Publicité
Publicité
Equipementiers - 08/03/2021

Une start-up israélienne promet de recharger des voitures électriques en cinq minutes

(AFP) - Charger sa batterie en cinq minutes : c'est l'objectif d'une start-up israélienne qui, en limitant le temps de recharge, veut encourager l'essor des voitures électriques et écarter "l'angoisse de l'autonomie".

Auteur : AFP

Partager cet article

Spécialisée dans la charge ultrarapide, la société StoreDot, basée à Herzliya près de Tel-Aviv, a mis au point une première génération de batteries lithium-ion qui se chargent complètement en cinq minutes et ce, quelle que soit la capacité du véhicule.
Des centaines de prototypes sont actuellement en phase de test par les constructeurs.

Plus besoin de longues heures de recharge comme c'est actuellement le cas, promet Doron Myersdorf, PDG de StoreDot, pour qui un temps de charge réduit est clé pour venir à bout des réticences sur les voitures électriques.
"Vous n'aurez plus peur de vous retrouver bloqué sur l'autoroute sans énergie", dit-il à l'AFP dans les bureaux de la société qu'il a fondée en 2012 et qui a d'abord testé ses batteries sur des téléphones, des drones et des scooters, avant de se lancer dans les véhicules électriques.   

En 2019, le prix Nobel de chimie avait récompensé l'Américain John Goodenough, le Britannique Stanley Whittingham et le Japonais Akira Yoshino pour l'invention des batteries au lithium-ion, aujourd'hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien.
"Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante est maintenant utilisé partout, dans les téléphones, les ordinateurs et les véhicules électriques", avait justifié l'Académie royale des sciences de Suède qui décerne le prix.   

En remplaçant notamment le graphite de l'anode de la batterie par du silicium, "il devient possible de charger des batteries lithium-ion en cinq minutes", alors que "c'était considéré comme impossible" auparavant, déclare Doron Myersdorf, détenteur d'un doctorat en génie industriel au Technion, grand institut israélien des sciences situé à Haïfa (nord).
   
"Quatre à cinq ans" 
Pour Eric Espérance, spécialiste du secteur automobile au sein du cabinet Roland Berger à Paris, la recharge ultrarapide tient bien d'une "révolution" 
mais il faudra attendre pour que ces nouvelles batteries s'invitent sous la carrosserie. 
"On est encore loin du marché automobile industriel", dit-il à l'AFP. 
D'autant que les stations de recharge devront elles aussi être adaptées avant toute utilisation par le grand public.   

Pour la commercialisation, "il faut compter quatre à cinq ans à partir du moment où on commence à travailler sur un modèle, soit un cycle de conception d'un véhicule", explique Doron Myersdorf dont la société compte quatre principaux investisseurs : le géant coréen Samsung, le constructeur automobile allemand Daimler, le géant pétrolier britannique BP et le fabricant de matériel électronique japonais TDK.   

Dans le laboratoire équipé de larges cages de verre, les chimistes de StoreDot assemblent minutieusement une centaine d'unités par semaine destinées aux constructeurs partenaires et éventuels collaborateurs afin de leur présenter la technologie.
L'équipe planche déjà sur la deuxième génération de batteries, moins chère. 
"La batterie coûtera environ 100 dollars par kilowatt-heure soit le prix d'une batterie lithium-ion traditionnelle", assure le PDG.
La capacité d'une batterie varie, selon les modèles, entre 15kWh et plus de 100kWh.   

Lors de la remise du Nobel, l'Académie royale des sciences avait noté que la batterie au lithium-ion pouvait "conserver des quantités significatives d'énergie solaire et éolienne" ouvrant la voie à une possible décarbonisation des transports.    

Malgré les succès du pionnier américain Tesla, devenu la coqueluche des marchés financiers, la route semble encore longue: les voitures électriques sont encore assez chères et ne représentaient en 2019 que 2,6% des ventes, selon l'agence internationale de l'Energie.
Restent les épineuses questions de l'impact écologique de l'extraction et du recyclage des métaux lourds contenus dans les batteries. 

