Publicité
Publicité
Constructeurs - 17/05/2021

Ineos repousse à juillet 2022 la production de son 4x4 Grenadier

(AFP) - Le groupe britannique Ineos du milliardaire Jim Ratcliffe a annoncé mercredi le report à juillet 2022 de la production de son 4x4 Grenadier qui sera fabriqué sur le site d'Hambach en Moselle, dans l'est de la France.

Auteur : AFP

Partager cet article

Afin de pouvoir faire tous les essais nécessaires, "Ineos a révisé le calendrier du projet et reculé le début de la production du Grenadier", selon un communiqué.

Le groupe table désormais sur un début de production en juillet 2022, alors que ce 4x4 tout-terrain devait au départ être fabriqué à partir de début 2022.

Il évoque "des retards inévitables pris en 2020", sans en dire plus, ni faire le lien explicitement avec la pandémie.

Fin mars, le quotidien The Guardian, qui avait révélé alors les retards dans le lancement de la voiture, affirmait que le report s'expliquait par les problèmes d'approvisionnement de certains composants, qui touchent l'ensemble du secteur automobile du fait des perturbations engendrées par la crise sanitaire.

"Nous avons bien avancé depuis les premières versions du Grenadier que j'ai conduites il y a un an", a indiqué Jim Ratcliffe, cité dans le communiqué.

"Le travail n'est pas fini, mais je sais que le Grenadier fera ce pour quoi nous l'avons créé", a-t-il ajouté.

Des essais ont déjà été réalisés par temps froid en Suède, et en montagne en Autriche. La prochaine étape consistera à faire rouler la voiture par temps chaud, notamment dans la vallée de la Mort aux États-Unis et les dunes du Moyen-Orient.

"Nous n'avons qu'une seule chance pour bien faire les choses et nos objectifs de qualité et de performance pour le Grenadier restent notre priorité. Nous ne prendrons pas de raccourcis", a expliqué de son côté Dirk Heilmann, patron d'Ineos Automotive, la branche automobile du groupe.

Le 4X4 sera à essence et diesel dans un premier temps mais Ineos réfléchit à une version plus "propre", possiblement à hydrogène grâce à un partenariat noué avec le sud-coréen Hyundai.

Le véhicule sera produit dans l'usine Smart d'Hambach, rachetée par Ineos au groupe allemand Daimler, avec la préservation d'une majorité des emplois.

Jim Ratcliffe, qui s'est prononcé en faveur du Brexit et a élu domicile à Monaco, avait finalement choisi la France pour ce projet après avoir prévu dans un premier temps de construire le 4x4 au Pays de Galles.

L'homme d'affaires de 68 ans, connu pour ses acquisitions offensives dans le domaine sportif, a été propulsé sur le devant de la scène en 2018 en devenant la première fortune britannique, titre qu'il a depuis perdu.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

.
Çà "sent" pas l'hydrogène ...le gaz à la rigueur ?
;0)
...Pas un mot dans l'article sur les possibles conséquences de ce report sur la charge ou la sous charge de production du site d'Hambach !
Etonnant ?

Ade Airix, Le 17/05/2021 à 08:29

Les bons vieux essais en réel dans la vallée de la mort et à Lulea...
psst ! On fait ça sur son smartphone maintenant...
;0))

Lucos , Le 17/05/2021 à 09:00

Problème de pénuries de puces électroniques ?
Ah bein non, y en n'a pas.
Le Brexit alors ?
Ah bein non, il est monégasque et Hambach est en Allemagne (ça va pas la tête !)
Le Covid'ordure alors ?
Ah bein non, y circule pas dans le désert de la mort qui est d'ailleurs vacciné.
Hahaha, je me marre (jaune) avec ce bahut antédiluvien.
Dans moins de temps qu'il en faut pour le dire, je vois bien le gêné-par-son-intelligence déclarer : je vous somme de maintenir l'emploâ.

Bruno Haas, Le 17/05/2021 à 09:33

...Oui Et merci à Mercedes, en même temps, qui a retardé l'annonce de son désengagement sur Hambach, au maximum.
Plutôt que Fessenheim, ce site semblait très approprié pour recevoir Tesla surtout pour fabriquer la "2" ...quel gâchis à differents niveaux (détruire de l'environnement à Berlin pour construire une belle "usine", c'est tellement bien, notamment. )
Peut être, le site d'Hambach était il aussi limité en possibilité de développements (?). Dommage(s) en tous cas !

