Publicité
Publicité
Réseaux - 09/03/2021 - #Stellantis

Voitures d’occasion : Aramis rachète CarSupermarket.com et vise la Bourse

Par AFP

(AFP) - La plateforme internet de vente de véhicules Aramis Auto, contrôlée par le groupe Stellantis, veut "accélérer son expansion européenne" avec une acquisition au Royaume-Uni annoncée lundi et un projet d'entrée en Bourse.

Aramis a, selon son communiqué, acquis une participation majoritaire dans MotorDepot Ltd, la maison mère du site CarSupermarket.com, présenté comme un "pionnier britannique de la vente de voitures d'occasion".

Le groupe ne divulgue pas les modalités précises de l'opération, qui va lui faire passer la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires, après son expansion en Espagne avec Clicars en 2017 et en Belgique avec Cardoen en 2018.

Pour doper sa croissance, Aramis a également décidé "d'explorer la possibilité d'une introduction en Bourse sur Euronext Paris en 2021", sous réserve des conditions de marché et de l'obtention des autorisations réglementaires.

"Une introduction en Bourse renforcerait la flexibilité stratégique et financière du groupe pour lui permettre de saisir les opportunités de croissance importantes à venir et accélérer son développement en Europe", sur un marché "très fragmenté", souligne la direction.

Avant sa fusion avec FCA au sein de Stellantis, PSA avait acquis environ 70% du capital d'Aramis. En cas d'introduction en Bourse, Stellantis "conserverait une participation majoritaire dans le groupe, tandis que les deux cofondateurs d'Aramis Group resteraient des actionnaires de référence", selon le communiqué.

De septembre 2019 à septembre 2020, sur un marché de l'occasion très dynamique, Aramis avait enregistré un chiffre d'affaires de 831 millions d'euros, en croissance de 12% sur un an.

Fondé en 2001, CarSupermarket.com a enregistré de son côté plus de 220 millions de livres de chiffre d'affaires en 2020, vendant 20.000 voitures via ses deux marques "CarSupermarket.com" et "Motordepot.co.uk", et un réseau de 12 agences. Comme Aramis, CarSupermarket.com exploite également un site de reconditionnement des véhicules.

Réactions

Comment va se comporter le marché de l’occasion d’ici qq temps avec l’arrivée des VE plus chers d’occase que le neuf( a cause des primes)?

Peut pas être plus cher, l'Argus sera calculé sur le prix d'achat réel des clients prime déduites, et après les concessionnaires et marchands VO feront leur job habituel de réduction maximale du prix d'achat, -15%/argus, km, etc..
Le VE d'occasion vont se vendre facilement avec les programmes de reconditionnement/changement de batteries prévus et bien se vendre quand le volume va arriver, bien forcé par la réglementation et les taxes, et que nos dirigeants vont progressivement supprimer le bonus pour revenir à un marché naturel, mais probablement cher.
;0)

Est-ce que la bourse des occasion va avoir la cote ??
Suivez les conseils de feu Chirac...il avait une bourse qui bougeait sans faire bouger l'autre !! Ah la vache...que des souvenirs de salons !
C'était un spécialiste de la parade Citroën sur les Champs...et que des occasions que beaucoup ne regrettent pas d'avoir manqué !!

Avec Chirac, c'était les champs Elysées...
(Avec tout le respect que je dois à la personne et à la France rurale...)
;-)

Il y aurai-t-il deux France...une rurale et une urbaine ? On est pas tous les mêmes? Bizarre. Expliquez-nous !

Allez sur les plateformes de vente de VE......plouf plouf,seules les Tesla et Hyundai.
Parlez nous des programmes de remises à niveau des batteries Lucos svp,merci

Boise, allez voir ce que Renault fait avec les Zoé.
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux - 30/11/2022

Nissan croit en son come-back

Nissan France vise 10.000 VN de plus en 2022 puis de nouveau 10.000 VN de plus en 2023 et un retour à 1% de rentabilité pour le réseau, grâce aux lancements de 5 nouveautés au cours de ces derniers mois.

Réseaux - 28/11/2022

Emil Frey France en passe de devenir le leader de la rechange indépendante

Avec un chiffre d’affaires proche des 200 millions d’euros, le groupe Emil Frey France talonne le leader du marché de la rechange indépendante, IDLP, depuis le rachat en octobre dernier du groupe Barrault et de la marque de pièces MGA. Son ambition est de continuer à croître par acquisition et de manière organique.

Réseaux - 25/11/2022

Contrats Stellantis : vers un consensus ?

Stellantis a rencontré les représentants de ses distributeurs européens la semaine dernière au sujet des futurs contrats de distribution. "Il reste encore beaucoup de travail mais les échanges sont constructifs", nous a rapporté un distributeur.

Réseaux - 24/11/2022

Le groupe Chopard investit dans le VO à marchands

Le groupe Chopard va prendre le contrôle d’ATB Auto, spécialiste du VO récent à marchands. Située au sud de Dijon, la société compte aujourd'hui 30 collaborateurs et commercialise 4.000 VO par an pour un chiffre d’affaires de 63 millions d’euros.