"L'extraction (du lithium) utilise beaucoup d'eau et donc assèche les nappes phréatiques et provoque des catastrophes écologiques locales", explique M. Espérance, rappelant qu'une batterie "n'est pas éternelles mais faite pour avoir 3000-3500 cycles de charge/décharge".
"Il faut mettre en place une filière de recyclage, comme il en existe pour les batteries au plomb (...) Aujourd'hui ce réseau est tout juste en train de se mettre en place", dit-il.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bonne Nouvelle, Boise va pouvoir aller manger sa dinde au Nürburgring.
;0))

Lucos , Le 08/03/2021 à 04:31

Mais Lucos je ne comprend pas vous affirmiez que le problème d’autonomie et temps de recharge n’existait que dans mon cerveau attardé ?
Un petit focus sur la reprise de VE serait bienvenue dans ces colonnes,ahhhh la dinde en Tesla,un plaisir dont je ne me lasse pas,bon courage!

Alain Boise, Le 08/03/2021 à 07:55

D’après M où Mme AFP il faut mettre e; place une filière de recyclage.....MDR,les batteries au plomb on vous les rachète,celles au LI.....c’est vous qui payez,re mdr

Alain Boise, Le 08/03/2021 à 09:37

Remettez le clavier en AZERTY...
;0))

Lucos , Le 08/03/2021 à 10:57

Charger disons grossièrement 80 kWh en 5 minutes, on va arriver à des puissances de charge (pour une seul prise) de quoi, bientôt 1 MW ? Personne que ça inquiète ? Quelqu'un a pensé aux infrastructures ?

:O

Seb 16S, Le 08/03/2021 à 11:44

En dehors du petit VE qui se recharge à la maison rien n'existe...selon un spécialiste de la spécialité !!
Sinon je n'arrête pas de voir toutes ces "saletés" pas petits de VE américains à 38500 euros passer en ce moment !!
C'est surement ces moustiques de printemps qui sont en avance dû au réchauffement climatique...ils viennent de Chine et bientôt de l'Allemagne !
Il suffit de mettre juste 100 euros dans le tire lire électronique, le temps de l'incubation, et cela va être une invasion de ses bestioles !
Deux ou trois couleurs différentes et deux jantes pareil...et il n'y aurait aucun insecticide contre ....pire peut d'options payantes au delà !!
Le produit rêvé pour passer à la vente sur entrepôt unique, et même livraison gratuite à domicile !!!
Même les chinois de la dictature Xi Ping ...des enfants esclaves de chœur dans le business même à la moitié de la moitié !!

Durand Pierre, Le 08/03/2021 à 12:07

On ne dit que ça depuis des années..
La charge lente la nuit et chacun son tour sera la norme obligatoire pour que ça passe quand tout le monde aura été forcé d'acheter VE ?
Plus simplement et encore une fois, les études montrent que les clients VE ne font pas ça, une majorité charge sur la prise 16 A du garage 2 fois par semaine et ne connaissent même pas la puissance du Linky...
Ecouter les clients, des fois c'est bien !
;0)

Lucos , Le 08/03/2021 à 12:09

"Tout le monde" en dehors des pays du Nord développé !!
Le reste du monde, écarquille les yeux ... et beaucoup ont le le ventre qui pousse de faim, et le mixeur à soupe (et la prise qui va avec) n'est pas encore arrivé chez eux !!
Pas de doute tout cela va s'auto-réaliser, foi(es) de spécialiste.
Les resquilleurs seront par millions !
C'est une affaire foireuse déjà dans les prévisions !
T'as pas le vaccin et la prise...ce sera obligatoire...cause toujours, MDR !

