015, le milliardaire disait qu'un véhicule entièrement autonome serait disponible dans les deux ans.

"Certains constructeurs sont plus prudents que d'autres sur leur manière de faire de la publicité", souligne Andrew Kun, professeur à l'Université du New Hampshire, qui travaille sur les interactions entre l'homme et la technologie dans le véhicule autonome.

"Le problème c'est l'excès de confiance, penser que le système peut faire plus que ses capacités. C'est l'ennui lorsque l'on surnomme Autopilot quelque chose qui ne l'est pas du tout", poursuit-il.

Accidents mortels

D'autant que ces vidéos divertissantes apparaissent en décalage au moment où plusieurs accidents mortels ont impliqué une Tesla, sans qu'il soit possible d'écarter une responsabilité de l'assistant à la conduite.

Le 17 avril, une Tesla s'est écrasée contre un arbre dans la banlieue de Houston au Texas, tuant les deux occupants du véhicule. Dans un rapport préliminaire, le Bureau national des transports et de la sécurité (NTSB) n'a pas dit clairement s'il y avait, ou non, quelqu'un au volant au moment de la collision.

Après la mort le 5 mai d'un homme près de Los Angeles, la police n'a pas su dire si l'Autopilot était enclenché dans le véhicule de ce trentenaire qui s'enthousiasmait, dans ce que la presse américaine a identifié comme son compte Instagram, du confort de la conduite sans les mains grâce à l'Autopilot.

Malgré les milliards de dollars de recherche et développement au fil des années, il n'existe pas à ce jour de véhicule autonome, Tesla évoluant dans la catégorie 2 sur l'échelle d'autonomie fixée par l'organisation professionnelle Society of Automotive Engineers, loin de la cinquième marche synonyme d'autonomie complète.

Par ailleurs, la réglementation californienne interdit de faire de la publicité sur l'autonomie d'un véhicule s'il ne l'est pas, et le Department of Motor Vehicles (DMV) a indiqué à l'AFP qu'il "examine" actuellement le cas de Tesla.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Les trois pisteurs sont ils rentrés à bon port?,chez nous c’est fossé, tesla obligatoire pour les journées pistes?

Alain Boise, Le 01/06/2021 à 07:17

Je hais les réseaux sociaux quand ils sont édités par des personnes avides de sensationnel au mépris de la vie et des lois, et imbéciles de surcroit.
C'est une énorme poubelle qui rapporte malheureusement des millions aux propriétaires de sites.
La technologique au service de quelques idiots mais qui malheureusement, peuvent partager ces informations à des millions de gens...
;-(

Clerion , Le 01/06/2021 à 09:13

Oulàlà Malheureux ! A l'AFP et chez Tesla !
Zallez vous faire engueuler par le club de l'éthique (-Tok ?) du numérique français !
Faut plus dire Autopilot, mais pilote de conduite automatisée, parce qu'avec 3 g dans chaque bras les passagers comprennent mieux avec ça qu'il ne faut pas ouvrir les canettes avec le bord du bouton de l'Autopilot...
Pour éviter les accidents, utilisez la commande vocale : "tout doux bijou !" (Pas oublier de mettre en Français le truc qui conduit..)
;0))

Lucos , Le 01/06/2021 à 10:16

Le gamin sur son vélo qui fait le tour de la maison :
et maintenant avec une seule main,
et maintenant sans les mains,
et maintenant sans les dents.

Bruno Haas, Le 01/06/2021 à 10:27

C'est exactement çà Bruno et comme déjà dit la seule classification logique et surtout humaine des voitures autonomes (quel rebelle !) c'est hands off, eyes off et Brain off, à mélanger comme vous voulez. Les classifications ramenées presqu'uniquement à la voiture sont une erreur.
Faut que j'en cause au club de l'éthique tiens...
;0)
;0)

Lucos , Le 01/06/2021 à 10:36

Toujours beaucoup de bruit quand ce genre d'idioties est réalisé dans une Tesla, mais faites de même dans un GM, BMW, VW ou autre et vous êtes peinards, personne n'en parle.
Dans l'accident du 17 avril, le vehicule n'avait pas de FSD, donc clair excès d'entousiasme de son propriétaire, qui ne s'en est pas remis d'ailleurs. Darwin Award?

Arnaud C., Le 01/06/2021 à 13:58

Ne pas oublier que dans les années 30 des guignols à Hollywood se promenaient attachés à des ailes d'avion dans le ciel !!
Je vois bien un gars sur le toit d'une tesla avec une plume au dérrière !!

Durand Pierre, Le 01/06/2021 à 19:12

Bonjour
Promis je ne le ferais pas quand j'aurais la mienne !! hands on eye on et mind on aussi ;)

Je me demande pourquoi ce double discours ou cette double attitude. Car la voiture permet facilement de la tromper, la personne qui m'a emmené faire un tour a mis un poids coincé entre les branches du volant et hop c'est parti la voiture roule toute seule avec l'autopilot de base ???!!!!

Alors qu'une caméra intérieure est installée dans toutes les modèles 3 depuis très longtemps, il suffirait de l'utiliser pour déjà vérifier qu'il y a un conducteur et qu'il regarde la route.
Sauf erreur sur DS7 il y a une caméra dans le volant qui vérifie ceci. Si DS sait le faire, Tesla devrait aussi en être capable ?

Donc cette absence de contrôle est elle volontaire ? dans quel but ?

Porte Nawak, Le 02/06/2021 à 08:20

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 01/06/2021

ZFE du Grand-Paris : des dérogations pour les entreprises à la veille de l'entrée en vigueur de l'interdiction des Crit'Air 4

Alors que l’interdiction de circulation des véhicules Crti’Air 4 entre en vigueur ce mardi 1er juin, la métropole du Grand Paris a annoncé des dérogations pour les entreprises jusqu’au 30 juin 2022. Un aveu de la difficulté que pose l’application de cette mesure. Ce léger recul ne concerne cependant pas les particuliers qui risquent une amende de 68 euros.

Marchés

Catégorie Constructeurs

L’industrie automobile s’inquiète de la prolongation des quotas d’importation d’acier

Les organisations européennes représentatives des constructeurs (ACEA) et des équipementiers (Clepa) contestent le bienfondé de la reconduction des quotas d’importation d’acier en Europe. Ils estiment que leurs intérêts sont sacrifiés pour privilégier ceux des aciéristes. La Commission européenne n’a pas confirmé cette décision encore soumise à la validation des Etats membres.

16/06/2021

Pôle "ElectriCity" : Renault vend 148 hectares de son usine de Douai

(AFP) - Renault va vendre 148 hectares de son usine de Douai, dans le Nord, à la communauté d'agglomération pour 35 millions d'euros, afin d'"améliorer sa compétitivité" pour son futur pôle électrique "ElectriCity", selon un communiqué diffusé par la collectivité locale lundi.

15/06/2021

Ferrari prend le virage de la haute couture

(AFP) - Le fabricant italien de voitures de luxe Ferrari est passé à la vitesse supérieure pour diversifier son univers, en présentant une première collection de mode au cheval cabré et en se lançant dans la cuisine étoilée.

15/06/2021