Publicité
Publicité
Constructeurs - 23/02/2021

Un Suédois va être jugé pour espionnage au profit de la Russie

(AFP) - Un Suédois, accusé d'avoir vendu à la Russie des informations sensibles sur le constructeur automobile Volvo Cars et le fabricant de poids lourds Scania, a été mis en accusation et renvoyé devant un tribunal du royaume, a annoncé le parquet lundi.

Auteur : AFP

Partager cet article

L'homme, un consultant en technologies de 47 ans dont le nom n'a pas été rendu public, avait été interpellé en février 2019 alors qu'il dînait dans un restaurant du centre de Stockholm avec un diplomate russe.

Ce dernier, soupçonné d'être un agent de renseignement traitant cette source depuis des années, avait aussi été brièvement arrêté mais laissé en liberté après avoir fait valoir son immunité diplomatique.

L'affaire avait envenimé les relations entre la Suède et la Russie. Après ces interpellations, Stockholm avait refusé deux visas à des diplomates russes, tandis que Moscou avait expulsé deux diplomates suédois en représailles.

Selon le procureur Mats Ljungqvist, au moment de son arrestation, le consultant suédois, qui a travaillé chez Scania et Volvo Cars, venait de recevoir 27.800 couronnes (2.770 euros) pour avoir transmis des informations à Moscou.

"En tant que consultant sur ses anciens lieux de travail, je soutiens qu'il a obtenu des choses dans le but de fournir des informations à une puissance étrangère, en l'occurrence la Russie", a expliqué M. Ljungqvist.

Les informations délivrées concernaient le constructeur automobile suédois Volvo Cars - dont le chinois Geely est le premier actionnaire - et le géant des poids lourds Scania, qui appartient à la branche poids lourds du groupe allemand Volkswagen.

Ces informations portaient plus précisément sur "la fabrication, comme les codes sources et la construction de produits dans le secteur de véhicules", a expliqué le parquet.

Selon le procureur, qui souligne que "la Suède est la plaignante dans cette affaire et non les entreprises, cette affaire concerne un crime qui met en danger la sécurité du pays".

D'après l'acte d'accusation, le prévenu a illégalement transféré du matériel de son ordinateur professionnel vers son ordinateur personnel, puis vers des clés USB.

Afin d'éviter que ses activités n'apparaissent électroniquement, il a également photographié des éléments à partir de l'écran de son ordinateur de travail.

S'il est reconnu coupable, le consultant risque jusqu'à six ans de prison.

Dans son dernier rapport annuel publié en 2020, l'agence suédoise du renseignement estime que la Russie, au côté de la Chine, représente la plus grande menace en matière de renseignements pour le royaume.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

A se demander si la Suède s'est portée plaignante directement car la partie adverse en cause est un pays étranger avec un diplomate en tant que personne physique.
Ce dossier comporte donc déjà une tournure politique.
Un futur procès pour l'exemple et en forme d'avertissement pour tous les suédois qui seraient tentés de traiter avec des puissances étrangères ?

Clerion , Le 23/02/2021 à 09:08

2 770 € ... ?
L'espionnage (industriel ou pas) ...
çà eût payé mais paye "pus".

Subsisdiairement ...
Lorsque la firme (Volvo) est à actionnariat essentiellement chinois peut on encore parler de la qualité suédoise question victime ...
je pose la question !
;0)

Ade Airix, Le 23/02/2021 à 09:55

Risquer 6 ans de prison pour même pas 3000 balles, faut vraiment être idiot.
Ce que je dis n'est pas très éthique ni moral, mais c'est du bon sens.

Bruno Haas, Le 23/02/2021 à 10:23

Comme ma 1ere remarque, ni très éthique, ni très morale ...
Mais très pragmatique !
;0))

Ade Airix, Le 23/02/2021 à 10:35

à Ade Airix: vous avez la réponse dans la publication de l'étude JD.Power "dependability" qui vient d'être publiée: Volvo est en bas du tableau, 7° sur 33 en partant du dernier...avec 143 pbs/100veh, pour 81 au premier, Lexus, 97 à Kia, 98 à Toyota...mais aussi 163 à Volkswagen, 186 à Jaguar, 244 à Land Rover !! Vous émettez des doutes sur la compatibilité partenariat chinois/qualité, que dire alors en ce qui concerne la partenariat indien, ou même la réputation germanique??

Jacques Cheinisse, Le 23/02/2021 à 10:59

Merci cher Jacques de me lire si attentivement !

En réalité mon questionnement était plutôt de nature espiègle quoique vaseux, apparemment (?) et portait sur la nationalité de l'actionnaire ...
Plus généralement, sauf cas d'espèce, je n'émets aucun doute sur qui que ce soit ou, le cas échéant, je le formule de manière plus directe (ou moins elliptique, si vous préférez).
Encore merci
;0)

