Publicité
Publicité
Equipementiers - 05/06/2024 - #Tesla , #Byd , #Opel , #Peugeot , #Fiat , #Stellantis

Batteries pour voitures : ACC met en pause la construction de ses usines en Allemagne et Italie

Par AFP

Batteries pour voitures : ACC met en pause la construction de ses usines en Allemagne et Italie

(AFP) - Le fabricant de batteries pour voitures électriques ACC a annoncé mardi une "pause" dans la construction de deux usines à Kaiserslautern (Allemagne) et Termoli (Italie).

La coentreprise de Stellantis, Mercedes et TotalEnergies a livré ses premiers packs de batteries fin 2023 depuis sa première usine dans le Pas-de-Calais (nord de la France), pour équiper la nouvelle Peugeot 3008.

Les deux autres usines, qui étaient prévues sur des sites historiques d'Opel et Fiat, des marques de Stellantis, ne vont pas sortir de terre tout de suite car ACC veut faire une pause pour faire face à l'évolution des technologies de batteries, a expliqué un porte-parole à l'AFP, confirmant des informations de presse.

"ACC adapte sa stratégie d'approvisionnement en batteries pour ajouter à son portefeuille de nouvelles chimies de cellules à faible coût, en réponse à l'évolution de la demande du marché vers des véhicules moins coûteux", a indiqué Matthieu Hubert, secrétaire général d'ACC.

L'usine française, elle, va bénéficier bientôt d'une deuxième ligne de montage, pour une petite capacité totale d'environ 30 gigawattheures.

L'usine de Billy-Berclau/Douvrin produit actuellement des batteries lithium-ion NMC (nickel-manganèse-cobalt), tandis que les batteries LFP (lithium, fer et phosphate), une alternative moins chère, plus durable, mais moins puissante, équipent de plus en plus de voitures électriques, comme des BYD ou des Tesla.

Ces développements technologiques nécessitent "une nouvelle phase de recherche au cours des prochains mois afin d'être en mesure d'industrialiser des produits abordables", a indiqué M. Hubert.

ACC entend confirmer, avec ses actionnaires, son calendrier industriel et sa stratégie de construction "fin 2024-2025".

Automotive Cells Company (ACC) avait annoncé en février avoir contracté 4,4 milliards d'euros de dette pour développer ses nouvelles unités de production, auprès d'un consortium formé de BNP Paribas, Deutsche Bank, ING et Intesa Sanpaolo.

Ce financement doit permettre la construction de quatre blocs de production supplémentaires sur les neuf prévus au total.

Stellantis et Mercedes sont également montés au capital d'ACC, atteignant respectivement 45% et 30% des parts environ, alors que la filiale de TotalEnergies Saft a été diluée à 25%.

Au total, une cinquantaine de projets de ce type ont été annoncés à l'échelle européenne ces dernières années, pour ne pas laisser l'Europe à la merci des fournisseurs asiatiques de batteries, mais leur financement comme leurs constructions restent incertains.

Réactions

Marché impitoyable avec des technologies qui évoluent vite nous sommes à la croisée des ruptures ,en effet pourquoi construire si la technologie est dépassée dans quelques années ,il va falloir retirer une chaise et s’assoir sur une seule .
Quand on voit le retard pris à cause de décisions politiques dans le nucléaire il ne faut pas refaire cela,ou on se décide à faire ou l’on donne les clefs aux Chinois

Alain, la technologie est sans cesse dépassée, c'est précisément le rôle de la R&D -vive les ingénieurs- et, c'est bien connu, qui n'avance pas recule.
Le nombre de boîtes sur-performantes qui n'ont pas su "prendre le virage" sont nombreuses, que ce soit parce qu'elle n'ont pas cru à la nouvelle technologie (Kodak et le numérique) ou parce que dépassées par cette nouvelle technologie (Nokia vs Apple).
Pour une fois, ce n'est pas la Politique qui provoque cette situation -les Chinois n'ont pas attendu la politique de l'UE- mais le retard technologique et l'absence de matières premières indispensables en Europe pour cette technologie, justement.
Pour se rassurer, il faut savoir que parmi tous les constructeurs qui vont disparaître, la plupart seront chinois, bouffés, absorbés, fusionnés par des Chinois.
Pas de quartiers !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

La Skoda Enyaq entre dans le contrat d’agent

Le groupe Volkswagen France fait passer au compte-gouttes les véhicules dans le cadre d’une distribution via un contrat d’agent. La semaine dernière il a pris la décision d’y intégrer les véhicules électriques de la marque Skoda soit l’Enyaq et l’Enyaq Coupé à partir de juin.