Publicité
Publicité
Marchés - 26/04/2022

Bruxelles prépare des "sanctions intelligentes" contre Moscou sur les importations de pétrole

Par Reuters

Bruxelles prépare des "sanctions intelligentes" contre Moscou sur les importations de pétrole

(Reuters) - L'Union européenne prépare des "sanctions intelligentes" contre les importations de pétrole russe, rapporte lundi le quotidien britannique The Times, citant le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis.

"Nous travaillons sur un sixième paquet de sanctions et nous envisageons de recourir à une sorte d'embargo sur le pétrole. Lorsque nous imposons des sanctions, nous devons le faire de manière à amplifier les pressions sur la Russie tout en minimisant les dommages collatéraux qui pourraient nous frapper", a déclaré Valdis Dombrovskis au Times.

Le vice-président de la Commission européenne a indiqué que les détails des sanctions pétrolières n'avaient pas encore été décidés, mais qu'une sortie progressive du pétrole russe ou l'imposition de droits de douane sur les exportations au-delà d'un certain plafond de prix pourraient en faire partie, rapporte le journal.

L'Ukraine et certains pays membres de l'UE, comme la Pologne ou la Lituanie, souhaitent une interdiction du pétrole et du gaz russe, là où l'Allemagne ou la Hongrie s'opposent à un embargo immédiat sur le pétrole.

Le pétrole et les produits pétroliers ont représenté plus d'un tiers des recettes d'exportation de Moscou l'année dernière.

Actuellement, l'Europe dépense environ 450 millions de dollars (416 millions d'euros) par jour pour le pétrole brut et les produits raffinés russes, environ 400 millions de dollars par jour pour le gaz et environ 25 millions de dollars pour le charbon, selon le cercle de réflexion Bruegel.

Réactions

Vlad va payer très cher son agression,son pays ne fabrique …rien ,avez vous un produit marqué Made in Russia?moi pas à part mon vieux Niva…

... Des sanctions "intelligentes" ...?
En tous cas, prétendument, çà va nous changer un pneu ...
Euh, désolé, un peu.
(...)

C'est mieux que des sanctions idiotes, ou bêtes, ou stupides.
L'UE progresse.

Ce serait quoi d'ailleurs des sanctions cons ??
;0))
PS : Gaffe Boise y a aussi un "Vlad" ukrainien...

Réponse @Lucos 09:55
Hé bien celles qui sont prises en ce moment.

... Soit dit entre ( )
le positionnement de l'Allemagne me semble assez "ésotérique" ... Pour l'embargo sur le pétrole (ou le gaz) "on" peut comprendre, tu parles Charles, "y" sont quasiment "morts" economiquement, sans ...!
En revanche de leur part, simultanément, livrer des armes à l'Ukraine semble assez paradoxal, sinon, contradictoire ... "Y vont" bien finir par l'avoir leur troisième guerre mondiale, tous ces apprentis sorciers ! ...
Qui veut la paix, prépare la guerre, c'est loin d'être not' cas ! ...l'Europe, l'europe, l'europe ...Tu parles, Charles !
;0)

Parce que jusqu'à présent les sanctions prises n'étaient pas intelligentes ?
En tous cas, pas assez dissuasives pour l'instant, c'est sur, pour faire changer d'avis M. Poutine sur son invasion de l'Ukraine...

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Net rebond de la profitabilité du groupe Parot en 2021

Le groupe Parot a réduit la voilure depuis 2019, pour baisser de 59% de son chiffre d'affaires VP, à 185 millions d'euros. Il a en revanche retrouvé sa profitabilité depuis trois semestres consécutifs, avec ainsi un bénéfice net de 3,3 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2021.

Constructeurs

Clap de fin pour Datsun, dont Nissan cesse la production

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé lundi qu'il cessait de produire des véhicules Datsun, moins de dix ans après avoir relancé cette marque historique dans des marchés émergents sous l'impulsion de Carlos Ghosn, son grand patron à l'époque.

Réseaux

Ford Trucks, un nouvel acteur sur le marché français du camion

La marque américano-turque de camions Ford Trucks fait son entrée en France avec l’ambition de conquérir 5% du marché d’ici à 2025. Importée par des distributeurs Ford, elle sera en revanche distribuée par des professionnels du poids lourd. Rencontre avec Christophe Bastenaire, directeur ventes et réseau de F-Trucks France.

Marchés - 09/12/2022

Lynk & Co démontre la pertinence de son modèle qui associe abonnement automobile et partage

Le concept radical de Lynk & Co parie sur la simplicité : un seul modèle (la 01), une vente 100% Internet, un abonnement résiliable chaque mois, un tarif unique incluant entretien et assurance et la possibilité de partager le véhicule pour en réduire le coût. Les résultats commerciaux de ces derniers mois font la démonstration de la pertinence du modèle, nous explique Alain Visser, CEO de Lynk & Co.