Publicité
Publicité
Constructeurs - 17/05/2021

Washington demande à Mexico d'enquêter sur une usine de General Motors

(AFP) - Washington a invoqué l'accord de libre-échange Etats-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) pour demander à Mexico de déterminer si les droits syndicaux d'employés d'une usine de General Motors avaient été ou non bafoués, a indiqué mercredi la représentante américaine au Commerce (USTR), Katherine Tai.

Auteur : AFP

Partager cet article

C'est la première fois qu'est utilisé un mécanisme spécifique sur le droit syndical prévu dans le cadre de l'AEUMC, qui a remplacé l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna) en juillet 2020, précise un communiqué des services de Katherine Tai.

L'administration américaine a lancé cette procédure après avoir reçu des informations "semblant refléter de sérieuses violations des droits des travailleurs à Silao, dans l'Etat de Guanajuato, en lien avec un récent vote des travailleurs organisés par le syndicat existant pour approuver un accord collectif", détaille le document.

Le gouvernement mexicain est déjà intervenu pour suspendre le vote après avoir constaté des irrégularités.

Charge maintenant au Mexique de déterminer s'il y a bien un déni de droit syndical dans l'usine de General Motors et, le cas échéant, de tenter de résoudre les problèmes constatés.

Si Washington et Mexico sont en désaccord sur la réponse apportée, les Etats-Unis pourront demander qu'un panel soit constitué pour se pencher sur la question.

Cette procédure "montre l'engagement sérieux de l'administration Biden-Harris envers les travailleurs et les politiques commerciales centrées sur les travailleurs", a souligné Mme Tai.

"Utiliser l'USCMA pour aider à protéger la liberté d'association et les droits de négociation collective au Mexique aide les travailleurs à la fois (aux Etats-Unis) et au Mexique, en mettant fin à une course au moins-disant", a-t-elle ajouté.

General Motors a assuré pour sa part vouloir coopérer avec les autorités "pour protéger l'intégrité du processus".

"Nous ne pensons pas que GM ait été impliqué dans les violations alléguées et avons retenu les services d'une société tierce pour effectuer un examen indépendant et approfondi", a indiqué l'entreprise.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Reste à savoir qui sont les sombres héros de cette histoire...
;-)

Clerion , Le 17/05/2021 à 09:35

Coté Mexique..la barque est déjà bien chargé concernant le social et droits du travail légal...plus drogue, pauvreté et autre inégalités !

Durand Pierre, Le 17/05/2021 à 10:59

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 17/05/2021

Pourquoi Toyota résiste à la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Des objectifs dépassés en 2020/21 et une nouvelle croissance anticipée cette année : la pénurie mondiale de semi-conducteurs affecte peu pour l'heure le numéro un mondial de l'automobile Toyota, extrêmement bien préparé à gérer les aléas de production depuis dix ans.

Constructeurs

La prospérité des "piéçards" est-elle durable ?

La lecture du très édifiant document défendant l’introduction en bourse de PHE confirme les analyses qui montraient depuis des années que, en matière automobile, les dépenses d’utilisation dominaient de plus en plus nettement les dépenses d’acquisition. Ledit document fait peu de cas de l’électrification et considère que cette mutation pourrait ne pas démentir la tendance à voir croître le marché de la pièce. L’argument est extrêmement intéressant mais les consommateurs pourraient lui infliger un démenti.

Analyse

Neutralité carbone dans l’industrie automobile, l’exemple de Renault

Comme l’ensemble de l’industrie automobile, le groupe Renault a annoncé un objectif de neutralité carbone. Il est fixé à 2040 en Europe et 2050 dans le monde. Outre l’élimination des émissions de CO2 à l’usage des véhicules, cet objectif nécessite d’agir sur toutes les sources de CO2 indirectes et notamment celles des fournisseurs de matières premières et de batteries.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

L’industrie automobile s’inquiète de la prolongation des quotas d’importation d’acier

Les organisations européennes représentatives des constructeurs (ACEA) et des équipementiers (Clepa) contestent le bienfondé de la reconduction des quotas d’importation d’acier en Europe. Ils estiment que leurs intérêts sont sacrifiés pour privilégier ceux des aciéristes. La Commission européenne n’a pas confirmé cette décision encore soumise à la validation des Etats membres.

16/06/2021

Pôle "ElectriCity" : Renault vend 148 hectares de son usine de Douai

(AFP) - Renault va vendre 148 hectares de son usine de Douai, dans le Nord, à la communauté d'agglomération pour 35 millions d'euros, afin d'"améliorer sa compétitivité" pour son futur pôle électrique "ElectriCity", selon un communiqué diffusé par la collectivité locale lundi.

15/06/2021