Publicité
Publicité
Analyse - 27/08/2018

Ce qui se cache derrière la sortie avortée de la Bourse de Tesla

La chronique de Bertrand Rakoto, analyste indépendant dans l’intelligence de marché. Après plusieurs années dans l’automobile, entre autres chez RL Polk, et après avoir eu un cabinet d’analyse en France (D3 intelligence) il est désormais basé aux Etats-Unis où il poursuit son activité depuis Detroit.

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partager cet article


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 27/08/2018

La filière automobile veut résoudre le casse-tête de l’adéquation des compétences disponibles avec les besoins

Dans le cadre du "Contrat stratégique de la filière automobile pour 2018-2022", les entreprises du secteur s’organisent pour recruter de nouveaux profils. Constructeurs, équipementiers et sous-traitants estiment leurs besoins de recrutement à 25 000 personnes par an entre 2018 et 2020, les réseaux annoncent la création de 15 000 postes et l’embauche de 50 000 apprentis/alternants d’ici 2022.

Ressources Humaines

La Commission européenne accuse des constructeurs de tricher sur les valeurs WLTP

Les commissaires européens Miguel Arias Canete (à l'énergie et au climat) et Elzbieta Bienkowska, (à l’Industrie) disent avoir des preuves que les constructeurs cherchent à maximiser les émissions de CO2 mesurées dans le protocole WLTP. Partir d’un point haut en 2021 permettrait de minimiser l’effort de réduction en 2025 et 2030 puisque la réduction demandée sera exprimée en pourcentage. 

Constructeurs

Catégorie Analyse

Volkswagen réduit ses profits mais maintient ses dividendes et sa R&D

La capacité du groupe Volkswagen à dégager malgré des baisses des volumes produits et vendus importants des profits très significatifs en 2020 lui permet non seulement de servir à ses actionnaires les mêmes dividendes que pour l’exercice 2019 mais aussi de maintenir sa dépense en R&D aux alentours de 14 milliards d’euros. L’importance de cette enveloppe et la volonté explicite de la maintenir aux mêmes niveaux dans les 5 années à venir contraste de manière saisissante – et inquiétante – avec le credo français de ces derniers mois qui voudrait que l’on soit un constructeur automobile d’autant plus performant que l’on parvient à réduire son ratio R&D/CA.

01/03/2021

Puccini et Pompili

Aujourd’hui, je navigue entre drame lyrique et dialogue de sourd, un grand compositeur et une ministre de transition. De fait, à chacun sa spécialité.

25/02/2021

Résultats 2020 de Renault : déjà un effet de Meo ?

La présentation des résultats de Renault n’a pas surpris grand monde : pertes très lourdes, impact très fort des pertes de Nissan, bon comportement des stocks et du mix, plan de réduction des coûts à échéance 2023 déjà largement réalisé et nette amélioration au S2, tout ceci était attendu. Paradoxalement, ceci semble indiquer que, avant même que Luca de Meo n’ait eu le temps de marquer réellement l’entreprise de son empreinte, celle-ci serait à même de s’en sortir. L’effet de Meo serait alors à attendre pour 2022 ou 2023 dans un contexte où l’entreprise serait déjà en meilleure posture.

22/02/2021

Ford dévoile sa stratégie pour l’Europe

La stratégie de Ford évolue sous la direction de Jim Farley. Le directeur général confirme l’électrification, l’intérêt pour les services, la conduite automatisée et la disruption de l’industrie. La transformation de Ford s’accélère et les premiers résultats sont déjà visibles.

19/02/2021

Cupidon, Carole, Valentin et les voitures.

"J’aime, j’aime, j’aime" chantait Julien Clerc en 1982, sur un air de pub au lancement de la Citroën BX. Parce que l’automobile, c’est aussi des histoires d’amour…

18/02/2021

Nissan va moins mal

Nissan -qui cloturera son exercice comptable en mars 2021- a présenté les résultats de son troisième trimestre (oct. Nov. Déc. 2020). Bien que, sur les 9 mois, les résultats soient clairement négatifs, l’amélioration sur le dernier trimestre est nette. Elle est essentiellement attribuable à l’effort mis sur la "qualité des ventes", en Amérique du Nord en particulier. Bien que peu enthousiasmant, cet effort de rationalisation s’avérait nécessaire et est conduit assez efficacement. Cela laisse espérer que, pour Nissan d’abord et pour l’Alliance ensuite, les parts plus offensives des plans dont les alliés se sont dotés puissent prendre rapidement le pas sur le volet très défensif qui prévaut encore.

