Publicité
Publicité
Marchés - 15/09/2022 - #Tesla , #General Motors , #Jeep , #Ford , #Stellantis

Biden arrive au salon de Détroit avec des incitations aux voitures électriques controversées

(AFP) - Le président américain Joe Biden s'est rendu mercredi à Détroit pour saluer le retour du grand salon de l'automobile, avec à son crédit l'adoption récente de mesures a priori favorables aux véhicules électriques mais dont l'une pourrait, selon des acteurs du secteur, ralentir leur adoption.

Auteur : AFP

Partager cet article

En poussant cet été pour un programme massif d'investissement dans les semi-conducteurs et un grand plan de réformes environnementales et sociales incluant la poursuite d'aides financières à l'achat de véhicules sans émissions, Joe Biden a décroché des victoires importantes à l'approche des élections législatives de novembre.

Le secteur automobile craint toutefois un retour de bâton avec les subventions nouvelle formule, qui peuvent monter jusqu'à 7.500 dollars : elles sont soumises à plusieurs conditions visant à garantir que les véhicules soient assemblés en Amérique du Nord et que les batteries soient fabriquées avec des matières premières provenant de plus en plus de la région.

L'idée est de réduire la dépendance des constructeurs à la Chine et à une chaîne d'approvisionnement pouvant être à tout moment perturbée, comme au plus fort de la pandémie.

Mais les constructeurs ne sont pas forcément prêts à offrir des véhicules pouvant prétendre à l'intégralité de l'aide financière.

"On va voir un ralentissement du taux de croissance", prédit John Eichberger, directeur exécutif du Fuels Institute, un groupe de recherche financé par des entreprises des secteurs de l'énergie et du transport. 

"Occasion manquée"  

Amateur d'automobiles, Joe Biden a déjà visité des usines de Ford et de General Motors depuis son arrivée à la Maison Blanche.

Il avait inclus 7,5 milliards de dollars d'aides à la construction de stations de recharge électriques dans un grand plan d'investissement adopté fin 2021.

En août, le président a poussé les parlementaires à voter pour une loi prévoyant 52 milliards de dollars pour relancer la production de semi-conducteurs aux Etats-Unis, des composants dont manquent cruellement les constructeurs automobiles depuis début 2021.

Puis il a promu la "loi sur la réduction de l'inflation", qui comprend les nouvelles aides à l'achat de véhicules électriques.

Sa visite à Détroit est censée apporter un coup de projecteur bienvenu à un salon de l'automobile passé à la trappe durant deux années à cause de la pandémie de Covid-19.

Depuis la dernière édition en 2019, les trois grands constructeurs basés à Détroit ont annoncé des dizaines de milliards de dollars d'investissements dans l'électrique pour tenter de rattraper Tesla, encore largement dominant sur ce segment.

Ford commercialise depuis le printemps une version non polluante de son populaire pick-up, le F150. General Motors a dévoilé jeudi dernier un SUV électrique avec un prix de base à 30.000 dollars, censé attirer une clientèle plus modeste. Le même jour, Stellantis a annoncé qu'il lancerait quatre SUV de la marque Jeep en Amérique du Nord et en Europe d'ici 2025.

Les ventes de véhicules électriques aux Etats-Unis, pendant longtemps à la traîne de l'Europe sur ce segment, ont bondi de 66% au deuxième trimestre selon le cabinet Cox Automotive. Elles représentent désormais 5,6% des ventes de véhicules.

Les fabricants font pourtant face à plusieurs embûches, dont le manque de lithium et autres matériaux nécessaires à la conception des batteries, et des prix toujours plus élevés que les véhicules traditionnels.

Les aides du gouvernement pourraient donc apparaître comme une aubaine.

"Malheureusement, les exigences liées au crédit d'impôt pour les véhicules électriques rendront la plupart des véhicules immédiatement inéligibles à l'incitation", regrette John Bozzella, président de l'Alliance pour l'innovation automobile.

"C'est une occasion manquée à un moment crucial (pour le secteur) et un changement qui va surprendre et décevoir les clients à la recherche d'un nouveau véhicule", ajoute-t-il.

Les fabricants comprennent bien l'intérêt de se fournir le plus possible en matières premières localement, remarque Alan Amici, directeur du Centre pour la recherche automobile. Mais reconfigurer les chaînes d'approvisionnement prend du temps et "le secteur doit encore trouver des solutions", dit-il.

Les constructeurs espèrent encore, selon lui, que Washington montrera une certaine flexibilité dans la mise en oeuvre de la loi.

Si les textes sont suivis scrupuleusement, seulement trois à cinq modèles pourraient, certaines années, être éligibles à l'aide de 7.500 dollars, avance John Eichberger.

Alors même que la transition vers l'électrique débute à peine, "c'est un obstacle supplémentaire sur une route déjà bien tortueuse", dit-il.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

On comprend mieux le désir d’Elon de vouloir fabriquer son Lithium au Texas,au fait combien de kilos de cette matière dans une batterie?

Alain Boise, Le 15/09/2022 à 06:28

Les Etats-Unis protègent leurs industriels tandis que l'UE les accablent.