Ade Airix, Le 23/02/2021 à 11:32

Bien sur que c'est un avertissement.
Désolé je ne pige (presque) rien à ce qui écrit M. Jacques Cheinisse, mais il n'est pas obligé de perdre son temps avec moi. Ce n'est pas clair pour moi cette histoire de "Dependability" !! Je n'ai pas honte de rien comprendre.
Il faudrait peut-être aussi se poser la question de quelle est la VISIBILITE (qui est liée aux ventes réelles) de beaucoup de ses marques sur les différents marchés et continents.
Si je regarde les statistiques (des ventes) je constate, tiens, là ils vendent beaucoup, et de l'autre coté ils ne vendent rien ou presque.
Beaucoup de constructeurs se gardent bien de montrer là ou ils sont faibles sur certains marchés !!
Le reste c'est de la stratégie, exemple, Renault au Portugal donne sur certains modèles des garanties de 5 ans et d'autres fois ils ne le font pas....et jamais en France.
Aucune de ces marques fera faillite ou va disparaitre même si leur présence sur certains marchés est faible. Les chinois sont venus faire le cheval de Troie en Suède entre autres.
Si ce sont des marques nationales leur gouvernement va les empêcher (ou non) de faire faillite, et laisser ou non le marché de la bourse faire son jeu de capitalisme libéral.
Les chinois ont acheté Volvo....mais n'achèterons pas les structures industrielles des avions de guerre suédoises.
Dans la deuxième partie de cette affaire, la Suède va être attentive au jeu de l’espionnage et des limites de la diplomatie, et c'est le minimum que les suédois demandent à leur gouvernement.
Dans n'importe quel pays un citoyen qui côtoie et se met à table avec un diplomate étranger (dont le rôle n'est pas de faire du tourisme) ce n'est pas le citoyen qu'on regarde mais le diplomate d’abord ...et après quel boulot fait le citoyen qui bouffe avec le diplomate.

Durand Pierre, Le 23/02/2021 à 12:38

Toyota fait en ce moment une publicité sur une garantie de 10ans ou 160000km à condition de faire l'entretien sur le réseau pour ses véhicules hybrides.
Comme quoi, quand on veut, ou peut !
Intervention de ma part libre de toute publicité.
Ce serait bien qu'un de nos constructeurs nationaux donne le change pour cet exemple, ça rassurerait le client...

Clerion , Le 23/02/2021 à 13:00

Chez Fiat c'était aussi 10 ans mais 100 000 km...
;0)

Lucos , Le 23/02/2021 à 13:59

Chacun fait ce qu'il veut avec son pognon...mais Toyota faisait déjà pour
+/- 850 euros une garantie totale de 6 ans et 200000 km moteur essence !
Beaucoup d'automobilistes se contentent de garanties riquiqui de deux ans seulement !
A propos de fiabilité, et pour ceux qui s'y interessent, il est possible de voir en "streaming" un reportage inédit et pour la première fois le scandale du Dieselgate vu de l'intérieur de l'Allemagne...sur la chaine Arte.
Titre "Dieselgate " et comment des ingénieurs allemands se sont fait virer pour être en désaccord avec la fraude...et comment un "coupable" secondaire n'a jamais été inquiété en Allemagne, à savoir, Robert Bosch l'équipementier !! Comment des automobilistes allemands sont venus à porter plainte en tribunal et comment les employés de VW ont vécu dans leur entourage la honte d'être pointés du doigt par une partie de la société allemande.
Très édifiant !!

Durand Pierre, Le 23/02/2021 à 14:05

Garantie constructeur longue durée "à condition de faire entretenir sa voiture dans le réseau".
Je ne suis pas un spécialiste du droit mais je me suis laissé dire que cette clause était illégale. Certains "réparateurs indépendants" clament que la révision faite chez eux ne permet pas au constructeur de faire valoir cette obligation.
Ca se plaide comme on dit à la Cour.

Bruno Haas, Le 23/02/2021 à 14:10

Désolé...pas vrai, concernant Toyota...mais une révision complète tous les 15000 km n'a toujours pas dépassé 210 euros TTC, sauf à 60000 km en ce qui me concerne pour mes hybrides.
Rien strictement imposé en dehors de la description officiel des travaux prévus lors de chaque révision...
Toujours reçu un questionnaire envoyé par Toyota pour donner l'avis sur le travail du concessionnaire !
Le petit mécano du coin...ne pige rien aux hybrides...et désormais, sauf exception rares...ne va rien piger aux VE !
Pour les carrossiers, et en ce qui concerne Tesla, (certains dans mon entourage ont des Tesla) il vaut mieux connaitre le traitement de l'aluminium !!
Ceci dit beaucoup d'anglaises avait déjà leurs carrossiers experts en aluminium...ce n'est pas un problème en France !
Je ne me fais pas du souci pour les petits mécanos, essence et diesel, disons-le au passage.

Durand Pierre, Le 23/02/2021 à 19:09

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/02/2021

Marché 2021 : les ambitions de Suzuki France

Après une baisse de 34% en 2020, Suzuki France vise un net rebond (+33%) en 2021, grâce à l’apport de deux nouveaux modèles, Swace et Across, et au retour du Jimny, proposé uniquement en version deux places pour échapper au malus.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Renault tient ses promesses de remettre la France au centre de sa stratégie industrielle

Lors de la première journée de négociation de son prochain accord triennal (2022-2024), le groupe Renault a annoncé aux organisations syndicales l’affectation de neuf nouveaux modèles sur les sites de production français. La transition énergétique va également conduire à la reconversion ou formation de près d’un tiers de ses effectifs.

17/09/2021

Dieselgate : un procès Volkswagen s'ouvre en Allemagne

(AFP) - Le procès de quatre anciens responsables de Volkswagen, accusés de fraude dans l'affaire des moteurs diesels truqués, s'ouvre jeudi, une nouvelle étape dans l'épilogue pénal du "dieselgate" malgré l'absence de l'ancien patron du groupe.

17/09/2021

Citroën dévoile une C3 spécialement conçue pour le marché indien

Dans la quête d’un développement international, Citroën mise sur le marché indien. Pour conquérir les clients sur ce marché réputé être l’un des plus exigeants en contenu produit et en prix, Citroën a développé un véhicule spécifique avec une C3 très différente de la version européenne dont la révélation avait lieu hier.

17/09/2021

Pour son enquête sur Tesla, un régulateur sollicite douze autres constructeurs

(AFP) - L'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a demandé à douze constructeurs automobiles des informations sur leur système d'assistance à la conduite dans le cadre de son enquête préliminaire sur celui de Tesla, ouverte après une série d'accidents avec des véhicules d'urgence.

15/09/2021