Durand Pierre, Le 08/03/2021 à 12:33

Et oui Seb 16s a raison,comment faire avaler 70/80 kWh en 5 minutes sérieusement !
Ensuite viendra le problème de l’échauffement du câble ,en effet 1 MW paraît valable pour des durées aussi courtes,mais tout ceci n’est pas grave car comme le dit Lucos les clients ne voyagent pas ,ils restent près de chez eux)))).
Reste aussi la capacité à charger 100% ou 95 en 5 minutes,car comme tout le monde le sait la courbe de recharge démarre à 100% pour finir à 10% pour traquer les derniers kWh ( les plus durs à attraper)
La dernière fois que les Israéliens nous ont vendus un système ( Better place) ça nous a couté bombons en subventions ( et il s’est fait construire le plus beau Yack de Méditerranée avec nos sous)
En VE on va nulle part .....surtout en Bretagne(((((

Alain Boise, Le 08/03/2021 à 12:46

En tout cas on avance, l'autonomie n'est plus un problème -je le répète à l'envi depuis des années- à partir du moment où "le plein" se fait en 5 minutes.
Vive les ingénieurs !

Bruno Haas, Le 08/03/2021 à 12:51

5 min. c'est de toutes façons trop court pour refaire l'autonomie de la glacière en 1664 à la station Tatol le WE du 15 août..
Alors..
;0)

Lucos , Le 08/03/2021 à 13:17

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 08/03/2021

Groupe Ghistelinck : un Flamand chez les Nordistes

Important distributeur Mercedes en Belgique, le Groupe Ghistelinck s'est étendu dans le Nord de la France en 2017, en reprenant les filiales Mercedes VI & VUL de Lille et Valenciennes. Entretien avec son président, Vincent Yserbyt.

Réseaux

Plan hydrogène : l’automobile reste en marge

Le plan hydrogène est une assez claire victoire du lobby hydrogène obtenue cet été grâce à un travail de fond entrepris depuis plusieurs années pour constituer un front commun, structurer des argumentaires, nouer des alliances et des partenariats stratégiques entre des entreprises et des industries peu familières les unes des autres. De cet assez large club qui s’est constitué et renforcé au fil des ans, les équipementiers français font partie mais les constructeurs pas réellement. Etant donnée l’importance du dossier VUL pour nos constructeurs comme pour le site France, cette marginalité de l’automobile dans le plan hydrogène du pays ressort comme une anomalie à corriger.

Analyse

Une nouvelle étape "d’interdiction" de ventes de certains véhicules en débat à l’Assemblée nationale

Cette semaine les députés démarrent l’examen du projet de loi climat qui prévoit qu’à partir de 2030 95% des ventes de véhicules devront avoir des émissions de CO2 inférieures à 123 g de CO2 en norme WLTP (95 g en NEDC). Précisions sur les effets attendus de cette mesure selon l’étude d’impact du gouvernement et tour d’horizon des amendements qui veulent aller plus loin.

Marchés

Catégorie Equipementiers

La diversification de Michelin sera technologique plutôt que servicielle

Le top management de Michelin a offert le 8 avril aux analystes et investisseurs trois heures de mise à nu de ses orientations stratégiques et du rationnel qui les justifie. De l’audition et de la lecture attentives de ces présentations nait un sentiment de très grande solidité des équipes dans la maîtrise d’un cœur de métier pourtant soumis à des exigences très fortes et évolutives. De la même manière, la stratégie de diversification plus auvergnate que californienne est globalement fort convaincante. Elle met toutefois en concurrence implicite un axe plutôt technologique et un axe plus serviciel. Si il devait y avoir match entre les deux axes, le second peinerait à s’imposer face au premier.

12/04/2021

Sursis d'un mois pour la fonderie MBF Aluminium

(AFP) - La justice commerciale a accordé un sursis d'un mois à la fonderie automobile MBF Aluminium de Saint-Claude (Jura) en redressement judiciaire, a-t-on appris mercredi de source syndicale.

01/04/2021

Munic, le spécialiste des boîtiers connectés, fortement impacté en 2020

Munic a subi une baisse de son chiffre d’affaires de 56% en 2020 pour une perte nette de 5,6 millions d’euros. Le lancement de son offre d'abonnements mutualisés, permettant aux professionnels d'offrir le boîtier à leurs clients, a été reportée d’un an. Néanmoins, l’entreprise maintient son objectif de 20 millions d’euros de CA en 2021 et de 100 millions d’euros en 2023.

01/04/2021