Publicité
Publicité
Réseaux - 19/03/2021

Confinement, des règles encore inconnues….

La fermeture des commerces "non-essentiels" relance le débat sur une notion très subjective. Au lendemain de l’annonce d’un confinement "moins strict que les précédents", selon l’expression du Premier ministre, on ne sait toujours pas si les show-rooms des concessions automobiles pourront rester ouverts.

Confinement, des règles encore inconnues….

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Partager cet article

"C’est un terrible retour en arrière, avec la restauration d’une absurdie administrative basée sur le caractère 'essentiel' ou non des activités. Les impacts seront considérables, le gouvernement étant dans l’incapacité de dresser les modalités d’une possible sortie de crise qu’il avait pourtant lui-même évoquées en début de semaine. Cette communication est confuse et inquiétante", nous a dit Xavier Horent, directeur général du CNPA, exprimant un sentiment largement partagé dans la profession.

A partir de samedi matin 16 départements se verront appliquer un confinement pendant au mois 4 semaines, soit au minimum jusqu’au 17 avril : Aisne, Alpes-Maritimes, Essonne, Eure, Hauts-de-Seine, Nord, Oise, Paris, Pas-de-Calais, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Seine-Maritime, Somme, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Yvelines.
Cette décision est basée sur des taux d’incidence des cas positifs pour 100.000 habitants qui dépassent ou approchent les 400 :  446 en Ile-de-France et 381 dans les Hauts-de-France. 

Aucun texte officiel n’a encore été publié et selon les informations données par le Premier ministre hier, les commerces qui pourront rester ouverts sont ceux "comme en mars et en novembre vendant des biens et services de première nécessité".
Si pour la plupart des activités automobile les règles étaient les mêmes pendant les deux confinements de mars et novembre ce n’est pas le cas des show-rooms automobiles qui étaient fermés pendant le premier, alors qu’ils avaient été autorisés à livrer dans le deuxième. 

Les show-rooms automobiles dans lesquels, compte tenu des surfaces, il est possible de fonctionner en toute sécurité seront-ils autorisés dans ce troisième confinement alors que les disquaires et les librairies le seront ? Le CNPA nous a précisé avoir eu un échange ce matin avec le ministre en charge des PME, Alain Griset, ainsi que de nombreux autres avec les cabinets des différents ministères concernés. Les services presse de différents ministères que nous avons interrogés ne nous ont pas encore répondu.

Dans une note adressée au cabinet du Premier ministre ce matin, le CNPA demande le maintien d’une "activité Vente de VN et VO afin d’assurer la fluidité de l’ensemble de la filière, de la production à la distribution" à un moment où la production est déjà déstabilisée par les difficultés d’approvisionnement de semi-conducteurs.
"Le CNPA est favorable à l’ouverture des points de vente, sous réserve que cette décision ne porte pas de préjudice quant à l’éligibilité de la profession à l’activité partielle, quelle que soit la baisse de chiffre d’affaires", écrit le CNPA dans cette note. L’organisation professionnelle demande "que les activités attenantes à une concession soient autorisées – commercialisation et essai de véhicules neufs, ainsi que le commerce et les essais de véhicules d’occasion". 
Le CNPA rappelle que le commerce 2-Roues est autorisé sans restriction et que ce serait "une mesure symétrique par rapport au commerce 2-Roues".

"Une réunion interministérielle est prévue en fin de journée à Matignon sous l'autorité du Premier ministre afin d'effectuer un certain nombre d'arbitrages. Perdure par conséquent un flou général manifeste sur le périmètre des secteurs autorisés à ouvrir - avec cette nouvelle notion "d'activités de première nécessité" - ainsi que sur l'évolution de dispositions liées à l'activité partielle qui était programmée. Ce point, parmi d'autres (tels que le protocole sanitaire ou les attestations de déplacements), n'a pas été précisé hier par Jean Castex, et les Ministres en charge de l'Economie et du Travail n'étaient pas présents au point presse", explique Xavier Horent. "Aucun texte ne devrait être publié avant la seconde partie de journée, au plus tôt, voire cette nuit, par voie de décret plutôt que par des arrêtés préfectoraux."

Cependant on peut immaginer que le périmètre des métiers autorisés à ouvrir devrait rester stable par rapport aux modalités définies lors du second confinement et aux textes publiés dans le Pas-de-Calais et les Alpes Maritimes. "Nous plaidons en faveur d'ouvertures élargies, en particulier au niveau de la distribution ou des écoles de conduite, tout en veillant aux possibilités de l'appareil de formation initiale et continue", précise le CNPA.
Dans les entreprises, "le télétravail doit être la norme pour l’ensemble des entreprises et administrations qui peuvent l’appliquer, en appliquant la règle des 4 jours sur 5 en télétravail", a dit Jean Castex.

Ce nouveau confinement concerne 45.000 entreprises et 125.000 salariés de la branche automobile (données CNAP). Il viendra fragiliser des entreprises déjà éprouvées et impacter un marché automobile déjà orienté à la baisse. Au 18 mars, les immatriculations de véhicules neufs (VP) sont en recul de -4,3%.

