Publicité
Publicité
Marchés - 09/06/2021

Allemagne : la production industrielle souffre de la pénurie de puces

(AFP) - La production industrielle allemande a baissé de 1% en avril par rapport à mars, plombée par un net recul du secteur automobile qui souffre de la pénurie internationale de semi-conducteurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

La production manufacturière de la première économie européenne reste ainsi 5,6% en dessous de son niveau de février 2020, mois de référence avant les premiers effets de la pandémie de Covid-19, précise l'institut fédéral de statistique Destatis dans un communiqué.

Les économistes s'attendaient à une baisse mensuelle de 0,5% selon le fournisseur d'informations économiques Factset et une hausse de 0,4% selon Bloomberg.

L'industrie automobile a vu sa production tomber de 5,6% par rapport à avril, selon le ministère de l'Economie.

"Après la hausse en mars, un léger fléchissement est intervenu en avril, causé par une pénurie de produits intermédiaires, principalement des semi-conducteurs et du bois de construction", note le ministère dans un communiqué.

Le BTP a effectivement souffert, avec une baisse de 4,3% sur un mois.

Pour l'automobile, la production de puces est déstabilisée depuis des mois par la forte demande en électronique et une reprise plus rapide que prévu de l'économie.

"Les chiffres décevants soulignent que le début du rebond de l'économie allemande, et de la zone euro, est instable", note Carsten Brzeski, économiste chez ING.

"Etant donné le haut niveau des commandes, c'est une légère déception", confirme Jens-Oliver Niklasch, de la banque publique régionale LBBW.

Selon des chiffres publiés lundi, les commandes passées à l'industrie allemande ont enregistré un recul de 0,2% sur un mois, après un solide mois de mars, mais elles dépassent leur niveau d'avant-crise et restent donc très élevées.

"Les chiffres du bâtiment sont particulièrement mauvais", ajoute l'expert.

La croissance de la production en mars a été révisée à la baisse de 0,3 point de pourcentage par Destatis, à +2,2%.

Sur un an, la production bondit de 26,4%, mais cette comparaison se rapporte à la période désastreuse de 2020, au plus fort de la première vague de la pandémie.

Le PIB allemand avait reculé de 1,8% au premier trimestre de cette année sous le coup de restrictions imposées par un regain de la pandémie durant l'hiver.

Au printemps, la confiance des industriels allemands est cependant très élevée, selon les sondages.

"En prenant en compte tous les chiffres récents, nous devrions aboutir à un deuxième trimestre avec une croissance, sans que ce soit pour autant la forte poussée attendue à la fin de la pandémie", note M. Niklasch. "Pour ça, nous devons probablement attendre le second semestre".

"La demande n'est plus un problème" mais "des problèmes de capacités et le manque de main-d'oeuvre qualifié pourraient bientôt s'imposer comme les obstacles les plus urgents", souligne M. Brzeski.

"La perspective industrielle reste positive" et "la production devrait rester une importante source de croissance cette année", affirme toutefois l'économiste.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

L'offre de Tesla ne va plus être un problème !! Ce sera bientôt du Made in Germany !!
Au plan Marshall reconnaissant !!

Durand Pierre, Le 09/06/2021 à 08:27

Il n'y a pas que la souris qui effraie l'éléphant.
Qu'on ne s'y trompe pas...
;-)

Clerion , Le 09/06/2021 à 15:46

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 09/06/2021

Vitesco Technologies mise sur l'électrification

Vitesco Technologies, la filiale Powertrain de Continental, prendra son autonomie en septembre prochain à l'occasion de son introduction en Bourse. L'équipementier veut devenir un partenaire majeur des constructeurs pour tous les composants qui équipent les motorisations électrifiées. Stéphane Fregosi, président de la filiale française nous en dit plus.

Equipementiers

Suite de la commission Royal de 2015 : Renault mis en examen pour tromperie

Plus de 5 ans après les tests de véhicules Diesel réalisés dans le cadre de la commission Royal, Renault a été mis en examen pour tromperie. "Nous allons enfin pouvoir avoir accès au dossier et nous défendre", nous a dit Gilles Le Borgne, directeur de l’ingénierie de Renault. Il souligne que "les expertises confirment que nous n’avons pas de dispositif de détection de cycle".

Constructeurs

Catégorie Marchés

USA : nouvelle hausse de la production industrielle en mai

(AFP) - La production industrielle a encore progressé en mai aux Etats-Unis, y compris la production automobile pourtant fortement ralentie par la pénurie mondiale de semi-conducteurs, selon les données publiées mardi par la Banque centrale américaine (Fed).

16/06/2021

Marché moto : c’est bien reparti

Si les volumes d’avril et mai n’ont pas grande signification compte tenu de l’effet Covid 19 de 2020, le marché de la moto est pourtant bien reparti, calé sur les chiffres de 2019. Les moyennes et grosses cylindrées battent même leur record de vente sur 5 mois.

15/06/2021