Bruno Haas, Le 15/09/2022 à 09:44

@ Alain
C'est peu dire que "Biden" n'est pas le meilleur pote d'"Elon" et inversement ...
@ Bruno
Tout "Eddy" hélassse
;0)

Ade Airix, Le 15/09/2022 à 10:04

Alain,
il faut en gros 140 g de lithium pour 1 kWh, et il faut 5,3 kg de carbonate de lithium "naturel" pour avoir 1 kg de lithium.
Bruno,
les Anglo-saxons n'ont jamais d'état d'âme et surtout quand ils sont les plus forts !
ADRX,
Humour Eddy -fiant !
;0)

Lucos , Le 15/09/2022 à 10:27

Pour le côté "Eddy fiant" ...

"Ursoula" renforce ou projette de renforcer les accords de la libre échange (sous réserve d'exhaustivité) avec la Nouvelle Zélande, l'Amérique Latine, l'Inde, l'Australie, etc ...
Tendanciellement, ces échanges à l'autre bout de la planète sont contraires avec le " localisme" plus favorable à la réduction des rejets de CO2, notamment mais pas seulement ... "on" continue dans une voie qui a fait " tant de bien " à l'emploi européen pour des raisons idéologiques ...Au moins, Biden, de ce point de vue, ne s'y trompe pas !
"Ursoula", encore elle, se "précipité" en Ukraine pour préparer l'accession à l'UE, alors que rien n'est réglé du point de l'harmonisation des règles sociales au sein de la communauté et que le dumping social intraeuropeen fait le bonheur des entrepreneurs les plus cyniques ( voire "voyous") ...
La même Ursoula, prétend combattre le corruption, elle qui traîne quelques brillantes casseroles à ses ...basques.

..."Elle" considère, sur quelle base représentative (?) que le moment de la paix n'est pas venue !
J'arrête car la liste serait trop longue ...

Et toujours rien ...aucune disposition annoncée (même ciblée) pour aider les agriculteurs au moment où l'on voit poindre des crises alimentaires découlant des "opérations spéciales" ou des conditions climatiques récentes ...cherchez l'erreur !
Sauf pour la faillite, avec de tels "leaders", nous sommes très mal "équipés" !
(...)

Ade Airix, Le 15/09/2022 à 11:40

Le plus sage et celui qui résume le mieux la situation est celui qui dit:
"Les États-Unis protègent leurs industriels tandis que l'UE les accablent."
Néanmoins compte tenu du marché US qui dépasse les 330 millions de consommateurs, il y a de la place pour tout le monde, Jo Biden ou pas !!
L'automobiliste ricain regarde ce qui est offert et maintenant aussi où est "the best price for the money" .. et après chez les industriels c'est la guerre (et la cuisine interne comme par exemple obtenir le lithium pour finir ses produits) et pour chaque classe de produit !
Dans l'avenir personne va regarder ce qu’il y a sous le capot des VE quand ils seront commercialisés partout ...par contre si vous n'avez pas une prise électrique chez vous ...vous êtes un client qui ne vas pas acheter un VE. Il va se contenter d'une thermique !
L'américain encore plus que d'autres a absolument besoin d'une voiture (permis à 14 ans) et la société va lui donner pour longtemps toutes les possibilités de résoudre sont problème de déplacement !
Est-ce la même chose chez nous, avec cette intervention délirante des administrations européennes qui se mêlent de tout, tout les cinq minutes !!

Durand Pierre, Le 15/09/2022 à 14:24

ADRX,
j'ai bien aimé l'ensemble bleu et jaune d'Ursula aux couleurs de l'Ukraine et aussi le discours en Français...
A quoi ça tient !
;0))

Lucos , Le 15/09/2022 à 17:08

Couleurs suédoises aussi, Suédois dont certains disent qu’ils votent mal…

Bruno Haas, Le 15/09/2022 à 17:40

Il s’agissait des couleurs Ukrainiennes
Pas de doute là dessus,on verra comment les Italiens vont voter bientôt.

Alain Boise, Le 15/09/2022 à 21:33

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 15/09/2022

La voiture idéale

Aujourd’hui, je vous ramène à une époque où il fallait introduire une clef dans un barillet pour pénétrer à bord, à laquelle on actionnait un levier pour changer de rapport, et lorsqu’une antenne télescopique se dressait quand on allumait la radio…

Analyse

Catégorie Marchés

Prévisions 2022 et 2023 : où va le marché automobile ?

Après déjà deux années historiquement basses à 1,65 million d’immatriculations (VP) le marché automobile français s’enfonce encore en 2022. A quoi faut-il s’attendre pour 2023 ? Les explications d’Eric Champarnaud, associé fondateur de C-Ways.

27/09/2022

L'Etat en passe de débloquer 5,5TWh de projets de gaz renouvelable

(Reuters) - Le ministère de la Transition énergétique a pris vendredi deux mesures réglementaires très attendues par les agriculteurs pour accroître la capacité de production de biométhane en France, redonnant un peu de souffle à une filière en berne à l'heure d'une crise énergétique majeure.

26/09/2022

La seconde vie à Cotonou des voitures européennes

(AFP) - Sa voiture dépasse les 170.000 kilomètres au compteur et ne passerait pas un contrôle technique en Europe, mais pour Adam Adébiyi, elle est "comme neuve". Ce Béninois, informaticien de profession, n'a de toutes les façons pas les moyens de s'offrir un véhicule neuf sorti d'usine.

22/09/2022