Ade Airix, Le 17/05/2021 à 09:48

C'était physiquement pas possible à Hambach pour Tesla, car non seulement Musk fait comme il veut sans se soucier des autres constructeurs et de leurs usines, mais Smartville fait 68 ha quand une giga factory en demande 300 ha.
D'accord avec le remarque de Bruno, pour sauver l'emploâ, The Brain va sauver le Grenoâdier..
;0)
;0)

Lucos , Le 17/05/2021 à 10:18

Le monde d'en bas n'a encore rien compris:
Moi je veux une Tesla "Made in Germany"...la classe mon pote !! Dans trois ans je signe.
En attendant le patron de Mercedes va pleurnicher à Bruxelles ( vous pouvez vérifier l'info dans la presse professionnelle ) qu'il ce soucie de la future perte de 100000 emplois chez lui et en Europe, because qu'il faut mois de MO pour faire des caisses électriques et il sous entend qu'il faut le laisser encore vendre ses diesel car au fait il rate tous ses VE.
Musk de son coté fait risette à Bruxelles et dit:
"Maintenant je suis européen et je crée des emplois dans l'électrique..."
En rigolant aussi il dit: "Regardez même en Allemagne je vend plus de Tesla S que Merco avec ses Classe S diesel bling bling....sans coussin péteur comme chez moi pour amuser les enfants !!"

Durand Pierre, Le 17/05/2021 à 11:14

Ah oui on parlait de Grenadier (expert plein de pognon en pétrole et autres liquides fossiles)...et bien le grand spécialiste du Lac d'Annecy à déjà tout dit !!
Il va avoir du temps et être tranquille comme le patron de Total qui a la baraka jusqu'en 2050 au minimum !!
C'est bien un caprice d’anglais excentrique qui se rend compte qu'à Monaco...ils vont lui faire la troche et se foute de sa poire !
Les anglais n'ont jamais craint le ridicule, mais coté castes ils ont été dépassés....par Modi l'indien qui pense que les descendants de la reine Victoria sont tout pourris et rances !!
Vous prenez une Jeep Mojave ....ou une Suzuki pas chère...et vous avez la même chose que ses rêves de nouvelle fausse Range Rover ringarde !!
Ah...oui il y a Merco qui vend ses actifs immobiliers à l'étranger et qui n'est pas pressé.
Bugatti est a vendre aussi....mais les salaires sont élevés chez eux !!
Il n'y a plus de rêves, mais que de l’ennui chez les covidés super riches !!

Durand Pierre, Le 17/05/2021 à 11:39

Un gros 4x4 électrique sortira plus facilement des sentiers battus ?
;-)

Clerion , Le 17/05/2021 à 15:35

Certes ...
Du moment qu'"Ils ont prévu les bornes de recharge dans les sous bois, la forêt, les dunes, la pampa ou autre baja, c'est "l'essenciel'...!

D'ailleurs, en dehors de Tesla, GM, Ford et Jeep fourbissent leur vision du 4 × 4 "pick up des champs pas élyséens (quoique) ", sans parler des start up en devenir ...
;0)

Ade Airix, Le 17/05/2021 à 15:54

Faire du tout-terrain avec un 4x4, ca va pas nan ?
;0))

Lucos , Le 18/05/2021 à 11:19

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 17/05/2021

Pourquoi Toyota résiste à la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Des objectifs dépassés en 2020/21 et une nouvelle croissance anticipée cette année : la pénurie mondiale de semi-conducteurs affecte peu pour l'heure le numéro un mondial de l'automobile Toyota, extrêmement bien préparé à gérer les aléas de production depuis dix ans.

Constructeurs

La prospérité des "piéçards" est-elle durable ?

La lecture du très édifiant document défendant l’introduction en bourse de PHE confirme les analyses qui montraient depuis des années que, en matière automobile, les dépenses d’utilisation dominaient de plus en plus nettement les dépenses d’acquisition. Ledit document fait peu de cas de l’électrification et considère que cette mutation pourrait ne pas démentir la tendance à voir croître le marché de la pièce. L’argument est extrêmement intéressant mais les consommateurs pourraient lui infliger un démenti.

Analyse

Neutralité carbone dans l’industrie automobile, l’exemple de Renault

Comme l’ensemble de l’industrie automobile, le groupe Renault a annoncé un objectif de neutralité carbone. Il est fixé à 2040 en Europe et 2050 dans le monde. Outre l’élimination des émissions de CO2 à l’usage des véhicules, cet objectif nécessite d’agir sur toutes les sources de CO2 indirectes et notamment celles des fournisseurs de matières premières et de batteries.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

L’industrie automobile s’inquiète de la prolongation des quotas d’importation d’acier

Les organisations européennes représentatives des constructeurs (ACEA) et des équipementiers (Clepa) contestent le bienfondé de la reconduction des quotas d’importation d’acier en Europe. Ils estiment que leurs intérêts sont sacrifiés pour privilégier ceux des aciéristes. La Commission européenne n’a pas confirmé cette décision encore soumise à la validation des Etats membres.

16/06/2021

Pôle "ElectriCity" : Renault vend 148 hectares de son usine de Douai

(AFP) - Renault va vendre 148 hectares de son usine de Douai, dans le Nord, à la communauté d'agglomération pour 35 millions d'euros, afin d'"améliorer sa compétitivité" pour son futur pôle électrique "ElectriCity", selon un communiqué diffusé par la collectivité locale lundi.

15/06/2021