"Les aides de l'Etat, indispensables, devront donc être à la hauteur des sacrifices effectués par les entreprises et leurs équipes, toute modulation des mesures de soutien évoquée lors de la dernière conférence sociale en début de semaine par le Premier Ministre étant de fait sans objet compte tenu d'une situation générale non maîtrisée", estime le CNPA.
Pour redonner des perspectives, le CNPA demande au gouvernement "qu’un agenda de réouverture des secteurs fermés administrativement puisse être rapidement précisé en suivant celui des vaccinations, qui ne saurait subir de nouveaux retards".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Même si on peut comprendre l'urgence de la situation au regard des dégradations des cas selon les régions (beaucoup plus de finesse dans l'analyse qu'avant), le français commence à être agacé d'être prévenu la veille pour le lendemain.
Être prévenu c'est bien, mais quand les décrets d'application ne sont même pas publiés et que cela met tous les français et l'économie dans le flou, dont notamment pour ne pas dire surtout les commerçants qui sont les plus touchés, on peut dépasser l'agacement.
Et avec un objectif de moins de la moitié de la population vaccinée d'ici fin juin (30 millions à priori), avec priorisation sur la majorité de la population plus en activité, il va falloir s'armer de patience...

Clerion , Le 19/03/2021 à 13:38

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/03/2021

C’est la watt !

C’est de mobilité alternative -ou pas- dont il est question aujourd’hui. Parce qu’à force d’entendre parler de neutralité carbone en continu, les réticents comprendront peut-être que l’électricité finira bien par devenir mainstream. OK boomer ?

Analyse

Akka affiche une perte de 168,8 millions d'euros en 2020

(AFP) - Le groupe d'ingénierie et de conseil en technologie Akka a subi une perte de 168,8 millions d'euros sur l'exercice  2020, du fait d'un recul de 16,5% de ses ventes à 1,5 milliard d'euros lié à la crise du coronavirus, a-t-il annoncé jeudi.

Services

Renault, Solvay et Veolia s’allient pour la réutilisation dans les batteries des matériaux critiques recyclés

La mise en place d’un écosystème circulaire des métaux issus des batteries électriques en Europe répond à des enjeux environnementaux, économiques et politiques. L’objectif de Renault, Solvay et Veolia est de récupérer plus de 90% de la matière contenue dans les batteries pour le cobalt et le nickel et plus de 70% pour le lithium pour les réutiliser dans le nouvelles batteries. A terme, l’enjeu serait d’être autosuffisant sur des matériaux critiques.

Constructeurs

Volkswagen : les journées de la batterie apportent des réponses plus que partielles

Volkswagen a tenu cette semaine son "Power day", sa journée d’information sur les batteries et les technologies dédiées aux véhicules électriques. Les annonces ont plu aux marchés financiers mais elles ont aussi attisé l’inquiétude des fournisseurs de batteries. Nouvelle stratégie ou volte-face, la question est de savoir si les décisions de Volkswagen apportent plus de réponses ou soulèvent plus de doutes sur l’électrification du constructeur et de l’industrie en général.

Analyse

Catégorie Réseaux

La Cupra Born sera distribuée via un contrat d’agence "non véritable"

Le groupe Volkswagen inaugure avec la Cupra Born un contrat qui comporte des dispositions du contrat d’agent tout en gardant certaines spécificités du contrat de distributeur notamment sur le contrôle de la politique prix. Les distributeurs Seat l’ont signé sans grand enthousiasme.

25/10/2021

Feu Vert intègre l’offre Distrigo de Stellantis dans ses forfaits

Stellantis et Feu Vert ont annoncé hier la signature d’un accord commercial pour l’intégration des pièces de rechange de l’offre Distrigo. Feu Vert ajoutera un forfait "Pièce d’origine" à son offre, intègrera Eurorepar dans le forfait "Rapport qualité/prix" et le référencement des équipementiers de Distrigo dans le forfait "Premium".

22/10/2021

Les Français aiment-ils leurs concessionnaires ?

82% des Français jugent les concessionnaires "sympathiques" mais seulement 53% les estiment "honnêtes", une image que le CNPA va s’attacher à améliorer dans une campagne TV menée jusqu’à la fin de l’année. Bonne nouvelle tout de même, 82% des personnes qui ont déjà fréquenté une concession ont l’intention d’y retourner pour acheter ou faire reprendre un véhicule, et même 89% des jeunes.

20/10/2021

Le groupe Bymycar se déploie en Italie avec BMW-Mini

Après la Suisse, le groupe Bymycar poursuit son déploiement en Europe avec l’acquisition de la succursale milanaise de BMW-Mini, comptant 4 établissements et réalisant un chiffre d’affaires de 180 millions d’euros.

19/10/2021

Le groupe Vauban inaugure sa nouvelle concession Peugeot-Citroën des Mureaux

Après avoir déjà investi 3 millions d'euros dans la création d'une concession Peugeot-Citroën-DS à Buchelay, en 2019, Le groupe Vauban a dépensé autant pour réunir ses marques Peugeot et Citroën dans un bâtiment commun aux Mureaux, site qui vient d'être inauguré en présence des directeurs des deux marques.

18/10/2021

Distribution de Seres en France : la situation s'éclaircit

SN Diffusion a été reconnu par la marque Seres comme son représentant exclusif en France. EcoWay, l'autre importateur de la marque, ne distribuera pas le nouveau modèle, le SF5 dans sa version 100% électrique, "par choix", nous a dit son dirigeant Julien Debard, qui vient en revanche d'enrichir son portefeuille de marque avec Bestune.

18/10/2021