15/02/2021

Manque de composants, pourquoi la production automobile est en plein bug ?

Depuis plusieurs semaines l’automobile est en manque de composants électroniques et le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur. Les annonces d’arrêts de production se succèdent et menacent d’être plus longs ou répétés. Au départ les pertes de volumes devaient être compensées mais les doutes se multiplient et Ford et GM ont d’ores et déjà annoncé la possibilité de pertes financières. Comment l’industrie en est-elle arrivée là ?

12/02/2021

J’veux plus d'cuir

Aujourd’hui, on reste à la surface des choses cutanées, même si une certaine profondeur d’analyse s’impose pour un sujet à fleur de peau…

11/02/2021

Pénurie de puces et nécessité de structurer des politiques industrielles

La pénurie de puces qui bloque aujourd’hui l’activité de très nombreux sites d’assemblage alors même que les constructeurs ont, plus que jamais, besoin de produire et de vendre était prévisible. Si elle surprend aujourd’hui, c’est fondamentalement parce que la confiance mise dans les vertus d’une économie de marché globalisée a été excessive. Il est sans doute temps dès lors de corriger plus activement les failles du marché et de donner aux Etats Stratèges et aux politiques industrielles un rôle plus actif.

08/02/2021

Tesla, la rentabilité se précise mais les nuages sont toujours présents

Tesla annonce un bénéfice de 721 millions de dollars pour son exercice 2020. La performance financière mérite d’être applaudie et le constructeur pérennise sa situation. Mais la lecture des comptes et un suivi détaillé des événements de l’année 2020 laissent transparaitre une situation qui ne dissipe pas tous les doutes.

05/02/2021

Faut-il laisser la révolution des mobilités aux constructeurs ?

Les mutations dans lesquelles l’industrie automobile mondiale est engagée appellent une réflexion stratégique approfondie et l’investissement de nouveaux territoires. Cette aspiration à "changer de paradigme" est récurrente dans l’industrie et conduit le plus souvent à des changements modestes. Toyota paraît aujourd’hui un peu "seul contre tous" dans l’examen d’alternatives radicales. L’examen du projet Woven est, de ce point de vue, aussi intéressant qu’inquiétant.

01/02/2021

Joe Biden veut offrir un projet environnemental pragmatique par l’emploi et l’investissement

A peine une semaine après sa prise de fonction, Joe Bien ne s’est pas uniquement concentré sur la lutte contre le Covid-19. Il a également affiché la couleur autour des sujets liés à l’énergie et la protection de l’environnement. Le 46ème Président des Etats-Unis donne le ton et c’est l’emploi qu’il vise mais avec une vision à long terme qui tranche sérieusement avec son prédécesseur.

29/01/2021

Kermit et les Cargailles

C’est d’une bestiole verte et d’une voiture de la même couleur dont je vous entretiens aujourd’hui. Et de drôles de gens qui aiment l’automobile.

28/01/2021

Les conversions de Carlos Tavares

Pour lancer Stellantis qu’il dirige pour 5 ans au moins, Carlos Tavares a tenu la semaine du 18 janvier un discours très enthousiaste et optimiste qui cherche à convaincre qu’il lui sera possible de dégager les synergies annoncées tout en tenant les deux engagement clés pris : ne pas supprimer de marques et ne pas fermer d’usines. Adossé à des résultats 2020 qui, comme ceux dévoilés par VW la même semaine, seront probablement très flatteurs, la crédibilité de ce discours est associée à des leviers technologiques et industriels éprouvés lors du redressement de Opel. Il ne doit toutefois pas obérer l’importance que le soutien public aux constructeurs a eu pour préserver leur profitabilité dans la crise. L’après Covid risque dès lors de voir reposée la question des surcapacités.

25/01/2021