Publicité
Publicité
Marchés - 07/10/2022

Allemagne : Rebond en trompe-l'oeil des ventes de voitures neuves en septembre

Par AFP

(AFP) - Le marché automobile en Allemagne a bénéficié d'un rebond significatif en septembre, tempéré par un recul des ventes depuis le début de l'année qui annonce pour l'ensemble de 2022 un nouveau plus bas historique.

La vente de 224.816 voitures neuves traduit une hausse de 14,1% sur un an, selon les chiffres publiés jeudi par l'Agence fédérale pour l'automobile (KBA).

C'est la plus forte hausse en quinze mois pour le secteur phare de l'économie allemande mais la performance se rapporte au mois de septembre 2021, qui avait été le pire en trente ans.

"La croissance à deux chiffres en septembre est satisfaisante, mais repose principalement sur un mois extrêmement faible de l'année précédente et sur une réduction du stock des commandes accumulées au cours des mois précédents", a commenté Reinhard Zirpel, président de la fédération des importateurs automobiles VDIK.

Depuis janvier, les immatriculations de voitures neuves ont en revanche baissé de 7,4% par rapport aux neuf premiers mois de l'année 2021, qui avait été la pire en trois décennies.

Avec le choc de la pandémie, l'année 2020 a vu le secteur automobile allemand plonger dans des difficultés dont il a du mal à s'extirper.

Les performances de cette année seront encore en berne, prévient Peter Fuss, associé au cabinet de conseil EY, qui prédit que "les ventes de voitures neuves en Allemagne seront inférieures d'un bon quart à celles de l'année 2019, avant la crise, et tomberont à leur niveau le plus bas depuis la réunification".

En cause, l'incertitude due à la guerre en Ukraine, qui a provoqué la hausse des coûts de l'énergie, une baisse du pouvoir d'achat et la crainte d'une récession en Allemagne.

"Il ne faut pas s'attendre à une reprise radicale du marché dans l'année à venir", ajoute M. Fuss.

"La confiance des consommateurs a atteint un point bas. Les achats importants seront reportés", commente-t-il.

Rare point positif : les problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs qui plombent l'industrie depuis la pandémie semblent s'estomper, "probablement en raison de l'environnement macroéconomique et de la baisse de la demande mondiale de semi-conducteurs" liée au ralentissement de la conjoncture.

Le mois de septembre se distingue aussi par une nette hausse de 32% des immatriculations de voitures électriques et de 24% pour les hybrides par rapport à septembre 2021, une tendance qui s'affirme de mois en mois.

Ainsi, près d'une voiture neuve sur trois vendues en septembre était soit une électrique, soit une hybride rechargeable quand seulement 17% des voitures ont été livrées avec un moteur Diesel.

Réactions

"Il ne faut pas s'attendre à une reprise radicale du marché dans l'année à venir"
"La confiance des consommateurs a atteint un point bas. Les achats importants seront reportés"
"les problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs qui plombent l'industrie depuis la pandémie semblent s'estomper"
Ca fait six mois que je rabâche ces évidences.
Je vous rebats (et non pas rabats) les oreilles en affirmant que la pénurie des semiconducteurs a bon dos. Je répète que la pénurie est celle des clients, et pour un certain temps comme le disait si bien Fernand.
Il va sérieusement commencer à réfléchir à transformer le pricing power en pricing weakness.

OUI pas dans l'années à venir et avant un bon bout de temps, si "tout se passe bien"…
De plus les Allemands semblent trouver que le "vatenguerrisme" de leurs dirigeants n'est pas la bonne voie …
Plus proactifs que nous autres …
Comme dit Jo, ailleurs, ils sont en train de ressortir la charrette à bras ( c'est une image, quoique) et çà les bourre.
A propos d'énergies …

Comme dit, ces temps-ci, l'excellent Karl Olive en attente de marocain, pardon, pardon de maroquin voulais je dire ... (tu vas bien finir par l'avoir "mon grand'°) : "si c'était maintenant "on" ne fermerait Fessenheim" ! …
Il est bon, Karl, fallait tout simplement pas se précipiter de la fermer ... !

Y en a pas un seul qui a l'outrecuidance de lui répondre : "chiche on chiffre le coût de la réouverture pour voir" … L'"empire" du col roulé et de la "ptite phrase qui tâche" … Pôvres de nous
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Equipementiers

Symbio va créer deux usines de piles à combustible en France pour un milliard d’euros

Sélectionnée parmi les entreprises françaises bénéficiaires des aides d’Etat dans le cadre du premier projet d’intérêt européen dédié à l’hydrogène, Symbio a annoncé un investissement d’un milliard d’euros dans la création de deux usines de piles à combustible en France d’ici à 2028. Son premier site, implantée à St-Fons (69), doit débuter sa production au second semestre 2023 pour fournir notamment Stellantis et le fabricant de bus Safra.

Marchés - 30/11/2022

Le grand plan climat de Biden nourrit les tensions entre l'Europe et les Etats-Unis

(AFP) - Le grand plan climat arraché par Joe Biden au Congrès américain est devenu un sujet de tension entre les Etats-Unis et l'Union européenne (UE), qui craint de voir certaines mesures affaiblir son industrie, au point d'en faire l'un des principaux sujets lors de la visite d'Etat du président français Emmanuel Macron, qui débute mercredi.

Marchés - 29/11/2022

La station hydrogène de la Porte de St-Cloud va bientôt ouvrir

La plus grande station de production et de distribution d’hydrogène en Europe va bientôt être mise en service à la Porte de St-Cloud. Elle sera capable de fournir une tonne d’hydrogène par jour, soit plus du double de la capacité des trois stations déjà ouvertes par HysetCo.

Marchés - 22/11/2022

Mexique : à Guanajuato, tueries, théâtre, tourisme et usines Mazda

(AFP) - Bibiana Mendoza assistait à la découverte d'une fosse commune clandestine quand, à quelques dizaines de kilomètres, le public applaudissait les derniers spectacles d'un festival du Guanajuato, l'Etat le plus violent du Mexique, et l'un des moteurs industriels et touristiques du pays.